Roman graphique : L’espace d’un instant (Oneshot)

Couverture L'espace d'un instant

Rue de Sèvres
Prix papier : 16€
Prix numérique : 8.99€
256 pages
Paru le 16 mars 2022
Scénario & dessin : Niki Smith
Chronique sociale

Lire un extrait

Résumé :

Après avoir sauvé sa professeure d’art d’un assaillant armé à l’école, Manuel Soto doit faire face au Syndrome Post Traumatique. Pour lutter contre son anxiété, il utilise l’appareil photo de son téléphone portable pour trouver les points d’ancrage qui lui permettent de garder les pieds sur terre. Ses journées sont monotones et solitaires, jusqu’à ce que dans le cadre d’un projet scolaire, il fasse équipe avec ses camarades de classe, Sebastian et Caysha. À leur contact, le jeune collégien qui découvre la campagne, s’ouvre à la beauté de la nature et finit par y trouver le réconfort dont il a besoin…

« Un album délicat et généreux dans lequel l’autrice dépeint avec finesse les sentiments adolescents dans cette vie isolée que leur impose la ruralité. »

Avis / Impressions :

« L’espace d’un instant » m’a tout de suite attiré par sa couverture, son titre. Si on décide de lire le résumé, notre cœur se serre.
Une nouvelle chronique sociale intéressante, émouvante et bouleversante proposée par Rue de Sèvres, de plus les trois jeunes adolescents qu’on suit principalement sont très attachant, ils s’appellent Manuel, Sebastian et Cayla.
Le graphisme de l’auteur Niki Smith est sublime, le lecteur se retrouve totalement embarqué, il sent toutes les nuances de couleurs et ça touche son cœur. La police d’écriture est également très agréable.
De plus, il y a une dimension proche de la nature, agricole, avec des animaux qui nous permet de respirer, de libérer la tension, d’être un peu éloigné par moment d’internet, des réseaux sociaux. Ceux-ci sont aussi présent mais ils sont vraiment là pour aider, pour partager, en restant prudent et raisonnable. C’est agréable, ça fait plaisir. Et c’est tellement beau de voir leur amitié progressait, voire d’autres choses.
Il y a un autre travail fait sur les couleurs qui deviennent d’un coup en noir et blanc, en fait il s’agit de Manuel, il a subi une expérience traumatisante, l’auteur a capturé avec énormément d’intelligence et de sensibilité sa difficulté à retrouver une vie normale, le bien que lui fait ses nouveaux amis même s’ils sont impuissant face à ce qui arrive par moment, mais également sa passion pour la photo, l’aide que cela lui apporte, et combien des petites choses peuvent déclencher son stress post-traumatique. Il s’agit alors de se concentrer sur un point et de retrouver son calme, sa pleine conscience.
Nous aurons également l’occasion de voir un peu leurs familles, enfin surtout un peu celle de Sebastian, et surtout celle de Manuel, avec sa mère.
Quand nous commençons l’histoire, le choix a été fait que c’est après le drame, mais très vite, même si on n’a pas lu le résumé, on commence à soupçonner qu’il s’est passé quelque chose de grave, Manuel a toujours l’air distrait, absent, de ne pas se sentir bien, autant dire que de le voir reprendre des couleurs fait du bien au moral, mais en même temps nous montrons bien que malgré cela ça prend du temps, ce n’est pas simple. A travers les bulles de l’histoire, vous découvrirez dans les grandes lignes ce qui s’est passé.

En bref, une superbe et émouvante chronique sociale sur la reconstruction d’un adolescent après un drame, qui capture avec tact tout ce qu’il traverse.
Délicat, sensible, touchant, régalant, tout en abordant tout aussi bien d’autres thématiques.

Ainsi, je vous conseille très fortement cet ouvrage.
Très bonne lecture / Coup de cœur. Il a été très fortement touché (my heart / kokoro / mon coeur).

Citation :
« Dès que le monde a l’air de vaciller, trouve-toi un point d’ancrage. »

Merci à Rue de Sèvres pour l’envoi de cet album et la confiance <3.

Vous connaissez son existence ? Il vous intéresse ? L’avez-vous lu ?

2 commentaires sur « Roman graphique : L’espace d’un instant (Oneshot) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s