Manga : Le Livre des Sorcières Tomes 1 & 2 (Fiche) : Chasse aux sorcières, Histoire et enquêtes

Le Livre des sorcières - Ebishi Maki Le Livre des sorcières - Ebishi Maki

Edition : Glénat
Titre original : Majo wo mamoru
Dessin : MAKI Ebishi
Scénario : MAKI Ebishi
Shonen : En cours avec 2 tomes en France. Terminé avec 3 tomes au Japon.
Genre : Historique, Drame
Prix papier : 10.75€
Prix numérique : 6.99€

Fiche éditeur + extrait

Histoire :
Seul le bûcher attend les possédées. Jean Wier est un personnage historique, médecin et opposant à la chasse aux sorcières. C’est son histoire que nous suivrons dans ce très beau seinen en 3 tomes, pour explorer le Moyen Âge avec ses sorcières, ses loups-garous, la peste et le combat sans fin contre l’obscurantisme. Ebishi Maki retranscrit avec élégance cette période historique à travers des épisodes qui ont marqué la vie de son personnage principal. Entre récit historique, conte horrifique et enquête policière, vous serez vite happés par la vie passionnante de Jean Wier !

Vous recherchez une lecture qui aborde le thème bien connu de la chasse aux sorcières d’une manière différente, innovante, mature, alors c’est par ici 🙂

Il faut savoir que pour l’achat des deux tomes papiers, vous pouvez avoir 3 ex-libris.
En tant que blogueuse/chroniqueuse et passionnée, j’aurai trop aimé avoir le kit presse de Glénat. Surtout que c’est totalement le genre de manga qui va m’attirer, me faire envie, et fonctionner du tonnerre.

Mise en lumière
Sachez également que chaque tome fait environ 250 pages.
La série sera en 3 tomes
Les deux premiers tomes sont sortis ensemble, au Japon ce sont les trois tomes qui sont sortis en même temps.

Avis/Impressions :

Tome 1

« Le livre des sorcières » a des airs de grimoire. Nous ne savons pas vraiment dans quoi nous nous embarquons mais en même il attire et fascine, tout comme son graphisme quand on le regarde. Il évoque de belles promesses dans un autre temps et un traitement plus mûr de la chasse aux sorcières, tout en mettant en scène un personnage ayant existé : Jean Wier. Il tient son engagement et ses impressions qu’il dégage, et devient au fil de la lecture de plus en plus prenant, nous sommes un peu aux frontières de tout.
Nous parlons Dieu, religion, magie, médecine, herboristes. Nous avons à faire à des humains qui peuvent mentir.
Glénat a décidé pour notre plus grand plaisir de sortir les deux premiers tomes en même temps. La série en comptera 3, nous sommes dès le départ fixé et fait aux environs de 250 pages. Nous avons également un bonus intéressant à la fin de la mangaka Ebishi Maki qui en profite pour nous apprendre qu’au Japon la série est sortie en une fois entièrement.
Sur la couverture du premier tome, nous voyons Jean Wier. C’est son histoire que nous suivons, son chemin, il nous entraîne avec lui mais le tout mélange les périodes, la chronologie des évènements.
Ainsi si l’on est au départ avec lui plutôt établi en tant que médecin et envoyé en mission, une de celle qui sont étranges, un brin trompeuse. Il ausculte, pose des questions, est accompagné, et on y parle de loup-garou.
Nous allons également le voir plus jeune, encore enfant, et sa rencontre avec Elma, belle, énigmatique, mystérieuse, parlant de choses bizarres qui font même peur. Nous revenons aussi le long de l’histoire sur cet état de fait, l’inconnu, ce qu’on ne comprend pas, ce qu’on ne voit pas, possède toujours cette force d’effrayer, et de pouvoir produire des comportements douteux par la même occasion.
Puis nous allons le voir avec son maître Agrippa, quand il se formait. Déjà, il a une réputation assez particulière et en plus, ensemble ils vont affronter un autre fléau bien connu de l’époque [spoiler]La Peste[/spoiler].
En plein Moyen-Age, au XVIème siècle, en Allemagne, quand la médecine était encore bien différente, qu’on y pratiquait des saignées, en pleine chasse aux sorcières également.
C’est intéressant et passionnant à suivre et cela sur différents niveaux, de plus certaines répliques touchent et ne laissent pas indifférent le lecteur.

Tome 2

C’est cette fois-ci Agrippa qui fait la couverture du tome. Le début nous offre une discussion très intéressante entre le maître et son élève. Agrippa va également élargir ses horizons mais par là même le mettre mal à l’aise.
Ensuite, nous retrouverons Jean Wier dans la ville où il s’est établi en tant que médecin, il a également fondé son foyer. Comme on se concentre uniquement sur cet aspect de chasse aux sorcières, sur la réflexion, les enquêtes et la psychologie humaine, nous ne verrons pas tout, ainsi nous ne savons pas comment le couple s’est formé, et nous circulons par moment dans la chronologie sans autre forme de procès.
« Qu’est-ce qu’une sorcière ? » Grande question. Jean Wier va continuer à y réfléchir, toute la folie de cette époque est parfaitement retracé sans entrer dans le gore, sans nous montrer énormément de scènes difficiles, c’est fait de manière mesurée. On pouvait être accuser tellement facilement, c’est toujours aussi effroyable et glaçant.
Jean Wier aussi a été intéressant sur combien il a été affecté par un évènement de son passé, sa rencontre avec Elma, a laissé des traces.
Il continue à se battre, à faire son possible, à étudier, il a bien appris de son maître, et doit faire attention à ne pas être entraîné dans la chute lui aussi. Une grande affaire va l’occuper dans ce tome, une affaire finalement assez classique.
Pourtant nous sommes également en droit de se demander qui est le monstre, qui est le pire, en entendant certains témoignages.
Nous avons également toujours la postface très intéressante.
C’est toujours aussi passionnant et intéressant à suivre, nous offrant un savoureux mélange d’histoire, de réflexion, de psychologie et d’enquêtes.

Vous avez après envie de vous renseigner sur la période, les personnages, etc. l’Histoire…
C’est normal 🙂

Très bonne lecture, très beau graphisme, on y mélange Histoire et enquête. C’est mature, prenant.

Lu avec Izneo
Merci de m’avoir permis de les lire et dès leur sortie.
Je suis contente de les porter, et d’avoir pu dévorer cela très vite ❤ (c’est le côté passion).

Citations :
« Si, mais tout remède peut devenir un poison lorsqu’il est mal dosé. »
« Ne faites jamais preuve de pitié face à quelqu’un qui peut sembler suspect. Vous y perdriez la vie. »
« Face aux malades, la controverse n’a pas sa place. Leurs maux doivent être soulagés et guéris au plus vite. »
« Je ne supporte pas qu’on utilise les mots « amour » ou « colère » de Dieu pour expliquer la mort des hommes. Cette nature que le seigneur a conçue n’est ni le résultat du sort ou du hasard ni déterminée par les caprices et les fantaisies des humains. Mais elle est en permanence régie par de solides principes inconnus de nous. Je suis ici pour découvrir quels sont ces principes. »
« La peur, Jean naît de ce qu’on ne voit pas, de ce qu’on ne connaît pas. C’est pourquoi, diable ou pas, tu ne dois jamais craindre la connaissance. »

Graphisme


Conseillé si vous voulez traiter la chasse aux sorcières d’une manière plus mature, plus prenante. Si cela ne vous fait pas peur de rentrer dans l’Histoire.

Il vous tente ? Qu’avez-vous lu/vu concernant la chasse aux sorcières ? Cela vous attire ou pas de rentrer dans l’Histoire ?

Jean Wier est un jeune homme attachant. Cela aider aussi pour l’immersion.
Avez-vous besoin d’être attaché au personnage principal pour être pris dans un récit ?

3 commentaires sur « Manga : Le Livre des Sorcières Tomes 1 & 2 (Fiche) : Chasse aux sorcières, Histoire et enquêtes »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s