Manga : I’m standing on a million lives Tomes 1 & 2 – Un isekai qui tranche dans le vif

I'm standing on a million lives - Akinari Nao I'm standing on a million lives - Akinari Nao

Fiche : Plus tard

Résumé :
Collégien en troisième, Yûsuke vit en marge de ses camarades. Ce garçon n’existe que devant sa console, à exceller aux jeux vidéo. Un jour, l’impossible se produit : Yûsuke se retrouve transporté dans un autre monde qui a tout d’un RPG ! Accompagné de Iu et Kusue, deux filles de sa classe, il va devoir user de son expérience de gamer pour accomplir des quêtes et sauver Tokyo. Seulement, ce joueur solo, aussi rationnel qu’insensible, peut-il prétendre à l’étoffe d’un héros ?

Hello livre :
Je n’en ai pas entendu parler avant de croiser l’existence de la saison 2 en anime (je ne me rappelle absolument pas avoir croisé la 1ère) puis celle du manga, mais tout discrètement.
Au milieu de tous ces isekai, il utilise quelque chose de novateur, qui lui donne une nouvelle dimension : revenir dans le monde d’origine par intermittence.

Mon avis / Mes impressions

Tome 1

« I’m Standing on a Million Lives » est un nouveau manga des éditions Pika, qui a sorti les 2 premiers tomes en même temps. Il est en cours au Japon avec 11 tomes.
Un anime est diffusé sur Crunchyroll, la première saison de 12 épisodes est entièrement disponible, et la saison 2 qui fera le même nombre d’épisodes en cours de diffusion.
Je n’ai personnellement appris son existence qu’avec l’annonce de la saison 2 en anime puis le manga.
Nous retrouvons YAMAKAWA Naoki au scénario, il est également sur celui de « My Home Hero » (série que je fais et qui est sur le blog) et NAO Akinari au dessin que nous avons pu croisé sur « Psycho Busters », « Trinity Seven » et « Countrouble », sur le dernier il a été à la fois scénariste et dessinateur.
Ici, nous avons donc une collaboration sur cet isekai assez particulier, qui va également trancher dans le vif, mais est plein de rebondissements, de surprises, beaucoup plus qu’on le croirait au départ.
L’élément classique, cela va être Yûsuke, un collégien en troisième année, qui adore les jeux vidéos, et préfère ne pas trop se mêler des affaires des gens. Il se retrouve transporter dans un autre monde, d’une manière totalement soudaine et brutale. Là, il y retrouve deux camarades de classe, des jeunes femmes.
Le maître du jeu a de quoi nous faire faire des cauchemars, il a un côté rebutant et dérangeant, en plus il faut décortiquer ce qu’il nous dit, nous avons juste des bribes.
Yûsuke n’a pas vraiment de chance sur la classe initiale sur laquelle il tombe (classe de jeu).
Par contre, il promet d’être très vite assez intéressant, car tout d’abord, ils sont convoqués un à un, à chaque fois l’équipe s’agrandit un peu. Nous pouvons trouver des « logs », qui permettent de voir les souvenirs d’une précédente partie. Il y a plusieurs règles, parmi celles que je peux déjà vous donner, il y a une mission à effectuer, et le but c’est qu‘au moins un arrive au bout de celle-ci vivant et tous auront réussi. Ils ressuscitent, mais le souci c’est qu’il y a un laps de temps, et ce que si tous les joueurs meurent dans le même laps de temps, là c’est fini.
Cela questionne la façon d’arriver à ses fins, les choix à faire, les risques à prendre ou non.
Ensuite, il y a un lien avec notre monde, comme ça peut vivifier l’intérêt, à la fin de la première mission sur laquelle Yûsuke tombe, il a une récompense s’il réussit et un retour dans notre monde, avant la prochaine quête. Au départ, il y aura d’ailleurs à chacune une personne supplémentaire. Ils se souviennent de ce qui s’est passé dans notre monde, ils offrent donc des réflexions intéressantes à plusieurs niveaux, également sur tout ce qui est être et paraître.
Si parfois, ils ont de drôles de remarques, de comportements, il y a plus derrière, et c’est là que ça devient vraiment intéressant et différent.
Nous avons tout à découvrir de ce nouveau monde, mais également de qui sont nos personnages, leurs caractères, leurs choix, et finalement la grande question pourquoi eux ont été choisi ?
Le maître du jeu est intrigant, flippant, étrange. Le monde style Role Playing Game est plein de créatures qui vont donnerons des frissons. Mais il y a également des rebondissements de taille, avec un côté insolite. Je suis donc bien curieuse de voir la suite.
Le graphisme est agréable, quand on doit être terrifié ou dérangé, on le sent bien aussi.

Ly’s week : Bonne lecture. Après un départ classique, je l’ai trouvé plutôt original et plus intéressant qu’il y paraît. Il a aussi cette différence qui m’intéresse, du coup je vous la donne on va faire des allers retours avec notre monde. Le maître du jeu j’ai eu un choc, et parfois on sent le côté ado prépubère. Affaire à suivre.

Tome 2

Dans ce monde où ils sont projetés, tout est changé. Surtout le rapport de force. Les filles risquent encore plus, vu certains hommes au comportement indécent.
Mais surtout elles ont naturellement moins de force physique, ce qui va leur donner un handicap dans ce monde. Nous avons également l’occasion de plus découvrir Kahabell qui si à nos yeux elle assure, et peut les aider à apprendre à combattre, a aussi ses propres limites.
L’une des jeunes femmes de notre monde a en plus une santé fragile, ce qui rend les choses encore plus compliquées et douloureuses pour elle.
En tout, cas il y a une grande force pour mettre en avant des faits de société, des questionnements. On s’interroge sur la force physique, la religion, la politique, le harcèlement …
Ils savent également faire des liens entre les deux mondes, et montrer les forces qu’ils peuvent tous utiliser de leurs expériences acquises, et également les faiblesses, les limites.
L’histoire continue à nous tenir en haleine, et ne fait pas dans la dentelle. Cela tranche dans le vif, et nous avons quelques sueurs froides qui nous parcourent.
Nous n’avons pas le temps de nous ennuyer, la quête en cours s’étale sur un certain nombre de jours, ce qui leur permet de solidifier leurs liens, mais leur vaut également quelques nœuds au cerveau et des prises de décision. Car leur histoire de cargaison n’a rien de vraiment clair, il y a une réelle interrogation sur ce qu’ils doivent faire, accepter ou pas.
Selon les opinions et vécus de chacun, nous avons également des discussions aussi houleuses qu’intéressantes.
A nouveau nous sommes tenus en haleine, surpris, on s’en met plein les yeux. La fin est cruelle dans le sens où elle nous laisse totalement en plan.
Vivement la suite.

Ly’s week : Bonne lecture qui assure. Attention, ça tranche dans le vif, littéralement et par les mots, situations.

Lu avec Izneo
Merci pour ces lectures

Graphisme : Plus tard

Et toi ? Il te tente ? Toi aussi le principe t’intéresse ?

3 commentaires sur « Manga : I’m standing on a million lives Tomes 1 & 2 – Un isekai qui tranche dans le vif »

  1. Hellow ! Eh bien dans l’ensemble je trouve que nos avis coïncident pas mal ^^ Un monde fantasy cruel et sans répit qui harcèle en permanence des personnes invoquées temporairement « par hasard ». Perso j’aurai bien aimé que tu parles un peu plus du personnage masculin (et surtout son point de vue/réflexion) vis à vis de son groupe. Mais comme tu dis, chaque personnage est sélectionné pour une raison et on ne sait pas pourquoi, on a plein de questions en suspens et ça nous change fortement des isekai « standard ». Merci pour ton article !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s