BD : 1629, ou l’effrayante histoire des naufragés du Jakarta Tome 1 (Fiche)

1629, ou l'effrayante histoire des naufragés du Jakarta - 1629, ou l'effrayante histoire des naufragés du Jakarta - Tome 01 : Chapitre 1 - L'Apothicaire du diable

Edition : Glénat BD
Dessin : Thimothée Montaigne
Scénario : Xavier Dorison
En cours avec 1 tome, sera fini en 2 tomes
Genre : Histoire
Prix papier : 35€
Prix numérique : 24.99€

Note perso : Je ne sais pas du tout pourquoi le prix est aussi élevé dans les deux formats :\.

Fiche éditeur + feuilletage

Résumé :
Inspiré d’une histoire vraie…Seuls les désespérés prennent le risque de s’embarquer sur le Jakarta. À son bord, un équipage issu des bas-fonds d’Amsterdam et assez d’or et de diamants pour exciter les plus folles convoitises. Un baril de poudre sur un enfer flottant. Invitée improbable dans cette traversée vers le cauchemar, Lucretia Hans, devient la seule à pouvoir empêcher Jéronimus Cornélius, apothicaire hérétique et ruiné, d’allumer la mèche… Bon voyage.Premier tome d’un diptyque consacré à l’une des pages les plus sanglante de l’histoire maritime, ce thriller psychologique revient sur un récit effroyable où se sont mêlés mutinerie, naufrage, massacre et survie. En se focalisant sur ce microcosme sordide, Xavier Dorison signe autant un récit d’aventure magistral qu’une galerie de portraits sur la noirceur de l’âme humaine, magnifiquement illustré par un Thimothée Montaigne au sommet de son art.

Chapitre 1 – L’Apothicaire du diable

Avis/Impressions :

Avouez que cette superbe couverture donne envie de s’attarder sur ce titre ? Elle regorge de mille et un détails si vous y prêtez attention, de quoi se noyer dedans.
Ensuite, l’histoire est fort intéressante et donne envie de prendre la mer, même si nous savons aussi que virtuellement ce sera bien plus sûr pour nous.
Et alors cette virée ? Epoustouflante, fameuse, prenante, qui fait réfléchir, ce sont des vagues d’émotions de toutes les sortes qui s’emparent de nous avec un tel scénario, une telle prose, une telle mise en avant, mais également ce beau graphisme qui sert bien l’œuvre.
Cette bande dessinée nous est proposée par Glénat et sera un diptyque, ainsi en 2 tomes, voilà bien le seul problème que vous pourriez avoir il va falloir attendre la suite, mais ils auraient pu nous laisser à un moment encore pire. Elle est née de l’association entre Xavier Dorison (scénario) et Thimothée Montaigne (dessins). Et c’est inspiré d’une histoire vraie.
Nous sommes séparés par des chapitres sous fond et noir et blanc, un croquis et un sous-titre, avant de commencer nous avons le droit à des cartes et une lettre frappante de Xavier Dorison, ainsi qu’un croquis du Jakarta (le bateau).
Le graphisme est superbe et participe à l’immersion. Il est réaliste, frappant. Nous nous sentons voguer avec eux sur les flots, …
La narration nous est conté très franchement et un peu avec une poésie cruelle sous des des morceaux de parchemins avec des trous.
Ainsi la mise en condition est bien travaillée, pour encore plus capturer le lecteur.
Il va aller sur le Jakarta, le bateau, qui a une mission à remplir pour le VOC, légèrement douteuse. Jakarta qui est aussi le nom de la capitale de l’Indonésie.
Nous sommes au départ à Amsterdam en 1628. Tous ces êtres humains menés sur ce bateau, malgré toutes les différences sociales et de traitement, ils sont quelque part liés pour le meilleur et pour le pire mais également tous prisonniers à leurs façons : de leur condition, de supérieur, d’un mari, etc.
Le côté aventureux tout comme psychologique est fort bien capturé. Nous questionnons aussi ce que nous pouvons ou non accepter, ce qui fait obéir, la flamme attisée qui pourrait tout changer. Ils transportent une bien belle cargaison, de quoi attiser les convoitises.
Un bateau avec beaucoup de gens, des marins et pas tous très recommandables, un apothicaire, le capitaine, le subcargue, etc.
Mais il y a également des femmes et des enfants, peu par rapport au reste mais il y en a. Nous suivrons entre autre une jeune dame qui a été sommée de rejoindre son mari. Si elle a de meilleurs quartiers que d’autres, cela n’a rien du grand luxe non plus.

Nous allons nous attachés à certains personnages, des alliances naissent, ce voyage nous prend aux tripes. Nous redoutons ce qu’il va se passer, mais nous ne savons jamais vraiment comment les choses vont tourner. Parfois il vaut mieux se taire également, il existe des punitions plutôt monstrueuses pour exercer son pouvoir, etc.
Oserez-vous prendre la mer avec eux et vivre une aventure humaine de grande envergure qui ne manquera pas de vous faire de l’effet ?
Vivement la suite et fin pour voir ce qu’il advient.

Mini avis :
Très bonne lecture en mode Woooow. Je ne regrette pas de m’être lancée. C’est très bon que ce soit le graphisme, le scénario, la psychologie, votre seul souci pourrait être l’attente du tome 2 et dernier. Pour le graphisme, au premier feuilletage je ne savais pas trop me positionner, quand je me suis mise dedans immersion totale et si superbe.

Lu avec Izneo
Merci pour la lecture <3.

Vous connaissez ? Il vous tente ? Alors vous prenez la mer ?

Publicité

4 commentaires sur « BD : 1629, ou l’effrayante histoire des naufragés du Jakarta Tome 1 (Fiche) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s