Manga Time : Après la pluie tome 2

Après la pluie, tome 2 par Mayuzuki

Fiche

Sur la couverture on voit Akira et son patron dos à dos, le patron tient un parapluie et elle dans sa tenue de lycéenne.

Les chapitres sont présentés sur le sommaire et à travers le manga avec des petits parapluies, ils font leur petit effet bien sympathique.

Ce 2ème tome confirme la qualité de la série, alors que son histoire peut mettre mal à l’aise. D’ailleurs la réalité, les choses de la vie sont plutôt bien croqués. Le patron s’interroge vraiment, il a aussi peur qu’elle soit blessée. D’ailleurs dans leur dos, déjà quelques messes basses font jour.
Pour ne rien gâcher, le manga bénéficie d’un très beau graphisme.
Après la pluie est un seinen de qualité avec des dessins très jolis, et la vie bien croquée, aussi dans ses aspects moins cool, voire plus sombre.

On entre un peu plus dans le tome 2 maintenant :

Il y a de très jolis plans d’Akira, et même si d’ordinaire elle reste assez froide en apparence, face à l’homme qu’elle aime ou à un maître chanteur elle change du tout au tout, et ses mimiques, ses expressions, sont adorables par moment, et très révélatrice de son ressenti .
Ces messieurs ne peuvent s’empêcher d’être lubrique, et de laisser vagabonder leurs pensées.
Le patron ne sait pas quoi penser, il se demande s’il a rêvé, si c’est possible, si elle se moque de lui. Il commence à redouter de la revoir au travail, ne sachant comment se comporter avec elle. Mais elle revient comme si de rien n’était, fait son travail, alors qu’il commence à croire à un rêve, elle lui demande une réponse. Il est gêné mais finit par accepter un rendez-vous avec elle pour essayer. Akira se fait maladroitement avoir et acceptera contre son gré un autre rendez-vous avec un autre personnage. Les 2 rendez vous se déroulent dans ce tome, on sent toute la différence d’attitude d’Akira, et elle va devoir faire face à quelque chose d’inattendu.
Les personnages qui gravitent autour d’Akira et du patron ont aussi leur intérêt. D’ailleurs un autre jeune homme s’intéresse à Akira, mais elle le voit à peine, il interprète mal et a commencé à travailler dans ce restaurant pour elle.
On se quitte sur une très jolie scène où Akira saisit une occasion de mieux connaître le patron et rend service en même temps. Le seul problème se fût que la fin arriva bien vite.
Une lecture que je recommande.

Publicités

Manga Time : Après la pluie tome 1

Manga - Manhwa - Après la pluie Vol.1

Résumé :
Akira, 18 ans, travaille après ses cours dans un Family Restaurant.
Elle est secrètement amoureuse du gérant, Masami Kondo, un homme de 45 ans, divorcé, ayant un enfant. Il n’est ni beau ni charismatique, juste un homme ordinaire, un peu fatigué, désillusionné, conscient de sa situation et de son âge qui avance.
Face à la poésie du sentiment amoureux qu’éprouve Akira, Masami va prendre conscience de l’importance de vivre ses passions.

Fiche du manga sur MN

Mon avis/mes impressions :
J’ai beaucoup aimé faire la connaissance d’Akira. Le graphisme est superbe.
La couverture est mignonne et intrigante. Le titre tout autant il nous fait penser à après la pluie le beau temps, à une vie pas toujours rose, mais de meilleures choses arrivent.
L’histoire elle met plus mal à l’aise.
Akira est une jeune femme plus mûre que les autres, calme, discrète, réfléchie, elle peut paraître froide parfois, et étrangement elle travaille dans un restaurant comme petit boulot qui demande du lien social.
Le patron est gentil mais dévalorisé au sein de la société :'(, ici cela se voit surtout avec une de ses collègues.
Akira n’a pas des goûts communs, puis petit à petit on voit qu’elle a vécu quelque chose qui l’empêche de continuer là où elle était douée, qui a changé la donne, sa position sociale, ses relations. Heureusement on ne la laisse pas seule, mais ces goûts spéciaux ne passent pas très bien, on la taquine. Elle encourage celle qui prend sa place, mais comme ça doit lui faire mal à l’intérieur d’elle-même, d’ailleurs on voit qu’à un moment sombre la gentillesse du patron l’a touché. D’où sa décision sans doute ? d’où qu’elle travaille dans un restaurant éloigné de chez elle, d’où elle dit être amoureuse d’un homme qui pourrait être son père.
Il y a quelque chose d’attachant et de poétique, on se laisse embarquer dans cette histoire.