Réflexion Time : Chien de ***

La semaine dernière, j’ai croisé par 2 fois l’expression chiens de * utilisée de manière péjorative. Ce sont aussi ceux qui font le sale boulot.
Dans l’anime psycho-pass avec les exécuteurs, qui sont en première ligne, qui sont policiers, mais ont perdu leur statut, dépendent d’un inspecteur, valent moins dans la société dirigée par Sybylle.
Et dans le film Wars dogs, pour les gens qui revendent des armes, des trafiquants d’armes, qui profitent de la guerre pour s’enrichir sans se salir les mains.
Publicités