Manga : My Capricorn Friend (Oneshot)

My capricorn friend - Otsuichi

Edition : Delcourt / Tonkam
Collection Moonlight
Titre japonais : Yagiza no Yuujin
Dessin : MIYOKAWA Masaru
Scénario : OTSUICHI / ADACHI Hirotaka
Shonen : Oneshot
Genre :  Suspense, Tranche de vie, Fantastique
Thème : Meurtre, société, drame, harcèlement scolaire, adolescent, thriller, policier
Prix papier : 7.99€
Prix numérique : 4.99€

Résumé :

My Capricorn friend aborde avec sensibilité le délicat sujet du harcèlement scolaire. Une réflexion poignante sur un thème plus que jamais d’actualité. Tout commence par la découverte du cadavre de Kaneshiro, un odieux lycéen qui harcèle perpétuellement ses camarades. Les soupçons se tournent rapidement vers Wakatsuki, un étudiant qui est introuvable depuis ce meurtre. Matsuda, un camarade de Wakatsuki, va alors le prendre sous son aile pour le cacher, d’autant plus qu’il est persuadé que Wakatsuki n’est pas réellement coupable du meurtre…

Entre une collection qui m’intéresse et me touche, un sujet qui me touche particulièrement, il fallait bien que je le découvre un jour.
En tout cas, c’était puissant à plusieurs niveaux !

Mon avis / Mes impressions :

L’excellente collection Moonlight de Delcourt Tonkam nous revient avec un oneshot saisissant, qui nous prend aux tripes, qui peut être très dur par moment et qui exploite le délicat et tendancieux sujet du harcèlement avec toutes ses dérives, le tout en y ajoutant une touche de fantastique.
Marquant, difficile de s’en relever, original dans sa forme, et exploitant l’ensemble des problématiques dans son fond.
Nous commençons avec une jolie page couleur, puis une exposition macabre de faits liés au harcèlement, qui donnent immédiatement envie de vomir. Le ton est donné. Une énorme tension nous assaillit tout du long, et parfois même des éléments explosifs alors qu’on ne s’y attend pas.
Le graphisme est agréable, il joue sur le noir, les ombres, tout comme les ténèbres qui peuvent envahir nos cœurs.
Nous faisons la connaissance de Yuya Matsuda, un lycéen qui vit sa vie normalement, à part un petit détail sur lequel on reviendra. Lui et d’autres constatent que Naoto Wakatsuki est victime d’harcèlement, mais ils ne font rien, plus exactement comme s’ils ne voyaient pas. Le gars à l’origine de cela a une réputation atroce. Ils ont peur d’être pris comme cible à leur tour, comment faire seul, prévenir n’est pas toujours vraiment efficace etc.
Yuya vit dans une maison qui introduit un côté fantastique, son balcon est comme un vortex qui récolte bon nombre de choses venus de tous les horizons, un truc de dingue.
Mais entre le bout d’article du futur trouvé sur son balcon et un évènement à un moment donné, il ne se voit plus juste fermer les yeux.
Cela a été agréable de voir Yuya et Naoto faire connaissance, échanger, être ensemble, de voir ces petites choses qui les rapprochent, alors qu’ils ne se sont jamais vraiment parler. En même temps, Yuya va réfléchir sur ce qui a bien pu se passer, et il fera la lumière sur l’affaire, mais à quel prix ?
Le dernier chapitre revient sur la rencontre de Yuya et Nozomi Honjo, il est intéressant lui aussi.
Certains moments que Yuya passent avec Naoto ainsi que Nozomi sont eux chaleureux et font du bien. Mais rien n’est simple.

Le harcèlement qui existe encore bien trop souvent, des faits qui font mal et qui nous troublent le cœur, tant de vies détruites et impliquées alors que ce n’est déjà pas simple de la construire, se faire une place.
Un oneshot superbement géré, glaçant, qui en montre les différentes facettes et les explore avec une certaine subtilité et une force dévastatrice, tout en ayant ajouté une touche de fantastique.
Fortement conseillé si vous avez le coeur solide.

Citations

« Peut-être qu’un seul aurait suffit pour changer le cours des choses. »
« C’est juste le hasard s’il a eu un destin malheureux, ça aurait pu être moi. »
« Rester à l’écart de tout ça, c’est vital. Si on veut préserver sa modeste vie de lycéen. »
« Quand je le vois comme ça, c’est juste un garçon comme un autre. Il n’a rien de différent par rapport à moi. »
« Nous autres, nous n’avions pas d’autre choix que de faire profil bas en restant en apnée. Tout, pourvu qu’on ne devienne pas la prochaine cible du monstre. Contrairement à ce que j’avais cru, la vie de lycéen n’offrait ni éclat ni joie. »

Mini avis du Ly’s week : « Très bonne lecture ». Ce oneshot traite du harcèlement scolaire, il ajoute une touche de fantastique, et appartient à l’excellente collection Moonlight de Delcourt Tonkam.

Graphisme

Lu avec Izneo
Merci pour la lecture.

Tweet

Un autre avis (instagram) la chambre littéraire

Et vous, ça vous intéresse ? Etes vous sensible à ce thème ?

11 commentaires sur « Manga : My Capricorn Friend (Oneshot) »

  1. Il est dans ma liste du Père Noël.
    Je ne dirais pas que j’aime le thème, car on ne peut aimer le harcèlement scolaire, mais la manière dont cela est traité et abordé me plait, de plus si ça peut faire réagir certaines personnes qu’il ne faut plus fermer les yeux, c’est un vrai plus.
    Les graphismes sont de plus assez jolis d’après ce que j’ai pu en voir ici et là.

    Aimé par 1 personne

      1. Au pire, si je ne l’ai pas j’irai me l’acheter !
        Collection Moonlight, je lis en ce moment « de l’autre côté de l’horizon », que je trouve juste sublime. J’ai adoré le tome 1 avec des dessins d’une beauté rare ; le tome 2 ne m’a pas fait cet effet là, mais le scénario et les personnage sont bien tournés et conçus, l’histoire est donc appréciable.

        « Parasites amoureux » me tente aussi beaucoup.

        Aimé par 1 personne

      2. Tout à fait et c’est un oneshot.
        Je dois toujours le lire, pas encore pu, je le ferai sans doute vers la sortie du tome 3 du coup.
        Je l’ai lu, il est sur le blog, et quelques autres. Je suis réceptive à cette collection 🙂

        J’aime

  2. Je viens de le lire, et il est vraiment bien !
    Juste dommage que le scénario soit un peu prévisible (mais je n’en dirais pas plus).
    Le sujet énoncé fait quand même froid dans le dos, surtout lors des premières pages quand ça évoque le harcèlement scolaire.
    Les dessins sont superbes.
    Belle ambiance.
    J’aurai malgré tout préféré une autre fin, mais bon, on ne peut pas tout avoir.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s