BD : Les Sortilèges de Zora Tomes 1 & 2

(Fiche à faire)

Couverture Les sortilèges de Zora, tome 1 : Une sorcière au collège Couverture Les sortilèges de Zora, tome 2 : La bibliothèque interdite

Résumé :
Zora est une pétillante sorcière de 12 ans qui vit, avec sa grand-mère Babouchka, sur le toit d’un immeuble parisien. Victimes de la chasse aux sorcières, elles ont trouvé refuge dans une étrange maison, invisible aux yeux des Nonsorciers et entourée d’un immense jardin magique qui les protège de tous dangers. La vie pourrait être douce mais entre la jeune fille et son aïeul : c’est la guerre. Babouchka n’aspire qu’à une chose que sa petite fille ait une vie normale, une vie dans le monde des Nonsorciers. Zora refuse de céder, elle, ce qu’elle veut, c’est être une sorcière ! Partir à l’aventure, sauver le monde, avoir une existence survoltée pleine de monstres, de périls et de dangers ! Malheureusement, sa grand-mère use de ses pouvoirs pour l’envoyer, contre son gré, au collège du coin… Loin des sortilèges et des potions, Zora découvre les histoires d’amitié, le besoin d’indépendance, les moqueries des camarades, les élans amoureux. Mais ces nouvelles expériences ont un prix que Zora n’est pas prête à payer : la magie. Une attitude qui risque de mettre en danger toute la communauté des sorcières… En abordant avec délicatesse et humour les questions de la différence et de la transmission, Les sortilèges de Zora forme un récit merveilleux aussi attachant qu’intelligent.

Tant qu’on est à l’heure des sorcières encore, parlons de cette BD jeunesse 🙂

Avis / Impressions :

Tome 1 :

Cette nouvelle série jeunesse est une belle découverte magique, en plus elle bénéficie d’un graphisme très agréable.
Zora est une jeune sorcière de 12 ans à Paris. Elle y vit avec sa grand-mère Babouchka. Nous apprenons tout doucement à les connaître, nous entendons parler de chasse aux sorcières. Zora veut exploiter sa magie à fond, et mène sa grand-mère en bourrique, mais celle-ci veut la préserver, elle dit que sorcière n’est pas un métier d’avenir et veut pour elle une vie normale. Elle va donc l’envoyer au collège des Nonsorciers.
Nous apprenons autant à découvrir son monde par l’histoire que nous suivons, les pouvoirs que nous voyons se déployer, que par le grimoire à la fin, qui est une source d’information précieuse, et ajoute du cachet à l’histoire. de plus, il y a quelques dessins et une écriture manuscrite.
Zora est aussi espiègle qu’attachante. Comme toujours, les gens fuient ce qu’ils ne comprennent pas, et se montrent parfois cruels, nous allons ainsi découvrir des adolescents dans toute leur splendeur. Heureusement, il y aussi de belles rencontres.
C’est un véritable régal de suivre cette histoire, le graphisme et la magie participent au charme de l’histoire. Les idées mises en place sont plutôt savoureuses : la façon d’arrêter la magie d’une sorcière, les sorcières ne pleurent pas mais ont des émotions, etc.
Belle découverte.

Mini avis : Bonne lecture jeunesse, j’ai bien aimé le graphisme et l’histoire.

Tome 2 :

C’est un plaisir de retrouver Zora dans cette bande dessinée jeunesse pétillante sublimée par les dessins d’Ariane Delrieu.
Notre jeune sorcière intrépide continue à s’interroger sur ses origines, surtout suite à des cauchemars et comme sa chère grand-mère ne lui répond pas vraiment, elle va les rechercher elle-même.
Tout commence par un graphisme bien sombre, de période, qui pourrait donner quelques frissons. Puis Zora se réveille. Grâce à Olga, elle gère mieux maintenant au collège. Elle a toujours des gens qui ne sont pas des plus sympathiques, mais elle fait aussi de belles rencontres.
Ce n’est pas facile pour elle qui souhaite être sorcière, et en a assez d’être normalisée, surtout quand ça arrange sa grand-mère.
Une dame âgée qui ne manque pas de surprises et use de subterfuges.
Zora a beau essayé d’interroger sa grand-mère sur son passé, comment elle a atterrit ici, l’histoire des sorcières, elle ne lui dit qui le strict minimum. Ainsi Zora après avoir surpris une conversion du groupe des amies de sa grand-mère va décider d’aller à la bibliothèque interdite et peut-être pas seule si elle arrive à être convaincante.
Comme le premier tome, cela se lit avec plaisir et intérêt, avec quelques moments drôles. Le graphisme est un bonheur pour nos yeux et nous aimons nous attarder dessus. C’est court et ça va vite, certes, mais c’est du jeunesse de qualité. De plus, les éléments s’inspirent sur des réalités que nous pouvons découvrir dans les bonus fort bien construit à la fin : le grimoire de Zora.
Alors qu’on nous a parlé de diptyque lors du tome 1, il semble que l’aventure va continuer et s’approfondit à chaque fois un peu plus.

Mini avis : Très bonne lecture jeunesse. Alors oui c’est du pur jeunesse mais le dessin est sublime et l’histoire se lit avec (grand) plaisir.

Citation :

« Nous allons pouvoir continuer notre travail sur le thème du camouflage. L’art de se dissimuler dans son milieu. »

Lu avec Izneo
Merci pour ces belles lectures 🙂
Il semblerait que je sois de plus en plus ensorcelée, et vous alors ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s