Roman : Mémoires de la forêt – Les souvenirs de Ferdinand Taupe – A la conquête du passé et des souvenirs

Mémoires de la forêt - Les souvenirs de Ferdinand Taupe

de Mickaël Brun-Arnaud (Auteur)
et Sanoe (Illustrateur)
Prix papier : 14.50€
Prix numérique : 9.90€
Ecole des Loisirs

Résumé :
Dans la forêt de Bellécorce, au creux du chêne où Archibald Renard tient sa librairie, chaque animal qui le souhaite peut déposer le livre qu’il a écrit et espérer qu’il soit un jour acheté. Depuis que ses souvenirs le fuient, Ferdinand Taupe cherche désespérément à retrouver l’ouvrage qu’il a écrit pour compiler ses mémoires, afin de se rappeler les choses qu’il a faites et les gens qu’il a aimés. Il en existe un seul exemplaire, déposé à la librairie il y a des années. Mais justement, un mystérieux client vient de partir avec… À l’aide de vieilles photographies, Archibald et Ferdinand se lancent sur ses traces en forêt, dans un périple à la frontière du rêve, des souvenirs et de la réalité.

Mon avis / Mes impressions :

Notes préliminaires :
Je me retrouve cette fois-ci dans le drôle de cas d’être en présence de deux personnes que j’aime beaucoup pour ce que j’en vois.
Sanoe, j’aime son travail d’illustratrice, déjà croisée sur des albums. Et effectivement elle m’a à nouveau ravie en nous en faisant pour ce livre.
Quant Mickaël Brun-Arnaud, tous les passionnés de manga et de Japon connaissent son nom, connaissent au moins de nom le renard doré, ce lieu qui parait magique. Plus fort, il y a le renard café, quelle belle idée. Bien que je redoute ce que ça doit donner niveau monde. Plus fort/dingue/surprenant/adjectif au choix encore, il a été psychologue avant.
« Après des études de psychologie, Mickaël Brun-Arnaud travaille à l’hôpital durant dix ans dans l’accompagnement de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de maladies neuro-évolutives, avant d’entreprendre la création, d’une librairie et de se consacrer à l’écriture. Passionné depuis son enfance par l’univers du manga, il fonde en 2018, à Paris, la librairie Le Renard Doré, spécialisée dans le manga et la culture japonaise. »
Et si vous le suivez, vous l’écouter, c’est un régal. La preuve, il arrive même à m’attirer. Et alors en écrivain ? Brillant !

Je vous rappelle ce que j’ai écrit dans le Ly’s week qui donnait l’essentiel l’air de rien.

Ce livre c’est encore une pépite. C’est beau, c’est touchant, les mots sont maniés de main de maître par notre renard national sur un thème compliqué (alzheimer = l’Oublie-Tout, pertes de mémoires …). Archibald fait preuve d’une grande compréhension même si parfois c’est difficile. C’est tellement plus classe de dire Pomme alors ! En même temps que de rencontres.

Maître renard vous avez toutes mes félicitations, mais quelle plume, ces mots, cette puissance, j’ai fini au bord des larmes. Si vous êtes moins résistant que moi, c’est en larmes que vous allez finir. Et bravo aussi pour tous les autres sujets hors de cette terrible maladie qui ont été abordés. A lire par tous de toute urgence (si possible).

J’étais pleine d’émotions tout au long du livre, sourire, intérêt, affection, des questions, le plaisir de la variété, de tous ces animaux de la forêt, ce renard, cette taupe. Nous passons par tellement d’émotions, et quand on se dit que c’est déjà bien, c’est le coup final, mais c’est surtout une façon très belle d’aborder tant de thèmes.
Nous avons également envie d’aller là-bas, il y a tant de bienveillance, les lieux donnent envie, et nous nous sentons réconfortés. Nous aussi on gouterait bien certaines choses.

L’objet livre est beau. Cette couverture donne envie de s’y perdre. Son format a été juste un peu plus difficile pour moi à manipuler que les Soeurs Hiver (un peu au niveau du poignet ça me pèse plus). C’est un petit détail. Vous pouvez faire briller le titre, en mettant de la lumière dessus on dirait des lettres d’or.
On a une carte pour commencer, ça fait plaisir 🙂
Puis comme un parchemin lettre, en clair on commence super bien.
Il y a des illustrations disséminées dans tout le livre, petites, moyennes, grandes, quelques pleines pages.
Un sous-titre à chaque chapitre avec une petite illustration. Quelques effets sur le texte (italique)

Mon avis/Mes impressions :

La lecture est très fluide et très agréable. Très belle, très poétique, très touchante, elle fait mouche. Elle a tiré sa flèche et nous touche en plein cœur.

Fort de son expérience et de son empathie, nous pourrions dire de Mickaël qu’il a les mots. Jamais nous nous sentirons mal à l’aise, au contraire nous comprendrons, nous serons apaisés, nous serons ravis d’avoir fait connaissance. C’est pour petits et grands enfants sans aucun souci.
Il sait dire les choses de manière sensible, juste. Il sait aborder les choses avec tact, délicatesse, intelligence. Je pense que ce n’est pas pour rien si nous sommes si nombreux à avoir été conquis.

Par exemple, Archibald Renard est très prévenant avec Ferdinand Taupe, il est son ami, même si par moment c’est dur pour lui aussi.

D’un côté, nous avons Archibald Renard, libraire, un personnage qui nous plait beaucoup, ce renard résonne en nous et il aime les livres. Vous avez aussi des moments drôles comme quand il va laisser les clés à un certain autre personnage.
Puis vous avez Ferdinand Taupe, victime de l’Oublie-Tout. Nous voyons très bien toutes les difficultés pour chaque partie en présence que cela engendre. Même le nom de la maladie, voilà simple, efficace, cela veut tout dire.
Et enfin, nous avons une quête, là aussi une belle idée avec ses mémoires, un coup de hasard, et les voilà embarqué à refaire le chemin des souvenirs, à aller à la rencontre de plein de personnages divers représentés par des animaux (je vous laisse les découvrir par vous mêmes). Très vite, il va se dessiner un autre mystère, que nous allons bien sûr résoudre.
Mais quand on se dit que c’est déjà sacrément quelque chose, cela va à un niveau encore plus fort !

Il fait même ainsi partie des livres qu’on a envie de mettre entre les mains de tout le monde, et où on se dit comment lui rendre parfaitement justice ? Comment montrer à quel point c’est une merveille ?

La vie aussi belle que cruelle.

J’ai hâte de voir ce que notre renard national nous réserve ensuite que ce soit sur cette saga ou d’autres.

Sensible, juste, touchant, réaliste, il y a de belles choses aussi, la vie n’est pas toujours simple, dites le avec des animaux, l’amour des livres ❤

Et sinon, si nous disions tous « Pomme alors », ça le fait bien non ? ça sonne mieux aussi ^^

Coup de coeur (énorme)

Citations :

« Et c’est la maladie de l’Oublie-tout, celle qui vient et qui prend tout, des souvenirs les plus fous aux baisers les plus doux… chantonna la taupe d’une voix triste-heureuse. »
« Si la mémoire des mots lui faisait défaut, celle des gestes fonctionnait encore parfaitement. »
« Le livre qu’il avait emporté était le premier volume d’une aventure dont le libraire était tombé amoureux lorsqu’il n’était encore qu’un renardeau bondissant. »
« Pour Elisabeth, il y avait quelque chose d’infiniment poétique dans cette maison décrépite qui était sans cesse dérangée par les rires, les désillusions et les emportements de ses locataires. C’était la toute première qui lui avait appartenu, payée à la sueur de sa crête, en plusieurs versements. »
« Malade de l’Oublie-tout, Ferdinand était devenu une sorte de voyageur temporel, voguant entre les époques comme on passe d’un chapitre à l’autre du grand livre de la vie. Alors, quand il était égaré dans l’un de ces nombreux voyages, Archibald lui lançait des cordes pour qu’il revienne petit à petit, sans jamais le brusquer. »
« L’audace, ce n’est pas de se forcer à faire ce que l’on n’aime pas faire, c’est d’avoir le courage de changer les choses. »
« Rousseau, mon petit cœur, répondait Louison, il y aura toujours des gens pour se moquer et montrer du doigt ceux qui sont différents. Cela ne veut pas dire que tu dois changer qui tu es. »
« Je t’aimerai quoi que tu choisisse d’être. »
« C’est elementaupe »
« Les renards sont avant tout maîtres de sagesse et de planification. »
« Un bon libraire lit chacun des livres qu’il relie, c’est une question de principe et de logique élémentaire ! »

Merci à Ecole des Loisirs pour l’envoi de cette merveille et la confiance

5 commentaires sur « Roman : Mémoires de la forêt – Les souvenirs de Ferdinand Taupe – A la conquête du passé et des souvenirs »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s