Manga : Fragments d’elles Tomes 4 & 5

Fiche

Tome 4

Couverture Fragments d'elles, tome 4

« Fragments d’elles » est toujours une série intéressante et qualitative qui capture bien la complexité des relations et des sentiments amoureux, ainsi qu’un certain jeu de faux semblant.
Ainsi, vous pouvez très bien vous retrouver avec des scènes vous mettant personnellement mal à l’aise ou où vous n’êtes pas d’accord avec un personnage. Il est également fort difficile d’y rester insensible.
Sous un beau dessin, et sous le regard d’un homme, mais nettement mieux travailler qu’on a pu le voir jusqu’à présent, nous suivons cette histoire.
Yamaguchi et Serizawa ont emménagé ensemble, mais cela ne se passe pas sans difficulté, sans compter les rumeurs qui donnent une réputation des plus atroces à Serizawa, et sa proximité avec une autre jeune femme, Makino, qui restent douteuse pour certains.
Serizawa doit donc s’interroger sur ses sentiments, sur ce qu’il veut et tenter d’avancer en fonction de cela. On se blesse, c’est un peu comme si ça avait un côté inévitable, et par moment ça fait mal, le jugement et l’attitude des autres sont aussi par moment compliqués à gérer, voire problématiques et surtout peuvent avoir des influences. D’autres font plaisir.
Quand Serizawa emmène sa petite amie actuelle à une fête d’un prétendu ami comme une sorte de trophée, et pour l’occasion lui a acheté une robe qu’il lui demande de mettre pour la valoriser, et faire genre vous voyez avec la beauté avec qui je sors, voire qui je me fais, ça fait sacrément grincer des dents. Mais toute l’expression, la gêne, le poids de la société ou même du passé sont vraiment bien capturés. Quand il prend la défense de sa petite amie du moment devant d’autres personnes, là ça a quelque chose de cool.
Makino a une vie compliquée, que nous allons plus découvrir encore dans ce tome, ce qui la rend si différente mais qui est bien complexe et n’aide pas sur certains aspects.
Nous allons également revenir sur le passé de Serizawa, ses années d’enfance, sa vie avec sa mère là pour lui, mais qui passe par de multiples états, et son père si peu présent.
Cette histoire dépeint avec brio la complexité des relations de toutes sortes, mais surtout amoureuse, les influences, les faux semblants, le côté complexe, le poids de la société.
Une très bonne série que je vous encourage à découvrir.
La fin relance encore une fois les choses, et nous sommes bien curieux d’en découvrir plus.

Mini avis Ly’s week : Très bonne lecture, très intelligente et intéressante exploitation.

Citation :
« J’aimais bien passer du temps avec elle. C’est ça, être amoureux. »

Tome 5

Cette série est toujours aussi bonne et percutante, même si elle fait aussi sacrément mal par moment où elle frappe.
Les relations, ce n’est pas simple, elle continue de le montrer avec efficacité. Mais à part cela, il y a même un autre point, plutôt affolant d’ailleurs, c’est notre moral combien il peut varier, et finalement combien les choses tiennent à si peu de choses.
Au début de ce tome, Yusuke Serizawa est totalement déprimé, tant qu’il ne va plus en cours. Il se laisse complètement aller et ça fait très peur.
Il peut plus ou moins compter sur son prétendu ami, qui à cause d’une certaine jalousie a des agissements douteux.
Mais Serizawa a également fait des erreurs, continue à en faire, ne lit pas toujours très bien les jeunes femmes qu’il fréquente, forge son expérience de toute part, y compris pour le futur.
C’est très intéressant de le voir commencer comme stagiaire dans un cabinet d’avocat. Au début, il se débrouille très mal, ne sait rien faire, se fait déborder.
Le traitement a aussi quelque chose de cruelle, comme on se sert de lui, sans vraiment le guider.
Cette fois-ci, nous allons croisé deux jeunes femmes. L’une d’elle appartient au passé de Serizawa, il ne l’avait pas vraiment bien traitée. Aujourd’hui, elle a l’air bien, de faire ses propres choix, mais ne manquera pas de finir par remettre Serizawa en place, en nous questionnant sur la raison pour laquelle nous pouvons faire certaines choses, dont vouloir s’excuser. Une rencontre finalement très rapide.
La deuxième est plus âgée que lui, dans la vie active, elle fait déjà face à des responsabilités, pouvant être étouffantes et au départ est avec quelqu’un mais dans une situation compliquée [Spoiler]Elle sort avec un homme marié.[/Fin]. Elle est touchante mais surtout aborde une jeune femme active qui fait comme elle peut.
Au milieu de tout cela est abordé également la sexualité, les différences faites entre un homme et une femme, les femmes abordées en pleine rue, les gens qui racontent les moments intimes en soirée, etc.
C’est très fort, très réaliste mais pas forcément agréable.

Mini avis Ly’s week : Bonne lecture. C’est toujours aussi bon dans son genre, réaliste et fait mal par moment où ça frappe. Parce que oui des situations, des comportements, font mal, mais ça vaut clairement le coup.

Citations :
« Ça fait longtemps qu’elles sont abîmées, Mais ça moi, même quand je sais qu’il est temps de jeter un objet, j’ai du mal à m’en défaire. »
« Pourquoi être vierge ça passe pour une fille, mais c’est une tare chez un mec ? Y a une loi, ou quoi ? »

Lu avec Izneo.
Merci pour ces lectures.

Je vous conseille cette série pour sa façon très intéressante d’aborder les choses. Les réflexions sont percutantes. Attention, ça peut faire mal ! Mais c’est vraiment mieux traité que ce qu’on a pu déjà voir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s