Manga : A Tail’s Tale Tome 1 (Fiche)

A Tail's Tale - Mizu Sahara

Edition : Noeve Grafx
Titre original : Okashiratsuki
Dessin : SAHARA Mizu
Scénario : SAHARA Mizu
Shonen : En cours avec 1 tome en France. Terminé en 4 tomes au Japon.
Genre : Romance, Tranche de vie
Prix papier : 7.95€
Prix numérique : 5.49€

Histoire :
Nachi est collégienne et membre du club de soft-ball. Aux premiers rayons de soleil, toutes ses amies bronzent facilement… tandis qu’elle reste désespérément blanche. Une différence qui la dérange énormément. Mais peut-être sa rencontre avec Utsumi, un camarade du collège, lui permettra-t-elle de s’accepter ? Après tout, le garçon est lui aussi bien différent des autres… Au fil des années, de leurs rencontres,
de leurs joies et de leurs déboires, suivez Nachi et Utsumi dans une relation dont les hauts et les bas reflètent une longue quête de tolérance et d’acceptation de soi.

La suite sort demain, le tome 2, enfin moi j’espère y avoir accès rapidement mais pas de nouvelles du prochain tome en numérique sniff et pas de communication.

Avis/Impressions :

Une série avec une couverture douce mais un peu bizarre, oui regardez au centre, tout nous appelle et nous interpelle. Nous pouvons y ressentir qu’il y aura sans doute une touche de fantastique. Et c’est exactement cela, l’histoire va nous faire traverser bien des émotions et mettre en avant le droit à la différence, les discriminations, et l’effet nocif de certaines réactions. Une romance qui va vous toucher en plein cœur, mais également des situations, des remarques désobligeantes qui vous énerveront. Le tout très joliment fait.
« A Tail’s Tale » est un nouveau manga proposé par les éditions Noeve Grafx permettant au lecteur de retrouver la mangaka SAHARA Mizu qu’il a pu connaître sur « Un bus passe », « The Voice of a distant star » (graphisme), « My girl » et « Le chant des souliers rouges ». La série sera en 4 tomes, et dès le départ, concentrez-vous bien il est clair qu’on ne va pas perdre de temps.
Nachi Hiyama, 14 ans, collégienne, membre du club de soft-ball, a la peau blanche, et celle-ci le reste alors que celles des autres bronzent si facilement. Une différence qui la mine, qui l’embête, et ce n’est pas certaines remarques sans savoir de gens qui se croient tout permis qui vont arranger les choses. Elle est très vite très attachante, surtout quand on voit certaines de ses réactions. Elle ne fait pas attention au paraître, à juste la beauté intérieure, mais elle regarde bien les gestes, les actions, la beauté extérieure, et par moment elle sait résister aux pressions extérieures, mais ce n’est pas simple.
Elle a sa soeur, de 12 ans son aînée, ainsi 26 ans, avec qui elle s’entend très bien. Elles ont une forte complicité et discutent beaucoup. Encore un nouvel élément qui m’a ravie. Leurs échanges sont des plus intéressants, elles se font du bien et s’aident mutuellement.
Nachi va rencontrer Utsumi, c’est lui qui va introduire une culture différente, des regards encore plus perçants et des remarques encore plus agaçantes des autres. Sa différence, on ne la comprend pas, ainsi elle dérange, elle révulse, sauf avec Nachi. [spoiler si vous vous avez besoin de savoir] il a une queue de cochon [/spoiler] C’est un plaisir pourtant d’apprendre à faire sa connaissance ainsi que celle de sa famille. Ce n’est pas facile pour eux. Immanquablement, leur famille perturbe la société.
Nous allons suivre différentes étapes de leurs vies, et certainement voir aussi l’influence néfaste qu’a eu le fait de ne pas être accepter par les autres.
Heureusement le tout début nous laisse garder espoir et sourires.
Différent et superbe pour mettre en avant des sujets importants, des moments qui participent à la construction d’un être, sensible et touchant. Vivement la suite.

Très bonne lecture, forte en émotion. On nous parle romance, droit à la différence en introduisant une touche de fantastique.

Heureusement pour moi que j’avais pu lire le tome 1 rapidement, car pour vous donner un exemple certains ont mis directement en avant la différence de lui voire carrément pire dans le titre de leur chronique (là je peux moins l’éviter), et c’est une information que j’ai besoin de découvrir par moi-même.
Eh oui on n’a pas tous les mêmes besoins et sensibilités.

Lu avec Izneo.
Un grand merci pour la lecture de ce tome qui me faisait très envie, j’avais tellement hâte (à raison) de le découvrir.
Oui, je sais la chronique du blog a pris son temps elle, mais elle est bien sur Babelio et Izneo :).

Citations :
« C’est dans la nature des japonais. Notre peuple s’est installé sur un archipel isolé et a construit une communauté au sein de laquelle nous avons toujours eu tendance à faire comme les autres et à suivre le mouvement. C’est pourquoi la différence avec notre entourage nous fait peur. On a beaucoup de mal à accepter ce qui ne rentre pas dans le moule. »
« Je voudrais qu’on m’accepte telle que je suis. »
« Voici l’histoire d’un miracle que nous avons vécu, l’histoire des jours inoubliables que nous avons passés ensemble lui et moi. »
« L’être humain est une créature qui ne peut s’empêcher de se comparer aux autres. Laisse donc tomber tout ce que racontent les autres. Plus tu y prêteras attention, plus tu te feras du mal. »
« Être aimé et tomber soi-même amoureux sont deux choses totalement différentes. »
« Avec une personne de culture différente, le regard des autres n’est pas toujours facile. »
« Je ne vois pas ce que j’ai de bizarre ! Cette vieille femme ne sait rien de moi et elle parle comme si elle savait tout. Ca mettrait n’importe qui en rogne »
« C’est absurde mais je garde encore espoir. »
« Je suis convaincu que vivre la tête haute sans redouter le regard des autres et sans se cacher est un pas dans le combat contre la discrimination ! »
« Savez-vous quand naissent les préjugés ? Probablement, au moment où on abandonne tout effort de comprendre les autres. »

Et vous ? Il vous tente ? Qu’avez vous lu de Mizu Sahara ?

6 commentaires sur « Manga : A Tail’s Tale Tome 1 (Fiche) »

  1. Ce manga me tente en version numérique, j’attendrais que toute la série soit éditée pour l’acheter.
    Graphiquement, je le trouve plus réussi que « A Voice of a distant star ».

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s