Manga : Les architectes de Babel (Oneshot)

Les architectes de Babel, tome 1 par Ashimo

Edition : Glénat
Titre VO : Babel no Sekkeishi
Dessin : ASHIMO Akira
Scénario : ASHIMO Akira
Seinen : Terminé en un tome en France. En deux tomes au Japon.
Genre : Aventure, Historique
Prix papier : 10.75€
Prix numérique : 6.99€

Résumé :

XVIIIe siècle avant J.-C., en Mésopotamie antique. Maintenant qu’il est parvenu à unifier une grande partie de la région, le roi de Babylone, Hammurabi, ordonne la construction d’une tour qui “atteigne le soleil” afin d’assurer une prospérité éternelle à son royaume. De son côté, Gaga, un architecte de la cour né dans une famille de militaires, se voit confier la mission d’aller chercher dans la ville de Dilmun le dénommé Nimrod, un descendant de Noé. Un châtiment impitoyable l’attend s’il ne le ramène pas au palais royal sous dix jours. Dans ce manga historique qui a pour théâtre la cité de Babylone à l’apogée de sa gloire, 4000 ans plus tôt, deux architectes de génie vont tout donner pour tenter de résoudre un problème qui semble, à première vue, insurmontable…

Une première œuvre réalisée par un jeune auteur en plein milieu de ses études d’architecture. Il arrive là à allier ses deux passions pour raconter une belle fable et nous interroger sur la définition du génie. Rejoignant les seinen graphiques en grand format dans le catalogue Glénat Manga, ce titre vous fera découvrir le manga sous un jour original.

Mon avis / Mes impressions :

C’est un seinen, une histoire mûre, prenante, saisissante et aboutie. La version japonaise est finie en deux tomes, mais la version française de son côté est dans un tome qui a les deux partie, et qui fait un peu plus de 500 pages. Nous sommes tellement happés dans l’histoire, que c’est vraiment bien que ce soit ainsi, et que notre élan ne soit pas coupé.
C’est un oneshot sorti assez confidentiellement par Glénat, en tout cas je ne me rappelle pas l’avoir croisé et en avoir entendu parler, avant de regarder le planning et d’être intriguée, du mangaka ASHIMO Akira, que nous découvrons.
Le graphisme est superbe, il nous immerge bien dedans, et le lecteur aimera attardait ses yeux dessus, notons surtout les vues d’en haut, avec un oiseau bien souvent. Un peu comme si nous partagions sa vision, vertigineuse et donne un rendu superbe. Il suffit pour le lecteur se se rappeler quand il va en hauteur, sur un panorama, et bénéficie en retour d’une vue qui n’a pas de prix.
Nous sommes plongés, dans Babylone, en Mésopotamie, un choix original et intéressant. Nous y parlons du désir, mais surtout de celui du roi de la cité de Babylone, de construire une très haute tour, qui se rapprochera du soleil, qui peut être vue comme un défi aux Dieux, à la Nature. Il parle d’unifier les langues.
Nous sommes remontés loin, 4000 ans plus tôt, 1754 ans avant notre ère, ça aussi c’est fou quelque part.
Hammurabi, le roi de Baylone prend des décisions sans ciller, qui peuvent être dures, et surtout il a une présence très imposante, même sa carrure. Tout fonctionne sur de vieilles règles, dangereuses et mortelles, qui sont plutôt propices à anéantir la liberté d’expression. Très vite, suite à l’erreur d’un esclave, le ton est donné. Notre sang se glace d’effroi en même temps.
Nous allons rencontrés Gaga, l’architecte de la Cour, un jeune homme intéressant, attachant, fils de militaire, qui a parfois du mal à trouver sa place malgré ses talents et sa volonté. Lui se bat avec des plans, ses dessins, c’est tout aussi intéressant et important, mais la façon de voir en ce temps là est réductrice, et sans pitié.
Il va devoir trouver Nimrod, qui a une grande réputation. Il n’a pas le choix, et pourrait même en pâtir.
Gaga, Nimrod qui est assez spécial sur le coup mais a un talent indéniable, et Lou, la petite servante de Nimrod vont nous offrir les plus beaux moments de l’histoire. Une alliance intéressante, même si elle est quelque peu forcée.
Au milieu de tout cela, se mêlera guerre, trahison, pouvoir, stratégie, etc. Des moments qui nous feront retenir notre souffle et rien de nouveau non plus sous le soleil.
La lecture est très fluide et plaisante, on ne voit pas les pages défilées, et on est totalement accaparé par l’histoire, et même l’Histoire. Les règles qui sévissent en ce temps là nous font froid dans le dos.
Cela a été très intéressant et percutant de suivre ces deux architectes. La fin a également une beauté, porteuse d’espoir et grands et beaux projets.
Un oneshot que je vous conseille, sauf si vous êtes un peu trop sensible.

Lu avec Izneo
Merci pour la lecture. Ravie d’avoir pu le découvrir.

Ly’s week : Heureusement que je regarde le planning général et que je suis curieuse car voilà une très belle découverte tant le fond que la forme. 

Graphisme :

Tweet

Citations
« Ton père n’a jamais eu d’yeux que pour la guerre, mais tu ne dois pas t’inquiéter pour autant. »
« Le travail d’architecte implique une grande responsabilité car en s’appliquant à mettre en œuvre des travaux de grande ampleur, l’architecte affiche aux yeux de tous la puissance du pays et participe aussi à l’instauration d’une paix globale et durable sur tout le territoire. »
« Autrement dit, un architecte livre bataille sur les plans qu’il dessine ! »
« Édifier une tour aussi haute que le Soleil n’est pas le genre de projet que l’on peut se contenter d’accomplir à moitié. »
« Puis bon, inutile de se lamenter sur ce qu’on ne peut obtenir. »
« Si son système de pensée me dépasse complètement, son talent, lui, ne fait aucun doute. »
« Le désir est une rivière qui s’écoule sans relâche et de façon égale dans tous les être vivants. Cependant, même les plus larges et les plus grandioses des rivières finissent un jour asséchées, ensevelies sous des montagnes de gravats. »

Et vous ? Vous êtes tentés ? Vous l’avez repéré ?

Publicité

Un commentaire sur « Manga : Les architectes de Babel (Oneshot) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s