Réflexion Time : Technologie & Cinéma

Quand je me renseignais, je suis tombée sur cet article de 20 minutes qui est intéressant et récapitule bien les choses a priori : ici

Le prochain film dont je veux parler avec vous à savoir Valerian a justement bénéficié de toutes les technologies possibles : 3D, light vibes, 4DX.

On parle aussi que ce serait pour le futur du cinéma, et pour donner envie aux gens d’y aller.

Oui, mais même si j’adore les sciences, la technologie, que ça peut être génial, il faut sans doute y aller à petites doses, si on a un surplus non ça ne va pas le faire des masses, et tout le monde ne pourra pas. Par exemple, je connais des gens qui ne s’intéressent pas à la 3D, et même certains ça les rend malade (migraine) …

3D normalement meilleure vue, meilleurs plans, meilleure plongée dans le film, seulement beaucoup de fois pour le moment j’ai eu l’impression de l’avoir 5-10 minutes, du genre oh le superbe générique et mmh là c’est juste de la HD améliorée.
La 3D nécessite le port de lunettes spéciales (pas super pratique si vous avez déjà des lunettes)
Coût des lunettes qu’on peut garder un certain temps (1€) + Coût de la séance en 3D (1€) qui a fini dans mon cinéma par être incorporé dedans si c’est par carte (CE, abonnement …), je ne sais pas si c’est tous ?! Probablement. Seulement voilà pas vraiment le choix vu que selon la séance le format est imposé 😦

4DK, c’est celle que vous avez pu découvrir dans des parcs d’attraction, c’est mon cas, je n’ai jamais eu l’occasion de voir un film ainsi : jet d’air, d’eau, sièges qui bougent, etc.
Un jour, j’ai vu un gars dans un kdrama regardait un film ainsi, et j’étais là mmh moi aussi je veux essayer XD
Coût ?

Light Vibes, la petite dernière, dès que vous entrez dans la salle, il y a comme des écrans rectangulaires en fait des panneaux luminotextiles LED sur les côtés tout le long avec séparation, qui prennent la couleur de l’écran. Il y a parfois des jeux de lumière aussi avec les spots, lumières justes en haut du panneau. C’est censé procurer une meilleure immersion.
Votre billet vous coûtera 2 euros en plus, mais pas besoin de matériel.
Ma première expérience sur Valerian, j’ai bien vu le jeu de couleurs et de lumières qui englobent la salle, pourquoi pas (sauf le coût suppl) par contre je n’ai pas tant eu que ça une impression de meilleurs immersion dans le film 😦

Et vous lesquels avez vous testé ? Vos impressions ? Ca vous ferait vous déplacer plus dans les salles obscures ?

Publicités

Cinema Time : Avril et le monde truqué

 

Résumé:

Dans une France de 1941 endormie au XIXème siècle, régie par le vapeur et Napoléon VI, où les savants s’évanouissent mystérieusement, une jeune fille, Avril, part à la recherche des ses parents, scientifiques disparus. Aventures, Mystères, Humour… et Vapeur ! (Source : Allociné)

Durée : 1h45

Fiche SB

Mon avis/mes impressions :
Ce film d’animation qui nous immerge dans l’univers graphique de Tardi est brillant, inventif, mais quelle bonne idée ! 🙂
On peut retrouver des idées connues mais au milieu d’un univers inventif. Qu’on soit satisfait ou pas ensuite du déroulement, cela vaut largement le coup de venir embarquer.
Personnellement, je me suis régalée !

Le dessin c’est comme une BD qui prend vie, pas mon format graphique préféré, mais j’ai bien aimé, surtout l’univers crée, et j’en ai un que j’aime encore nettement moins de format graphique. La musique aussi m’a bien entraîné.

Le savoir, source de pouvoir. Mais après, il faut savoir bien l’utiliser.
Le progrès scientifique, la guerre. Changer un rouage bouleverse tout.

Nous nous retrouvons dans un monde resté bloqué à la vapeur, certes les premiers temps cela a évité des guerres, mais l’homme est resté bloqué, et on a fini par en déclencher d’autres pour s’accaparer le charbon qui commençait à faire défaut.

Au début apparaît, un ancêtre de la famille d’Avril, lui aussi scientifique, des gens veulent de lui le soldat ultime, une solution qu’il boirait et le rendrait invincible, oui un des plus vieux rêves de l’humanité.
Plus tard, on voit les parents et le grand-père d’Avril tous scientifiques, vivant cachés, et poursuivant la quête de leur ancêtre. Des policiers les poursuivent.
C’est aussi un temps où chaque évolution scientifique, chaque découverte comme la fameuse électricité avorte, les scientifiques sont enlevés.
Mais dans quel but ? Et par qui ?

On a aussi le droit au policier, l’inspecteur buté et borné qui ne lâche pas. Et donc à des poursuites, un jeu du chat et de la souris.

Avril se retrouve seule, on la retrouvera jeune femme, 10 ans plus tard, sans vraiment savoir comme elle a fait jusque là, à ce que l’on voit elle se débrouille avec les moyens du bord, et à aménager son chez soi dans un endroit insolite. Par ce qu’elle a vécu, elle se dit que seule elle est mieux, mais ce n’est pas tout à fait son cas, car elle a son fidèle ami et compagnon de route, Darwin, son chat, et pas n’importe lequel il parle :), un souvenir et
une expérience de sa famille. Elle aussi enfile son tablier blanc et expérimente dans la mesure de ses moyens, surtout matériels.

La dernière affiche que vous voyez ci-dessus montre tout ce petit monde qui va interagir, le gars qui apparaît pas si innocemment que cela, mais ils apprennent à se connaître.

Bonus au grand père d’Avril, qui a réussi à s’échapper, mais pas à retrouver sa petite fille. Il a sa petite façon d’être, un pur et bon scientifique, et sa maison m’a épaté 🙂 (j’ai pensé à un ghibli à un moment donné huhu)
et bien sûr bonus à Darwin ❤

La grande force de ce film d’animation réside dans son univers, son ambiance. Et à la voix-off qui nous raconte ce qui s’est passé, les grandes dates de l’histoire, d’ailleurs à la fin aussi !!!! 🙂
Une belle expérience, un beau voyage à faire.

Ce qui se passe au niveau de l’histoire, le pourquoi, le comment, ce sera à vous de le découvrir et partir à l’aventure avec Avril 🙂
Il y a une chose qui fait aussi gravement écho à notre société le fait que leur air est pollué T_T.
Et une chose importante, de quoi faire réfléchir : dans leur monde, adieu la verdure, adieu les arbres, il en reste pratiquement plus sur la planète, il  y a un des seuls arbres restant exposés dans un lieu, le grand-père d’Avril aime l’admirer et même prendre tous les risques pour cela !