Manga : The Most Notorious « Talker » Tome 1 (Fiche)

Manga - The Most Notorious "Talker"

Edition : Meian
Titre VO : Saikyô no Shien-shoku
Dessin : YAMORICHAN – Yamori-Chan
Scénario : JAKI
Shonen : En cours avec 1 tome en France.  En cours avec 2 tomes au Japon.
Genre : Aventure, Fantastique
Prix papier : 6.95€
Pas d’édition numérique

Histoire

Noel… Ne laisse personne te sous-estimer…
Quand il était jeune, Noel a promis à feu son grand-père de devenir le plus fort des Seekers. Mais en grandissant, il découvre qu’il est un « Talker », une classe de soutien extrêmement faible… En réalisant qu’il ne pourrait pas accomplir son rêve seul, Noel utilise alors toutes les ressources à sa disposition pour rassembler et diriger les aventuriers les plus forts du royaume !
Pour ceux qui ne le connaissent que de réputation, il est un démon sans pitié qui manipule les Seekers qui tombent sous sa coupe comme des pions… Mais pour Noel, tout cela importe peu, si ça peut lui permettre d’arriver à ses fins.
Ainsi commence l’histoire du jeune Talker qui dominera un jour tous les Seekers les plus forts du monde !
Utilise tes talents oratoires pour dominer les plus forts !

Adapté du light novel éponyme, The Most Notorious Talker fait le choix audacieux de proposer une histoire médiéval fantastique sous un angle pour le moins unique, celui de la classe de soutien ! Grâce à des graphismes puissants et dynamiques, cette série réussit le tour de force d’associer un niveau de stratégie supérieur à celui qu’on trouve habituellement dans les récits du même genre tout en nous maintenant au coeur de l’action !

Extrait du manga
Fiche Meian

Mon avis / Mes impressions

Le petit passage en italique sait donner envie et intriguer, et je le valide. La série se montre déjà très prometteuse avec son tome 1 :).
Vous remarquerez que vu que le personnage principal s’appelle Noel, c’est la période idéale pour le lire ^^’. Moi aussi je peux faire de l’humour, bon à dose réduite.

L’édition comme à chaque fois est très agréable, un beau travail, et les pages couleurs au début me charment toujours autant.
Chaque chapitre est sous-titré avec une phrase plus ou moins longue qui donne un peu le ton de ce qu’on va traiter, croiser.

La série a des plans très beaux, très dynamiques, très stylés. Noel est un personnage intéressant, mais qui ne va pas pouvoir rester tendre non plus. Disons que la vie ne l’a pas épargné, mis plus d’embûches sur sa route, et il en veut. Le décor de l’univers n’est pas ce qu’on voit le plus souvent, mais quand on le voit il est intéressant, plaisant.
Il y a beaucoup de stratégies, et assurément à part les combats, c’est ce qui fait la richesse du titre, immerge le lecteur, lui donne envie d’aller plus loin. Le lecteur se prend également au passage pas mal d’uppercut car comme dans nos vies, la ligne droite tracée ce n’est pas vraiment cela, du coup nous suivons tranquillement un chemin et d’un coup tout vole en éclat, un évènement change la donne, et il faut pourtant continuer à avancer.

« Tes paroles ont le pouvoir de renforcer tes alliés. Tu peux augmenter la puissance de ton groupe ! Par contre les talkers sont martialement très faible. A tel point que tout le monde se moque d’eux ! C’est ça, un talker ! »
« Un homme ne doit jamais laisser personne le sous-estimer. Ne laisse personne te sous-estimer et tu deviendras fort ! »

Comme pas mal des séries actuelles, c’est adapté d’un light novel, donc on a notre manga, notre histoire et nos dessins, et un petit extrait du light novel à la fin. Vraiment, ne les boudez pas, cela ajoute un bel intérêt et une richesse de manière générale, là ce fût aussi le cas.

La première fois que nous rencontrons Noel, il est en admiration devant son grand-père, un très grand Seeker, nommé Over Dead, et rêve d’être comme lui. Noel a les cheveux long, un visage d’ange, le sourire et pourrait même passer pour une fille.
Malheureusement la vie va lui jouer un mauvais tour, c’est ainsi qu’il hérite de la classe des Talkers, qui est la plus faible.

« Les talkers sont si faibles que tout le monde se moque d’eux ! »
« Quand tu choisis de dédier ta vie à la guerre, la mort marche à tes côtés. »

Avec l’aide et le soutien de son grand-père, il va apprendre sur tous les fronts, compenser les manques qu’il a.

« J’ai un rêve « Devenir le seeker qui dépassera le grand over death… » Voilà mon objectif ! »

On peut poser ainsi la question du rêve, du prix à payer mais également du poids de l’héritage, de la promesse.

Quand nous le retrouvons la deuxième fois, il fait parti d’un groupe, il est Talker et mène sa barque au mieux. Il accompli des missions, etc.

L’histoire s’amuse à nous tromper par moment, elle nous fait croire quelque chose sur le coup puis nous détrompe à un moment donné, de la même manière elle montre la cruauté, une forme d’implacabilité de la vie, ainsi que l’instabilité relationnelle, tout comme le fait de devoir en permanence assurer, « être fort », pour ne pas se faire marcher dessus. 

Mais au-delà des combats à proprement parler, le lecteur pourra également se régaler de certaines joutes oratoires, voir la stratégie à l’oeuvre.
Quelque part Noel n’est pas tendre, mais c’est aussi car la vie ne l’a pas épargné.

« Quand on s’en prend à moi, je rends au centuple !! Ceux qui me sous-estiment le regretteront toute leur vie !! »

« C’est en repérant les faiblesses de mon adversaire et en exploitant ses peurs que je pouvais le dominer par la parole.
De cette façon, je n’avais rien à craindre de celui qui se tenait face à moi. C’était de cette façon qu’un Talker se battait : en manipulant les peurs de ses ennemis tout en soutenant ses alliés à l’aide de ses techniques oratoires. »

« Tu me demandes ça en tant qu’ami ? Ou en tant que chef de groupe ? Dans le premier cas, je serais prêt à m’excuser et à faire plus attention. Mais dans le second, j’aimerais que tu m’expliques comment tu aurais résolu cette situation si je n’avais pas été là. C’est ton rôle, en tant que leader, pas vrai ? »

« Tes paroles ont le pouvoir de renforcer tes alliés. Tu peux augmenter la puissance de ton groupe ! Par contre les talkers sont martialement très faible. A tel point que tout le monde se moque d’eux ! C’est ça, un talker ! »

Un fort bon départ qui n’a plus qu’à confirmer par la suite tout son potentiel. Le tout doté d’un très beau graphisme, très plaisant.

Autres citations
« Au fond, chercher à devenir fort par soi-même est un peu étrange. La plus grande force est celle qu’on obtient en groupe, par la collaboration et c’est en associant des personnes talentueuses qu’un groupe devient vraiment puissant ! »
« Le problème c’est de savoir ce qu’il faut pour être le plus fort. Le plus fort, c’est évidemment celui qui ne perd contre personne. Mais c’est impossible, aucun style de combat n’est parfait, on finit toujours par être pris de court. »

Graphisme

Merci à Meian pour la belle découverte, l’envoi et la confiance.

De votre côté, ça vous tente ?

3 commentaires sur « Manga : The Most Notorious « Talker » Tome 1 (Fiche) »

  1. A reblogué ceci sur Les voyages de Lyet a ajouté:

    Calendrier de l’avent Jour 24
    Décembre 2/2

    Et voilà déjà le dernier jour. Vous pouvez applaudir j’en ai oublié aucun !!!
    Nous finissons sur cette belle surprise et le personnage s’appelle Noel.
    Sur instagram, nous finissons avec PAM.

    Passez un bon réveillon !!!
    ++

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s