Film : Elvis

Résumé :
La vie et l’œuvre musicale d’Elvis Presley à travers le prisme de ses rapports complexes avec son mystérieux manager, le Colonel Tom Parker. Le film explorera leurs relations sur une vingtaine d’années, de l’ascension du chanteur à son statut de star inégalé, sur fond de bouleversements culturels et de la découverte par l’Amérique de la fin de l’innocence.

Avis/Impressions

Le film est un biopic sur Elvis Presley de 2h39, prévoyez-vous le temps.
La réalisation du film est impeccable, très soignée, très immersive, avec strass et paillette par moment. Une façon spéciale de montrer le temps qui passe, les choses qui évoluent, les villes.
De plus, nous sommes immergés dans ces années qui sont carrément d’un autre temps, et parleront plus à d’anciennes générations.

Nous allons suivre la carrière d’Elvis Presley, comment il a fait de ses différences une force, comment il a tout bousculé sur son passage, les choix qu’il a dû faire, mais comment bien d’autres fois il semble s’être brûlé les ailes face à l’argent et au succès.
C’est son drôle d’impresario qui nous narre l’histoire, et c’est très bien fait.

Nous voyons aussi la musique, la dimension politique, et celle sociale. Nous voyons cette vie, il s’est retrouvé à fréquenter des gens de couleur de peau noire, à vivre avec eux, à s’imprégner de leur culture et de leur musique. Nous avons ainsi des passages de sa « vraie » vie à lui qui donne plus de poids, de consistance, d’intérêt au tout. Il a eu cette influence qui lui a donné ses spécificités, et qui a fini par en déranger. Il chante en bougeant beaucoup, en donnant toutes ses tripes, en se déhanchant, réaction totalement imprévue pour lui les femmes hurlent. En tout cas, il sait conquérir son public.

Nous voyons la vie du pays à cette époque, les coupes de cheveux, les vêtements, et plein d’autres choses, ce qui ajoute quelque chose de majeur au film.

Lui et son impresario/manager dit le Colonel Tom Parker sont des hommes de scènes, ils ont le sens du spectacle mais c’est également une énorme entourloupe. La comparaison avec la fête foraine est bien trouvée.
Chacun se sert de l’autre, le succès d’Elvis même si c’est le seul qu’on voit vraiment sur scène, dont on retient vraiment le nom dépasse tout, il fait vivre bien du monde, également dans son entourage.
Il se nourrit de la scène, de cet amour, ces shows et son énergie semblent impressionnants. Beaucoup de gens ont été touchés par lui. Nous le voyons dans ce film, nous voyons la foule autour de lui, scander son nom, nous voyons l’effet absolument dingue qu’il provoque et peut être aurez-vous vous même des témoignages de votre entourage, des gens qui ont été touchés à l’annonce de sa mort.

Il a beau gagner tant d’argent, malheureusement cela lui monte à la tête, il dépense plus que de raisons. L’air de rien c’est un peu un cercle infernal, avec le niveau de vie qui peut changer, d’autres dépenses qui apparaissent, etc.
Personnellement, je reste quand même assez gênée et dubitative face au strass et aux paillettes, au show business, aux affaires, aux demandes limites, et au côté mensonger et faux que cela peut avoir, tout comme au niveau des réseaux sociaux.

En tout cas, c’est un film à voir, très intéressant, très prenant, qui montre un jeune homme qui s’est élevé, le prix à payer, combien il a su conquérir les gens (complètement fou), les grandes décisions et changements dans sa vie, sa relation complexe avec son manager, cette musique qui l’anime, mais aussi ces moments plus faux, plus douteux, ces choix compliqués.
Il a laissé une sacrée trace, vous le voyez par tout ce que le film vous montre, les mots, y compris ceux de la fin, et aussi parce que vous connaissez sans doute tous son nom et avez au moins entendu une de ses chansons sinon plus.
Il faut dire qu’il a joué un morceau encore plus fort que la musique, a eu un impact culturel, et ça c’est très intéressant.
Quelques longueurs par moment.

Tom Hanks est impressionnant et méconnaissable dans son rôle du Colonel Tom Parker, il a aussi pris de l’embonpoint
Austin Butler état superbe dans son rôle d’Elvis, il nous l’a rendu attachant, vivant, humain, réel.

Bon à très bon visionnage
Un film à voir !

Publicité

Un commentaire sur « Film : Elvis »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s