Manga : Swimming Ace Tomes 4 & 5 (Fin)

Fiche

Figurez-vous d’après Monsieur blog que vous n’avez pas encore les deux dernières chroniques.
Le tome 4 n’était même pas en lu sur livraddict, bon le tome 5 si. Que s’est-il encore passé ? …

Tome 4

La compétition continue, tant en tournois, que dans les cœurs.
Passion, action, réaction, sueurs, joies et déceptions s’entremêlent.

L’air de rien Mizuno transmet à d’autres camarades ou rivaux cette envie de se dépasser, de se battre, et tous se poussent à aller de l’avant.
Tout le monde fait des efforts, certains ont des talents qui aident, mais tout le monde ne peut pas être premier.
Gagner c’est bien, c’est bon, c’est valorisant. Se dépasser, c’est déjà s’améliorer. Echouer et se relever forgent aussi le caractère, le futur, mais ce n’est pas facile, et on a le droit de crier, de pleurer, de s’extérioriser, d’être en colère.
Les scènes ont une beauté à couper le souffle qui captivent les yeux du lecteur.

A part les cœurs qui battent au niveau de la natation, du sport, du dépassement de soi, nous retrouvons cela aussi chez des femmes, des hommes, et tout le monde ne comprend pas toujours pourquoi d’un coup il y a une réaction étrange.
Les efforts sont à faire sur tous les plans.

Nous retrouvons également Haru à travers sa passion de la photographie, ce qu’elle veut faire, qui elle est, ce qu’elle veut transmettre, et ça ajoute quelque chose à toute l’œuvre. C’est beau, touchant, intéressant.
Mizuno et Haru se connaissent depuis fort longtemps, leurs échanges sont plaisants, on y sent cette complicité, mais n’y aurait-il pas autre chose ?

Encore une fois, il se lit tout seul, nous donne le sourire. Une bien jolie série.

Prêt à faire battre vos cœurs de bien des manières dans ce tome ? 3,2,1 Plongez !

Ly’s week : Bonne lecture. Se lit tout seul, donne le sourire, beaux plans, fait battre le cœur à plusieurs niveaux.

Tome 5

C’est une très belle série courte en 5 tomes, qui nous a complètement entraîné et qui a la force de soulever des questionnements intéressants.
Elle nous en met plein les yeux. Les scènes de nage sont particulièrement belles, et celles en compétition, on y ressent toute la tension.
C’est aussi pour finir une très belle couverture qui respire la joie de vire, le plaisir de nager. Non, il n’y a pas que les chiffres dans la vie.

Pour Eichiro Mizuno, ce début est difficile. Il assiste en tant que spectateur à une compétition, alors qu’il aimerait y prendre part. Il a fait un long cheminement qui n’a pas été simple, tant sur la natation, le plaisir de nager, le chrono qui ne ment pas, que sur ses sentiments.
Il s’est confronté, il a été encouragé, il a eu de beaux moments, des réussites mais également des déceptions. Le tout étant d’arriver à continuer à avancer sans perdre la passion.
Il a eu des remarques, le chrono pourrait lui faire perdre pieds. A lui, de ne pas se laisser submerger.

Pour Koyô Ebina, l’heure de gloire pourrait être arrivée. Il est à fond, motivé, il a de la carrure, il a l’envie, il a la passion. Celle-ci est née quand il observait Eichiro Mizuno. C’est fou quelque part, non ?
Il est ainsi un rival qui pourrait lui permettre de se dépasser, d’aller toujours plus haut. A condition encore une fois, de ne pas se laisser dépasser.

Ce tome est également particulièrement beau et fort sur ce moment avec un autre nageur, un compétiteur, un autre rival. Et un autre moment qui fait mal au cœur sur un ancien nageur, qu’on revoit à travers nos coachs.
Le dernier nous ait offert par un autre personnage important, et compare la natation à autre chose, mais autant le découvrir soi-même.

Haru, quant à elle, trace sa voie, réfléchit à ses sentiments. Bon, elle est un peu prise à partie par Koyô Ebina qui se monte un peu trop la tête par moment.

Le manga nous laisse après l’été, pas trop en plan, nous avons eu de belles progressions, et en même temps un petit chapitre pour montrer que la vie continue, que de nouveaux vont venir. Nous aurions pu continuer, mais ce n’est pas non plus gênant de s’arrêter là.
C’était vraiment des moments intéressants, prenants, et de très jolis développements se sont produits, avec de très belles réflexions.
Le sport, la compétition, le chrono qui ne ment, les biceps, l’entraînement, la passion etc.
Une courte série qui vaut le coup.

Ly’s week (on est d’accord heureusement qu’il est là 🙂 ) : Très bonne lecture. C’est ma toute première de la collection Sport Addict de Pika et je l’ai vraiment trouvé intéressante, qualitative, bien faite, une bonne fin. Et la vie continue.

Lu avec Izneo (il y a un moment)
Merci pour la lecture

Et vous depuis ? Lu ? Fait connaissance ?
En bref, recommander pour votre été 🙂
Plongez y !
(Ma foi, quelle plongée dans mes souvenirs (oui je relis vu que je mets en forme))

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s