Manga : Léviathan Tome 1 – Descente aux enfers (Fiche)

Edition : Kioon
Dessin : KUROI Shiro
Scénario : KUROI Shiro
Seinen : En cours avec 1 tome en France, terminer en 3 tomes
Genre : Suspense, Science-Fiction
Prix papier : 9.95€
Pas d’édition numérique
Création originale

Extrait
Vidéo
Fiche Kioon

Résumé : 

Au fin fond de la galaxie, le Léviathan, un immense vaisseau spatial, flotte à la dérive. Quand des pilleurs d’épaves s’y introduisent, ils découvrent le journal intime d’un collégien, Kazuma, relatant les événements qui ont eu lieu dans les entrailles du navire… À sa lecture, l’évidence s’impose : un survivant de la catastrophe se cache quelque part dans le dédale des ruines !

Des années plus tôt, le jeune Kazuma est en plein voyage scolaire vers la Terre. La fête tourne court quand des explosions d’origine inconnue détruisent une partie de la coque du vaisseau ! Voilà les passagers immobilisés au milieu de nulle part… L’adolescent et sa camarade Futaba surprennent alors une conversation entre leur professeur et un robot de maintenance : les réserves d’oxygène sont insuffisantes pour tenir jusqu’à l’arrivée des secours… Le seul espoir de survie est un caisson de cryogénisation niché au cœur du géant de métal. Or, il ne peut contenir qu’une personne… Malheureusement pour les élèves, l’enseignant comprend vite qu’il a été entendu. C’est le début d’une lutte sanglante pour préserver le secret !

Mini avis :

Sacrée descente aux enfers, superbe objet livre, remarquable proposition avec un scénario qui ne cesse de s’enrichir au fil de l’histoire et nous donne des sueurs froides. Très belle découverte.
Plus j’ai avancé, plus il m’a soufflé, mais aussi dévastée.

Objet livre :

L’objet livre participe totalement à l’ambiance si particulière du titre, à sa noirceur et prolonge donc littéralement le plaisir. D’un format un peu plus grand pour plus profiter et saisir l’effroi se dégageant des pages. Le tout en tranche noir, ça va bien avec le contexte, la noirceur, l’ombre qui les habite.
Nous avons également quelques pages en papier glacé couleurs pour commencer.
Le papier est très agréable à tenir en main, toujours de bonnes éditions chez Kioon.
Le bonus de fin est également très bien vu et percutant. Il revient sur les personnages avec toutes les informations les plus importantes du tome : pilleurs d’épaves, élèves, professeurs.
La couverture est douce au toucher, sous fond noir et dégage un côté glaçant avec le regard de cette jeune femme.

Avis/Impressions :

Deux temporalités qui nous entraînent

Nous sommes partagés sur deux périodes. D’un côté, nous débutons avec les pilleurs d’épaves, et quand l’un d’eux trouve et s’intéresse à un journal, le lit, nous allons partagés notre temps entre les deux périodes sur le même vaisseau. Cela donne encore plus de saveur, parfois on bascule d’un coup. Chacun a ses soucis à son époque, et il peut y avoir des liens. Gare où nos pilleurs mettent leurs pieds. Ils sont toujours sous leur combinaison.

Un graphisme qui a tout de suite sut nous captiver

J’ai repéré ce titre de longue date autant pour le côté espace que pour son graphisme qui s’est immédiatement imprimée dans ma rétine, entre temps j’avais oublié son histoire glaçante.
Effectivement, le graphisme est une part très importante du titre, il a un côté très réaliste, très prenant, en même temps il y a un superbe travail sur les ombres, sur les regards (qui va de plus en plus prendre son importance). Ainsi que quelques pleines plages et doubles pages de toute beauté.

Il n’en restera plus qu’un ?!

Quand nous allons dans le passé, nous faisons la connaissance d’une classe d’élèves et de leurs deux professeurs. Nous y voyons les choses habituelles dont certaines énervantes, y compris relatives au harcèlement. Mais ces liens sont aussi bien fragiles.
Quand une catastrophe survient et que le robot de maintenance donne ses pronostiques, sa solution, rien ne va plus. Le  résultat est implacable une seule personne a une chance de s’en sortir.

Un scénario glaçant qui assure

Le scénario est une petite merveille, il est géré de main de maître pour nous questionner, nous effrayer, nous donner des sueurs froides, remettre les choses en cause.
Il n’y aura rien à faire alors cela vaut-il le coup que tout le monde sache la vérité ? Nous allons encore une fois exploré les méandres de l’âme humaine, un être humain acculé, luttant pour sa survie, et rien n’est plus pareil. Toutes les règles ont volé en éclats.
Mais chaque fois il sait avancer tant dans le présent que dans le passé. Il est intelligent, percutant.
La situation de ces enfants n’est pas sans rappelé l’excellent l’école emportée.

Mais il y a encore plus !

Ainsi le scénario est encore plus intelligent, plus riche, plus intéressant. Nous avons par moment dans les deux périodes des petites révélations de quoi attiser notre curiosité, questionner ce qui s’est passé, le monde.

En bref, une très bonne lecture, un sublime objet livre qui participe à l’immersion dans le titre et un scénario intelligent et percutant qui ne cesse de s’enrichir, le tout sous un graphisme qui s’imprime dans nos rétines.

Graphisme

Citations :
« Moins on sera nombreux à connaître le vérité, mieux ce sera pour tout le monde ! M. Senda et moi, on était d’accord sur le principe mais pas dans l’exécution ! Je te l’ai dit ce sera notre secret à tous les deux ! »
« Tu sais, c’est un peu de ta faute, s’ils t’embêtent ! Tu ne te défends pas ! Ça les incite à continuer. On a beau dire. La seule vraie loi, dans ce monde, c’est la loi du plus fort ! Vous n’êtes plus à l’école primaire. Il serait temps de le comprendre ! »
« Pour retourner faire semblant d’être amie avec les autres idiotes ? Non merci. Je préfère prendre le risque de rester ici ! »
« Les humains ne sont pas des machines, la mort est un état définitif pour eux. »
« Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire ! Le rôle de l’autorité, c’est de chercher des solutions sans ébruiter les problèmes. Après tout vous n’êtes que des enfants ! Ce serait dangereux de divulguer des informations susceptibles de provoquer une panique générale. »
« C’est fréquent que les gens imaginent des scénarios catastrophe quand ils se sentent impuissants ! »
« On a tendance à voir les profs comme tout-puissants, mais en fait ils sont comme nous, ce sont des êtres humains avec leurs faiblesses ! On ne peut pas attendre qu’ils arrangent tout pour nous. Il faut qu’on se bouge nous aussi ! »

Merci à Kioon pour l’envoi, la confiance et la lecture.

Vivement la suite !

Post Instagram
Quand on a admiré l’objet livre sur Twitter

Et vous ? Vous connaissez ? Envie de le lire ? de le découvrir ? L’histoire vous intéresse ? Comment trouvez-vous l’objet livre ? le graphisme ?
Bon après faut pouvoir lire ce genre d’ambiance ^^
Oserez-vous entré sur le Léviathan ?

7 commentaires sur « Manga : Léviathan Tome 1 – Descente aux enfers (Fiche) »

  1. Du coup, je suis venu voir également ce que tu en disais.
    J’ai aussi pensé à l’école emportée avec les enfants livrés à eux mêmes suite à des défaillances des adultes.

    Content de voir que tu as bien apprécié aussi ce titre, j’ai hâte d’avoir le fin mot de l’histoire.

    Aimé par 1 personne

  2. C’est un très bon premier manga.
    Certes quelques facilités scénaristiques, mais nécessaires pour aller au plus vite dans l’histoire.
    Graphiquement, ce style « noir » avec toutes ces hachures, ajoute un côté malsain, c’est sombre, ça rend sale; ça ne ressemble pas à une croisière, mais juste à des bas fonds.
    Les personnages sont pas mal, mais à la différence de  » l’école emportée » où un leader se dégage rapidement, là, pour le moment il n’y a personne, et ça s’annonce mal.
    Bref, j’ai bien aimé.
    Pour le livre, belle édition, même si le format est un peu grand.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s