Lecture Time : La Couleur du Mensonge

Couverture La couleur du mensonge, tome 1

Titre original : La Couleur du Mensonge
Auteure : Erin Beaty
Editions : Lumen
Prix papier : 15€
Prix numérique : 9.99€
Traducteur: Jean-baptiste Bernet
Nombre de pages: 512
Catégorie: Fantasy
Parution: 22/02/2018
Titre original : Traitor’s Trilogy, book 1: The Traitor’s Kiss (2017)

Résumé :
Sage Fowler, seize ans, est une bâtarde recueillie par un oncle riche et respecté. Sa seule chance de s’en sortir ? Épouser un beau parti. Elle se présente donc chez une entremetteuse – l’une de ces femmes chargées d’évaluer le potentiel des candidats au mariage, et dont les décisions font et défont les fortunes d’une famille, voire d’un pays tout entier. Mais avec sa légendaire indiscipline et sa langue trop acérée, la jeune fille échoue lamentablement. Amusée par son cynisme et son sens aigu de l’observation, la marieuse lui propose toutefois de devenir apprentie.

Sage s’embarque donc dans un périple vers la capitale pour assister au Concordium – là où, tous les cinq ans, se décident les unions les plus importantes – avec un groupe de jeunes filles triées sur le volet. Cette précieuse cargaison est escortée par un bataillon de soldats d’élite qui ne tarde pas à réaliser qu’ils sont tous sur le point de se jeter dans la gueule du loup : le pays voisin prépare une invasion et chaque étape du voyage pourrait bien être la dernière. Spécialiste des missions de reconnaissance, l’un des membres de la troupe sollicite alors l’aide de Sage. Mais plus elle avance dans ses recherches plus elle découvre, horrifiée, que tout le monde joue double jeu… à commencer par son recruteur lui-même ! Et, doucement, le piège se referme sur elle…

Fiche Livraddict

Mon avis/mes impressions :

Sage Fowler n’a rien à envier à Kestrel (le jeune femme et heroine de The Winner’s Curse). Nous voilà en présence d’une femme forte et courageuse qui suit ses préceptes et prend des risques si c’est nécessaire. Elle ne reste pas en arrière.
Sur bien des aspects, The Winner’s Curse m’est revenu en tête. On a affaire à deux femmes fortes, qui ne vont pas accepter de se marier au premier venu, ce sombre inconnu, qu’on aurait choisi pour elle. Et la guerre et ses conséquences règnent tels une épée de Damoclès au-dessus de leur tête.
Ici aussi plus que jamais le savoir aide autant qu’il met en danger. Où est la vérité ? Où est le mensonge ? Mentir pour protéger ? Pour ne pas donner trop d’informations ?

Sage a perdu très jeune ses parents, elle a appris à ne compter que sur elle-même. Elle aime les livres, le savoir, transmettre des connaissances, enseigner. Dans son malheur, elle a eu la chance de ne pas être totalement abandonnée, à l’orphelinat. Elle a été recueillie par son oncle et sa tante. Cela ne l’a pas empêché de faire certaines choses, de vouloir partir.
Elle le paye, rétribue à sa manière, en se servant de ses compétences.
Elle ne se soumet pas !
Quand son oncle manigance pour la marier, s’assure de son bien-être, use de ses ressources alors que sans lui ce ne serait pas possible, une chose difficile à obtenir, il lui obtient un rendez vous avec la marieuse. Elle est loin d’être ravie. Elle est partagée entre l’envie de rater cette entrevue, mais elle ne veut pas mettre dans l’embarras sa tante. Elle ne voudrait pas nuire non plus au futur de ses cousines, elles pourraient payer le prix d’un tel affront. Alors elle se vêt, elle parle comme on l’attend d’elle, elle se débrouille bien, mais au bout d’un moment n’en peut plus, et laisse le naturel revenir, surtout que la marieuse lui pose vraiment beaucoup trop de questions.

Suite à quelques aventures, la voici avec une étrange proposition, qu’elle finit par accepter vu que c’est également son premier pas vers l’indépendance. Qu’est-ce que la marieuse a derrière la tête ? Sage pourra-t-elle assurer ce travail ?

C’est le début d’une grande aventure pour elle. Les autres filles ne sont pas tendres avec elle, ne la considère pas trop et en même temps cherche à s’attirer ses faveurs vu son nouveau poste.
En toute vers le concordium rien ne se passera comme prévu, et elle fera des rencontres intéressantes.
Sage Fowler pourra-t-elle un jour rencontrée l’amour ? Ou y renonce-t-elle à jamais ? Comment sera son travail au côté de Darnessa ?
Quand l’histoire amène l’armée et nous apprend à les connaître, nous sommes aux premiers abords très surprise. L’armée ? Que se passe-t-il ?
Une mission pas très stimulante pour des soldats mais nécessaire telle qu’accompagner les jeunes femmes au Concordium pour y être marié va tourner de manière imprévue.
L’air de rien, les enjeux de ces mariages sont énormes.

Sage aura besoin de tous sa sagacité, de son endurance.

La plume d’Erin Beaty a été un véritable plaisir à découvrir, elle est très agréable à lire, les pages se tournent comme un rien. Mais surtout elle a su jouer sur les mots de telle façon que nous n’avions aucune idée de la vérité, et que nous sommes surpris tout le long de la lecture. Tellement, que nous aimerions même relire pour voir si des choses pouvaient transparaître.
Le monde est intéressant et tout est à y découvrir.
Des personnages intéressants de toutes sortes et de tous horizons.
Une jeune femme géniale : Sage Fowler, qui est toujours de la partie.

En bref, je ne peux que vous encourager à découvrir cette histoire. Un nouveau succès à suivre chez Lumen.

Il me faisait très envie depuis sa sortie.

Publicités

3 commentaires sur « Lecture Time : La Couleur du Mensonge »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s