Manga : Les sorcières de la fin du monde Tome 2

Fiche

Les sorcières de la fin du monde - Kujira

Une couverture sublime, magique et ensorcelante. D’ailleurs chaque tome a une couverture magnifique. Kujira s’attaque là au mythe de la sorcière d’une manière différente, originale, novatrice. Ce tome est tout aussi agréable que le premier, le lecteur se laisse porter et surtout il est touché par ces deux jeunes femmes et la complicité entre elles.
Suite directe du tome 1, c’est l’occasion de découvrir le monde de Mari. Mais pourquoi l’y avoir entraîné ? Pourquoi est-elle si spéciale ? Que vont-elles découvrir ?
Liées comme jamais au départ, et même littéralement, ce lien existe également à travers leur cœur. Nous prenons plaisir à le suivre, à les voir échanger, à les voir discuter, argumenter, partager. Alice découvre un autre monde, mais également que tous les humains ne sont pas fondamentalement mauvais.
Les sorcières n’ont pas de sentiment. Un raccourci un peu facile, trompeur, un peu comme une personne qui décide de fermer son cœur pour ne plus être blessé(e) voire pour accomplir une vengeance. La règle est que si une sorcière tombe amoureuse, elle perdra ses pouvoirs et quelque part une partie d’elle-même s’envole et imaginez que juste à ce moment-là, elle aurait besoin de ses pouvoirs. Bref, c’est compliqué.
Chacune découvre un peu plus le monde de l’autre et s’ouvre, mais elles ont également peur d’être séparées.
Vers la fin, nous découvrirons une nouvelle histoire cachée.
Les choses se lient petit à petit. Kujira a un véritable talent pour raconter les choses, le graphisme est doux et nous entraîne dans l’histoire. C’est aussi une belle manière d’interroger les sentiments, l’amour. Dire que le prochain tome sera déjà le dernier, que nous réserve encore la mangaka, il va falloir attendre pour le savoir.

Citations
« Le pouvoir des mots ?
Chaque mot possède une force, une magie qui permet de les transformer en réalité lorsqu’on les prononce. »
« Nous voulons nous venger des humains qui ont tué nos semblables mais c’est un peu différent de celui que tu ressens pour ta famille. Nous sommes motivées par la haine que nous nourrissons envers ceux qui ont persécutés nos ancêtres. Nous, les sorcières contrairement aux humains, nous n’éprouvons ni amour ni affection pour quoi que ce soit. »

Du coup tout cela a fait naître en moi la réflexion que Kujira est définitivement une mangaka à suivre, que je vous conseille à 200%. Entre deux, Switch Me On, Les sorcières de la fin du monde, des séries pas trop longues, différentes, mais on y retrouve tout le talent et le charme de Kujira. Et toutes ont des chroniques sur le blog 🙂
N’hésitez pas à me dire ce que vous connaissez d’elle.

Lu avec Izneo
Merci pour la lecture

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s