Manga : Adabana Tome 1

Couverture Adabana, tome 1

Adabana nous revient le 1er juillet et commence ces semaines de sorties en folie. Il est donc plus que temps de revenir sur le tome 1.
La série sera en 3 tomes.
Comme elle est en 3 tomes, que j’aime bien les thrillers, j’aurai pu la faire en papier, mais le prix, le caser, ça ne le faisait pas trop.
A lui de nous prouver sa valeur avec la suite 😉
Prix papier : 12.70€
Prix numérique : 6.99€
Big Kana
Thriller, Fantastique

Histoire :

La tranquillité d’une petite ville japonaise, recouverte de neige, est brutalement perturbée par un meurtre odieux. Le corps démembré d’une lycéenne du nom de Mako Igarashi, est retrouvé près d’un lac. Bientôt, Mizuki Aikawa, élève au même lycée que la victime, revendique les faits auprès des forces de police locales. Cependant, alors qu’elle relate les événements, le doute s’invite progressivement dans la tête de ses avocats. Quels lourds secrets Mako et Mizuki partageaient-elle ? 

Mon avis / Mes impressions :

« Adabana » sait attirer notre œil avec sa couverture. Il appartient à la collection « Big Kana ». Dès le départ, nous sommes au courant des faits, nous savons aussi qu’il n’est pas à mettre entre toutes les mains, âmes sensibles s’abstenir, ce que je vous confirme à différents niveaux. La série est un thriller qui sera en 3 tomes par la mangaka « NON ».
Le trait graphique est immédiatement happant, il dégage quelque chose de très fort, c’est ce qu’il fera tout du long.
Autrement, il assure son rôle de thriller et de faux semblant, nous avons déjà mis au clair, dévoiler différentes facettes des personnages, mais tout reste encore très confus, c’est la suite qui lèvera le voile sur ce qui s’est vraiment passé.
Mako Igarashi et Mizuki Aikawa sont amies, classes sociales différentes, des caractères opposés, mais ensemble elles passent du bon temps, échangent, discutent, font des projets.
Mako survit, gagne de l’argent, mais a un sacré dynamisme. Pour Mizuki, elle est sa seule amie, elle a l’air un peu terne, très opposée à sa mère.
Quand on les rencontre, c’est sur une scène en couleur et très difficile qui donne le ton, Mizuki pleure, puis nous nous voyons Mizuki chez elle, avec sa mère, comme absente, comme si toutes les paroles glissaient sur elle.
Certains éléments vont être révélés et un point est facilement compréhensible, mais impossible de comprendre par contre comment Mizuki aurait pu tuer sa meilleure amie : Mako. Quand elle se rend à la police, son discours est clair, précis, mais il ne l’est plus quand on en vient au meurtre de Mako, où tout est confus.
Un avocat va lui être assigné, avec sa partenaire, il va chercher à comprendre ce qui s’est passé, à interroger les gens, à discuter avec Mizuki, mais ça s’est compliqué. Mizuki ferait tout pour Mako, ça on l’a compris, mais que s’est-il vraiment passé ?
Déjà, deux personnages vont intervenir dans toute l’affaire et lui donner d’autres couleurs. Si l’un nous apparaît vite comme un porc, tout est plus hésitant sur l’autre, surtout au départ.

Un thriller qui a des côtés aussi classiques qu’implacable, sordide et se laisse bien lire. Le graphisme nous saisit aux tripes et le lecteur sera quand même bien curieux d’avoir le fin mot de l’histoire, tout en la redoutant sans doute.

Mini avis
Adabana est un thriller qui sera en 3 tomes, dur, glaçant, qui peut heurter certaines sensibilités, mais aussi intéressant, prenant, avec un graphisme qui nous saisit. Edité chez Kana dans sa collection Big Kana.
Bonne lecture.
Avec mon expérience des thrillers, j’attends le truc en plus, même si ça ne me choque pas qu’une partie l’ait mis en très bon.

Citations

« Mako exerçait un pouvoir étrange sur moi. Quand j’étais avec elle, je me sentais bien. C’était comme si toutes les chaînes auxquelles je m’étais attachée se détendaient peu à peu naturellement. »
« N’importe quel accusé a droit à un procès juste et équitable. Mon rôle est de me mettre à votre place et de vous aider à vous défendre, et ce qu’elle que soit la sévérité du crime que vous avez potentiellement commis. »
« Trois jours s’étaient écoulés depuis que j’avais ôté la vie à une personne, depuis que j’avais effacé sa présence sur Terre sans qu’absolument rien n’ait changé dans mon quotidien. »
« Mako exerçait un pouvoir étrange sur moi. Quand elle me regardait, j’avais le sentiment que rien ne pouvait m’arrêter, que j’étais capable de tout. »

Lu avec Izneo
Merci pour la lecture

2 commentaires sur « Manga : Adabana Tome 1 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s