Manga : Dans l’ombre de Creamy Tomes 2 & 3

Tome 2

Couverture Dans l'ombre de Creamy, tome 2

Megumi est laissée pour compte, elle n’a plus que du travail de seconde zone. Creamy lui prend tout, y compris l’attention de Monsieur Tachibana.
Pourtant, elle est beaucoup plus nuancée, et bosseuse, qu’on en a l’impression quand elle s’énerve devant le directeur à propos de Creamy. Elle vit mal le fait d’être relégué après avoir autant donné et cela se comprend. Le show business peut être très cruel, et ce sont les affaires avant tout.
C’est Creamy que les gens veulent et qui fait vendre, pourtant Tachibana n’a pas l’air non plus de très bien géré cela vu qu’il n’est plus du tout là pour elle, ce qui fait un choc thermique comparé à avant où il était toujours à ses petits soins.
Quand Creamy et Megumi sont sur scène, elles rayonnent, elles illuminent tout. Puis Creamy est magique, mais cela nous le savons bien. Elle pose d’ailleurs de gros problèmes à manager : aucun numéro de téléphone, toujours en retard, etc.
Il est ardu pour Megumi de résister à Snake Joe, surtout que tout se disloque sous ses pieds, mais elle ne lui cède pas non plus au premier coup, et elle se rappelle de ce qui lui a fait subir.
D’ailleurs, ce sera l’occasion de revenir sur les débuts de Megumi, comment tout a commencé pour elle, comment Tachibana l’a prise sous son aile, et vu en elle un diamant brut qu’il allait polir et faire étinceler. Sous des airs de parvenu, de fêtard, de jolis cœurs, il a été d’une grande aide pour elle, et la curiosité est très présente pour avoir la suite de l’histoire et voir comment tout cela s’est passé. Tachibana est soumis à certaines pressions, et certains exigences.
C’est donc toujours aussi génial, magique, et intéressant.
Nous avons également des petits moments entre les chapitres pour déstresser, relâcher la pression.
Vivement la suite.

Ly’s week : Très bonne lecture. Le graphisme est agréable, Creamy dégage de la magie, mais Megumi vous apparaît clairement sous un autre jour. Vous verrez aussi comment elle était quand elle a débuté, et du coup le lien qu’elle entretient avec Tachibana. Même coup de coeur.

Citations :
« C’est toujours pareil, avec les humains. Ils ne voient que ce qu’ils veulent et ne regardent jamais la réalité en face. »
« Dans mon métier, on est censés trouver un diamant brut, le polir pour le faire briller puis le vendre. Mais la plupart du temps, on se contente de vendre un joli caillou en le faisant passer pour un diamant. »
« Un label de talents, c’est un métier où on vend du rêve. J’exauce le vœu d’artistes qui veulent devenir des stars, et ces artistes offrent du rêve à d’autres gens. Pour ça, je dois aimer toutes les filles sans favoritisme. »
« Il ne suffit pas de monter sur scène pour devenir une star. »
« Les artistes sont les produits de notre société et mon travail c’est de vendre n’importe quel produit de manière optimale. »

Tome 3

Couverture Dans l'ombre de Creamy, tome 3

Nous ne voyons pas du tout Creamy dans ce tome, du coup la couverture est même trompeuse, et sommes toujours plongé dans le passé avec Megumi et Shingo.
Le monde su showbusiness est sans pitié, ne fait pas de quartier, le moindre faux pas peut compter cher. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’à leurs débuts respectifs, tous les deux sont très touchants, très volontaires, plutôt travailleurs, et un lien particulier les unit.
On peut se poser la question de la réussite, mais à quel prix ? Ecraser les autres ? Shingo doit-il vraiment répondre à n’importe quelle demande ?
Par ailleurs, Ina Kawai nous est aussi rendue attachante. Elle n’a pas autant de talent que d’autres mais des relations grâce à son grand-père, pourtant ce n’est pas une fille imbue d’elle-même qu’on découvre. Shingo l’encourage, mais croit bien moins en elle qu’en Megumi, et quelque part même se sert d’elle à cause d’un marché. Au début, Ina et Megumi se rapprochent.
Dans leur milieu, il faut surveiller son alimentation, son image, et assurer. Arriver à se faire lancer est déjà une affaire compliquée, mais ensuite c’est plaire et durer qui sera compliquer, y compris vendre, vu que la société entière fonctionne ainsi. C’est un peu, si tu vends pas, tu ne vaux rien.
Megumi a bien conscience des enjeux, elle rêve très haut, mais elle est aussi prêt à prendre des risques insensés.
J’ai aussi aimé faire la connaissance de Bone, une dame forte élégante et intéressante, qui connaît bien Shingo et son père.
Il peut y avoir des conseils, des relations, mais devant la scène l’artiste sera seul(e) face à son public. Megumi a une bonne dose de détermination, et il lui en faudra.
Le lecteur sera plongé dans sa lecture, sous tension, pourrait pousser quelques cris, y compris une fois arrivée à la fin, qui elle aussi est plutôt cruelle.
Vivement la suite.

Ly’s week : Bonne à très bonne lecture. C’est intéressant, réflexion intéressante sur le showbusiness aussi, couverture totalement trompeuse.

Lu avec Izneo
Merci pour ces lectures magiques.

Un commentaire sur « Manga : Dans l’ombre de Creamy Tomes 2 & 3 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s