Réflexion Time : le culte de l’apparence et de la normalité

Notre société pratique tellement ces cultes qu’elle en obscurcit le reste et laisse faire l’innomable des fois.

Dès que vous sortez des standards, des normes.
je repense aussi du coup à mes 3 derniers voyages virtuels : les enfants loups, Izana et Atypical entre autres.

On croit que quelqu’un de beau à l’extérieur est forcément mieux, bien. Ce qui n’est pas forcément le cas. Mais par ces pubs, ces tricheries, on l’assène dans notre tête.
C’est sûr quelque chose de beau est plus agréable à voir.
Des gens font de la chirurgie esthétique, déjà ça a un coût mais toute chirurgie est un risque. Et savent-ils encore que c’est eux dans le miroir ?

Si vous ne respectez pas les codes sociaux, ne faites pas comme la « norme », vous êtes rejeté, paria …
Qu’est-ce que la normalité ?
On s’enrichit des différences, on a des choses à apprendre de l’autre mais il faut être ouvert d’esprit, tenter de comprendre l’autre. Chacun peut faire un pas vers l’autre.

Un scientifique qui ne pensait pas comme un autre.
Quelqu’un qui ne trouve pas sa place dans la société.

Pourtant tout accepter sans y réfléchir, ne serait-ce pas cela la plus grande erreur ?

L’Eglise a brûlé des femmes en criant à la sorcière
La 2nde guerre mondiale vous interdisait de vivre si vous étiez né juif

Et tant d’autres choses qui paraissent aberrantes.

Et aujourd’hui, même si des consciences se réveillent, des gens pratiquent le harcèlement sur d’autres…
Et on culpabilise les victimes, la société dit entre dans le moule, ou ne t’étonne pas.

La vie peut être si belle et si horrible à la fois, tout comme les humains …

 

Publicités

Réflexion Time : Chien de ***

La semaine dernière, j’ai croisé par 2 fois l’expression chiens de * utilisée de manière péjorative. Ce sont aussi ceux qui font le sale boulot.
Dans l’anime psycho-pass avec les exécuteurs, qui sont en première ligne, qui sont policiers, mais ont perdu leur statut, dépendent d’un inspecteur, valent moins dans la société dirigée par Sybylle.
Et dans le film Wars dogs, pour les gens qui revendent des armes, des trafiquants d’armes, qui profitent de la guerre pour s’enrichir sans se salir les mains.

Reflexion Time : Comment l’innomable peut se produire ?

Ma réflexion de ces derniers jours est assez triste, surtout en cette période de fête.
Mais je m’étais beaucoup demander comment des gens ont pu en arriver à des extrémités comme le nazisme. Mais finalement quand on voit comment un collège, un lycée, voire même une entreprise traite un cas de harcèlement, en mettant toute la faute et punissant la victime, en la brisant, pourquoi s’étonner qu’Hitler ait pu faire une telle chose ?!

Il faut vraiment que ça cesse, que ça bouge, que les gens prennent conscience, ou un jour ça ne va pas exploser et menacer la vie de quelques uns mais de bien plus de personnes.
Et vous tous, laissez une place à tout le monde, tentez de comprendre ce qui est différent, de faire un pas, ou au moins de laisser tranquille.

Reflexion Time : Méfiez vous de ce que vous désirez !

Quand j’ai lu le titre et l’histoire du livre dont je vais vous parler, à savoir Need. J’ai repensé à cet épisode de Fais moi peur. C’était une série géniale qui réunissait des jeunes gens qui ne se seraient pas forcément parler sans ce groupe. Chacun devait raconter une histoire qui fait peur. Il y a avait un petit côté paranormal, fantastique.
Dans cette histoire, un jeune garçon en avait marre, chaque fois qu’il faisait la course, il finissait 2ème. Il a cet objet et l’essaye. Mais cet objet était diablement vicieux : il faisait se produire quelque chose de mauvais pour accomplir le désir de la personne, par exemple là l’autre gars qui était toujours premier à la course est tombé et comme ça le notre a été premier pour la première fois. Attaqué par un chien non visible, je crois. Mais un jour, notre jeune homme se fâche contre ses parents, la parole dépassant bien souvent la pensée, la drôle de main (l’objet frémit) alors qu’il dit si seulement ils n’étaient plus là. Vous voyez un peu le drame qu’il a produit ?
Heureusement tout finira par rentrer dans l’ordre, mais du coup il n’aura pas gagné la course.

Je vous laisse méditer là dessus.