Manga : Une si belle couleur Tomes 1 & 2 (Fin) – Une très belle surprise

Couverture Une Si Belle Couleur, tome 1 Couverture Une Si Belle Couleur, tome 2

Edition : Pika
Dessin : WASHITA Keiko
Scénario : WASHITA Keiko
Shojo : Terminer en 2 tomes
Genre : Romance, Tranche de vie
Prix papier : 6.95€
Prix numérique : 4.49€

Extrait
Fiche Pika

Histoire :

Aya, une jeune lycéenne passionnée de dessin, est soupçonnée d’avoir eu une aventure avec son professeur d’arts plastiques et a perdu l’estime de ses camarades. Afin d’éviter toute confrontation avec eux, elle n’a d’autre choix que de les fuir et mène sa scolarité dans une grande solitude. Jusqu’au jour où son lycée accueille un nouvel élève, Aimu. Ce beau blond aux yeux bleus, repère tout de suite la jeune fille terne et cherche d’emblée à créer une relation intime avec elle. Méfiante et peu sûre d’elle, Aya ne semble pourtant pas prête à ouvrir son cœur meurtri…

Avis/Impressions

Vous savez que ça a été une très belle surprise, comment il est venu à moi, il est temps d’en parler plus 🙂
Rappel mini avis Ly’s week : Très bonnes lectures. Le graphisme, l’ambiance, colorer le monde, il m’a énormément plu et surtout transmis de vives émotions. C’est par la mangaka de mon coloc d’enfer.

Colorer votre monde

Tome 1

« Une si belle couleur » est rempli de chaleur, de douceur tout comme son trait, et extrêmement positif. Je ne m’attendais pas à avoir des émotions aussi vives, vous pourriez être aux bords des larmes. L’histoire montre également à quel point une personne, une attention peut colorer son monde et le changer de manière positive, malheureusement l’inverse est vrai aussi.
C’est une petite série en 2 tomes édité par Pika et tout est sorti en une fois. De plus, la mangaka Keiko Iwashita, est celle de « Mon coloc d’enfer » qui va bientôt se finir avec son tome 11, et qu’au passage je peux aussi vous conseiller.
Le graphisme nous embarque totalement : délicat, doux, des visages expressifs, c’est un régal. Pour le côté mignon, il y a également l’ajout d’un chaton dans l’histoire qui a également toute son importance. Pour lui aussi, a vie aurait pu être bien différente.
Quand nous faisons la connaissance d’Aya Kakurai, elle est noire, et non pas que ces cheveux. Mais elle a choisi l’invisibilité, et elle est totalement terne, plus aucune couleur, d’ailleurs elle n’arrive plus à peindre, pratiquer son art. Elle est très touchante, très attachante, et surtout à part de cicatriser ses blessures mais avec de l’aide, elle a une grande force en elle. Elle choisit de ne pas blesser à son tour, de ne pas laisser la haine la submerger, de penser à ceux autour.
Les comportements de ses camarades, cette façon qu’ils ont eu de se détourner d’elle, sans jamais essayer de l’écouter reste affligeante et choquante, surtout de se dire qu’en à peine un instant toute votre vie peut basculer dans l’horreur, sans parler de l’école. L’autre point révoltant sont les remarques d’un adulte dans le présent, qui risque d’à nouveau la ternir.
La famille d’Aya est également attachante, surtout son petit frère qui a l’air de beaucoup tenir à elle.
Quand Aimu arrive au lycée, tout va changer. Il est métisse, les cheveux d’un beau blond, il ose, et parfois son comportement étonne et détonne. Il ne va pas hésiter à approcher Aya.
Les débuts ne seront pas simples. Mais petit à petit il arrive à faire entrer la lumière, à lui redonner de l’expressivité, à colorer son monde. Il introduit des touches originales à différents niveaux, y compris la langue, mais porte lui-même ses propres fêlures.
Ainsi, nous avons un manga plus original qu’il pourrait y paraître avec plus de profondeur aussi, qui est une belle réussite.

Citations :
« J’ai décidé de dissimuler ma personnalité et d’exécuter mécaniquement ce que je dois faire. »
« Si tu continues à te battre pour préserver ce qui t’est cher le monde changera. »
« L’ombre est indissociable de la lumière. »
« J’ai eu beau répéter inlassablement les mêmes propos je n’ai jamais réussi à effacer la couleur cruelle dont on m’avait affublée. »

Tome 2

Quelque part on aurait même pu finir en un tome mais quel plaisir de poursuivre l’aventure avec eux, cette fois nous sourions souvent et rions même quelque fois. Pourtant la vie ne sera pas facile tous les jours non plus.
Comme on pouvait s’en douter, Aimu Sada a ses propres blessures et cette fois-ci c’est Aya qui va colorer son monde, lui montrer qu’il a aussi sa place, une belle couleur, le faire rayonner.
Alors certes, et c’est le cas dans les deux tomes, il y a des moments où on utilise des petites choses classiques, peut être même énervantes, mais en même temps chacun a ses propres talents, et nous pouvons surtout être contents et saluer la façon dont ils s’aident à briller, se soutiennent, aucun n’est emprisonné au détriment de l’autre, même si du coup il y a des moments plus difficiles.
L’histoire a aussi décidé de mettre l’art sous différentes formes au centre de son récit, qui est justement quelque chose d’un peu à part et qui utilise les sentiments.
Nous allons arrivé à la période charnière et compliquée où il faut faire des choix d’orientation pour sa vie future.
Le lecteur pourra également apprécier que bien que nous allons fatalement passé certains moments peut être trop vites, nous avons quand même l’essentiel de leurs histoires. Ainsi, c’est avec beaucoup d’émotions que nous allons les quitter mais heureusement pas trop précipitamment.
Une petite série dont ce serait dommage de se priver et qui a un bon effet sur le moral.
Au-delà du couple, qu’on peut être fier d’eux, de la façon dont ils avancent dans la vie, de toujours compter l’un pour l’autre, de ne pas s’égarer, nous pouvons également remarquer que sur le plan de l’amitié il y a une très belle évolution aussi, surtout du côté d’Aya.
Bref, je vous conseille cette adorable série.

Citations :
« Le regard des autres sur soi n’est pas forcément celui qu’on croit. »
« Effacer c’est aussi dévoiler et éclaircir le futur. »
« Mon avenir était une page blanche et j’adore la voir se colorer de jour en jour. »

L’essentiel, en bref

-> De beaux dessins
-> Tous les deux ont leurs propres fêlures
-> Colorer le monde grâce à la bonne personne
-> Doux et bon pour le moral
-> Terminer en 2 tomes
-> Très positif
-> Un couple qui évolue ensemble et dans le respect

Personnellement, le gars m’a une fois surpris négativement, mais rien de méchant. Il y a parfois des choses énervantes, mais elles sont désarçonnées. Le tout est quand même très lumineux et positif.

Lu avec Izneo
Merci pour la lecture, ça m’a permis de la faire immédiatement, et de e pas tergiverser 100 ans. Vous, ça vous permet que je me motive et pas dans 150 ans, et que je vous en parle 🙂

Graphisme :

Il vous tente ? Vous et les séries courtes ça va comment ? Des appréhensions ou au contraire vous vous lancez plus facilement ? Lisez vous aussi mon coloc d’enfer ?

3 commentaires sur « Manga : Une si belle couleur Tomes 1 & 2 (Fin) – Une très belle surprise »

  1. J’ai justement posté mon article ce matin.

    Comme toi, j’ai trouvé que c’était une belle lecture, notamment grâce au fait que les deux personnages s’apportent et se soutiennent mutuellement pour s’affirmer dans la vie.
    Une fin un peu abrupte, mais assez bien gérée compte tenu du contexte et de la fin du magazine.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s