Cinéma Time : Wonder Woman (2017)

Résumé :
Avant d’être Wonder Woman, elle s’appelait Diana, princesse des Amazones, entraînée pour être une guerrière impossible à conquérir. Elle est élevée sur une île isolée et paradisiaque, mais lorsqu’un pilote américain s’écrase sur leur rivage et annonce qu’un conflit à grande échelle fait rage dans le monde, Diana quitte son foyer, convaincue qu’elle doit arrêter cette menace. Combattant aux côtés de cet homme et des siens pour mettre fin à cette guerre et à toutes les guerres, Diana découvre ses vrais pouvoirs… Et son véritable destin.(Source : Allociné)

Fiche du film SB

J’essaye d’être assez patiente mais voilà un film que j’attendais avec grande impatience, de pied ferme.
Je rappelle que je n’ai jamais lu les comics, simple manque d’opportunité.

J’ai vérifié, c’est long et heureusement que j’adore la bande son, il n’y a pas de scènes bonus. Aucune. Vous pouvez quitter la salle ^^’

Mon avis/mes impressions :
Diana Prince alias Wonder Woman a grandi loin des Hommes, elle en a gardé une fraîcheur, une innocence, elle a tout à découvrir.
Elle essaye d’être juste, elle est vite révoltée par certaines choses qu’elle voit. Elle est capable de déployer une force énorme. C’est une femme qui mérite d’être connue.
J’ai adoré le film, la mentalité de la miss, la bande son, l’action, l’humour.
Mais oui, on retrouve toujours un peu les mêmes choses, mais Diana souffle un air nouveau, de liberté, et découvre le monde des Hommes dans une bien sombre période. Elle s’imagine qu’il suffit d’abattre le grand méchant loup, pour que l’Homme redevient bon. Si seulement c’était vrai.
J’ai découvert son Histoire avec grand plaisir, et maintenant elle va se consacrer comme les autres super héros à rendre le monde des Hommes meilleur.

Au tout début, Diana semble s’être intégré au monde des Hommes, y vivre sa vie. Elle regarde une photo, et on va découvrir son Histoire.
On découvre alors la jeune Diana, tout le monde semble gentil et prévenant à son égard, elle est espiègle, rusée, elle en veut. Elle est la fille de la reine des Amazones, mais aussi la seule enfant de cette île paradisiaque. Mais comment ils fonctionnent ? On n’en sait pas vraiment grand chose, sauf que sa mère tente de la protéger, ne veut pas qu’elle participe aux entraînements et protège le secret de sa naissance et qu’il n’y a que des femmes sur cette île. On comprend aussi plus tard que Diana passait du temps le nez dans des livres ;).
Evidemment Diana ne l’entend pas de cette oreille, et s’entraîne comme toutes les autres Amazones. Quand sa mère comprend qu’elle n’y peut rien, elle exige qu’elle soit entraîner plus durement que toutes les autres. Diana a une force insoupçonnée en elle.

La vie s’écoule donc paisiblement sur cette île qui est de toute beauté. Mais un jour, tout change. La rencontre avec ce pilote blessé américain lui ouvre les yeux sur autre chose. De plus, leur île est brièvement en danger et des pertes sont essuyées.
Sa mère la reine tente encore une fois de la protéger, mais la laissera également tracer sa route, mais sans lui révéler toute la vérité avant son départ, et en la mettant en garde que si elle part, cela risque d’être pour toujours.
Diana et Steve apprennent à se connaître, elle découvre de nouvelles choses avec lui, entre autre ce petit instrument montre qui nous donne l’heure et assujettis le temps, nous dit quand manger, dormir, travailler, etc. C’est fou non quelque part ?!
Elle apporte un regard neuf sur toutes ces choses qu’elle ne connaît pas, ne comprend pas, ou a simplement lu dans les livres.
Ainsi ils partent ensemble, à la rencontre de la Guerre, Diana lui demande de l’emmener là bas, elle va tuer Arès et les humains seront sauvés et redeviendront bons.

Diana déchante vite en voyant Londres si moche, brumeux, noir, en voyant toute cette diplomatie. Elle acquiert donc le surnom, l’identité de Diana Prince, quand elle allait dire qui elle était XD.
Les gens sont fatigués, blessés, c’est dur d’y croire encore. Mais Diana ose tout, autant devant des machos diplomates, que sur le front. Elle apporte de l’espoir, un vent de liberté.
Diana est armée d’un lasso magique (pour attraper des gens, et aussi un très bon serum de vérité), d’un bouclier et d’une épée. Elle aime être libre de ses mouvements, et a de très bonnes protections bien utiles aux poignets.

Steve a dérobé un carnet à une horrible scientifique allemande, indigne d’une scientifique. Tellement horrible de se servir des sciences ainsi.

Diana va voir sa vie bouleversée à jamais, apprendre la vérité, faire la part des choses, tenter de mettre fin à la guerre, et assumer le combat que seule elle qui a plus de pouvoir que les Hommes peut mener, son combat à elle. Elle va aussi apprendre à connaître le monde des Hommes, autant sa beauté que sa laideur, et qu’ils peuvent basculer du côté obscur.

On a un joli clin d’oeil vers la fin à un autre super héro.

Jolie réflexion de Steve sur ce qu’est être un héro aussi.

Publicités

Cinéma Time : Criminal – Un espion dans la tête

affich_36889_1

Résumé:

Dans une ultime tentative pour contrecarrer un complot et une terrifiante catastrophe, les autorités décident d’implanter la mémoire et la savoir-faire d’un agent de la CIA décédé dans le corps d’un condamné à mort aussi imprévisible que dangereux. Il est l’unique chance – à haut risque – d’achever la mission… D’autant qu’en récupérant l’esprit de l’ancien agent, le condamné a aussi hérité de ses secrets.

Durée : 1h54

Fiche du film sur SB

Ayant l’occasion d’aller au cinéma, captain america vu, je regarde mon programme et tombe sur ce film dont je n’avais pas du tout entendu parler, ayant l’air intéressant même si ça rappelait la perte de mémoire, d’autres films d’espionnage, ceux jouant sur l’amnésie, mais une touche original, un bon casting et me voilà seule dans la salle de cinéma à tenter l’aventure !

Mon avis/Mes impressions :
Oui, il a un côté classique, mais j’ai passé un bon moment, il y avait de bonnes idées, on avait de l’action mais aussi de grosses séquences d’émotions.
Il peut y avoir des scènes dures, heurtant la sensibilité des jeunes spectateurs comme ils disent.
Kevin Costner alias Jericho nous a autant touché que fait frémir. J’ai aussi aimé les idées scientifiques développées.

Un espion, Bill Pope (Ryan Reynolds), au cours de l’exercice de ses fonctions trouve la mort, seulement son corps est mort, le cerveau vit encore. Et ses collègues et employeurs ont un grand besoin de savoir quelque chose qu’il y avait dans sa tête, avant qu’il ne soit trop tard.
L’air de rien, en dehors, c’est un gars comme plein d’autres êtres humains, il s’est construit une vie, il a une magnifique femme, Jill (Gal Gadot), et une adorable fille. On aura l’occasion d’en découvrir plus petit à petit, par souvenirs et confrontations.
La jeune fille a l’air d’être la première à croire en Jericho, lui laisser une chance.
En dernier espoir, ils font appel à un éminent professeur, à ses travaux de recherche qui permettrait d’implanter la mémoire de quelqu’un dans une autre personne. Là, vous vous demander mais pourquoi Jericho ? Cela n’a encore jamais été réalisé sur un être humain, ils ont très peu de temps, et pour l’instant il faut des conditions spécifiques auquel ce prisonnier sociopathe répond, oui il aura de quoi vous faire froid dans le dos, mais un événement de son enfance explique les choses, il ne ressent pas les choses comme tout le monde.
Cela va réussir, mais occasionner de grands maux de tête à Jericho,  il faut prendre des médiaments adéquats, petit à petit il réfléchit, comprend mieux les choses, surtout les sentiments, tout en restant lui, il a des façons très particulières de faire les choses, parler aux gens. Sa métamorphose se fait progressivement et petite à petit on a envie de sauver Jericho de cette horrible prison où il n’avait guère d’avenir. Les moments de doute, toutes ces choses qui viennent pêle-mêle à lui sont bien restranscrites, avec de bonnes idées scientifiques pour expliquer les choses.

Serait ce une seconde chance pour lui ?
On ne peut pas juste commander un souvenir, et quelqu’un comme Jericho, alors vont-ils avoir accès à ce précieux souvenir et à temps et pouvoir empêcher le pire d’arriver ?