Manga : Le Chat qui rendait l’homme heureux et inversement Tome 4

Fiche

Couverture Le chat qui rendait l'Homme heureux, tome 4

Encore une fois c’était magnifique, de quoi totalement faire fondre le cœur.

Le petit truc en plus : présentation des personnages au début

Nous nous concentrons dans ce tome sur la relation entre Fuyuki Kanda et Kanade Hibino, rivaux en ce qui concerne le piano.
Leur relation va prendre un nouveau tournant grâce à leurs chats respectifs. C’est génial de voir Kanda lui expliqué plein d’éléments sur les chats, allait naturellement vers lui grâce à ce nouvel intérêt commun.
Nous verrons aussi combien on peut parfois se faire de fausses idées sans parler vraiment.

Par ailleurs, Kanda ira voir Hibino chez lui et son chat. C’est fou ça, Marine ressemble comme deux gouttes d’eau à Fukumaru.
Fukumaru et Kanda s’interrogent sur le fait d’avoir un autre chat à la maison et repensent à leurs petits moments privilégiés.
Ils sont si adorables et touchants.

Kanda va également remettre les choses en question suite à une déconvenue du précédent tome. Il se rend compte que quelque chose le met très mal à l’aise.
Il prend peut être même un peu trop les devants.
Moriyama en allant cherché les câlins et ronronnements des chats de ces parents nous touche aussi. Nous apprenons un peu pourquoi c’est difficile pour lui d’y retourner.
Ce personnage va également être amené à plus prendre conscience de qui est Kanda. Et oui, la vie est ironique, compliqué, les choix aussi, et quelque part ça a fait un sacré changement de vie à Kanda, mais il aura fait quelque chose de marquant. Oui, c’était un grand pianiste.

Kobayashi est toujours là pour le soutenir ou nous faire rire sur des différences chats et chiens.
Nous voyons que des éléments du passé forgent parfois le reste.

C’est toujours un bonbon, mignon, tout doux, mais pas seulement, il y a aussi de belles relations, évolutions et réflexions.
Le tout sous une édition très soignée.
Pépite <3.

Citation :
« Peu importe le temps qu’on passe ensemble. Dès l’instant où je t’ai rencontrée. Dès l’instant où j’ai décidé de t’adopter tu as fait partie de la famille. »

Mini avis Ly’s week :
Très bonne lecture. C’est savoureux, intelligent, mignon, mais là aussi avec de belles réflexions et là on montre encore une fois que sans savoir certains éléments, une partie de la compréhension échappe.

Qui y a déjà cédé ? Qui est tenté ?

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s