Cinéma : Quelques films

Hello,

Je vous propose de vous retrouver pour parler des derniers films vus
N’hésitez pas à interagir.

Nous aborderons : le bal des folles / Kusk / Adieu les cons / Pour l’amour de Sylvie / Minuit dans l’univers.

Le bal des folles

Résumé : 

L’histoire d’Eugénie, une jeune fille lumineuse et passionnée à la fin du 19ème siècle.
Eugénie a un don unique : elle entend et voit les morts. Quand sa famille découvre son secret, elle est emmenée par son père et son frère dans la clinique neurologique de La Pitié Salpêtrière sans possibilité d’échapper à son destin. Une clinique, dirigée par l’éminent Professeur Charcot…

Adapté du livre Le bal des folles de Victoria Mas

Avis / Impressions 

C’est le genre de film qui va vous prendre aux tripes et vous révolter. Vous verrez aussi que le titre prend tout son sens sur le final.
Eugénie est une femme libre, indépendante, qui dit les choses comme elle le pense. Elle est intelligente, pense par elle-même et a une forte complicité avec son frère. Elle est née noble, et fait plutôt fi des conventions.
Ce n’est pas facile pour elle, tiens toi droite, ne nous fait pas honte …
Mais il y a encore autre chose, Eugénie voit les esprits, elle les entend. Chez elle, elle a plusieurs épisodes de crises qui peuvent faire peur.
Dans la réalité, en tant que scientifique, c’est assez difficile à encaisser, pourtant elle donne des détails. Seulement la pauvre va être internée par sa famille.
En ce temps là, en plus dès qu’une femme se défend, crie, on la qualifie d’hystérique (facile). Cyniquement on pourrait appeler ça comment se débarrasser facilement des gens qui nous gêne, tiens un petit internement.

Nous voyons et interrogeons ce qui se passe à l’hôpital de la Salpêtrière à travers les yeux de deux femmes : Eugénie, mais également Geneviève, l’infirmière en chef.
Il y a là bas des comportements odieux, inhumains. D’ailleurs, là bas votre naissance n’a plus aucune importance. Eugénie est traitée exactement pareil, même nourriture,et ils ont de sacrées idées tordues pour tenir en respect.
C’est à se demander qui est le plus fou entre le personnel hospitalier et les patientes, et ce n’est pas la fin qui nous en fera démordre.

Un visionnage intéressant, mais également très intense et difficile
Si vous avez déjà un peu d’expérience avec les traitements de ces « médecins » : hydrothérapie, isolement, oublier votre intimité, …
vous serez sans doute moins surpris et choqué, tout en l’étant toujours autant quand même.

Ces soi-disant éminents docteurs ne nous inspirent pas confiance, ils semblent se délecter de la détresse de leurs patientes, une des infirmières aussi.
Et comme leur a dit Eugénie : « C’est vous qui avez fait ça. »
On remarquera aussi que le Professeur Charcot est un docteur, ne se laisse rien dire, croit tout mieux savoir, et qu’il faut lui donner du maître

C’est absurde quelque part, et si horrible.

Bon (propos intéressant mais terrible) et glaçant.

J’ai vu qu’il y avait une BD, si c’est possible, ça reste envisageable que je la lise

Couverture Le bal des folles

Kursk

Résumé :
KURSK relate le naufrage du sous-marin nucléaire russe K-141 KURSK, survenu en mer de Barents le 12 août 2000. Tandis qu’à bord du navire endommagé, 23 marins se débattent pour survivre, au sol, leurs familles luttent désespérément contre les blocages bureaucratiques qui ne cessent de compromettre l’espoir de les sauver.

Avis / Impressions 

Le film est tiré d’une histoire vraie. Il est intéressant, mais cette façon de filmer peine avec moi, on n’est pas complètement dedans, on est moins investi, on pourrait même avoir envie de dormir, et c’est dommage.
Un peu comme une sorte de documentaire.
Quand le sous-marin est endommagé, ça nous explose aux yeux. Il y a une certaine solidarité, qu’on retrouve dans bien des histoires où les hommes font face à la mer, et se retrouve par moment à vivre ensemble, à compter plus que jamais les uns sur les autres.
La lenteur administrative et le fait de ne pas accepter la main tendue d’autres pays fait mal, on est prêt à les sacrifier quelque part. Ils se sont engagés, ils savaient à quoi s’exposer, est-ce une raison suffisante pour faire s’enliser le système ainsi ? Comment ensuite être convaincu et avoir envie de s’engager ?
Les marins luttent de leurs côtés.
Leurs proches d’un autre, et peinent à avoir des réponses
Une scène est assez marquante et emblématique avec les enfants à la fin.
Un film à voir pour son propos, mais qui à cause de la réalisation peine à vraiment m’accrocher, et j’aurai pu totalement passé à côté.
Le film est franco-belgo-luxembourgeois réalisé par Thomas Vinterberg.

Thématique intéressante, mais comme la manière de filmer ne me convainc pas très moyen, passable.

Adieu les cons

Résumé : 

Lorsque Suze Trappet apprend à 43 ans qu’elle est sérieusement malade, elle décide de partir à la recherche de l’enfant qu’elle a été forcée d’abandonner quand elle avait 15 ans. Sa quête administrative va lui faire croiser JB, quinquagénaire en plein burn out, et Monsieur Blin, archiviste aveugle d’un enthousiasme impressionnant. À eux trois, ils se lancent dans une quête aussi spectaculaire qu’improbable.

Avis / Impressions 

Un film un peu spécial, mais toujours avec Dupontel, pour passer un moment fun et barré alors même qu’on aborde des choses compliquées par moment
Une alliance insolite
Avec le moi personnel, ça le fait moyennement, ça reste à voir une fois.

Très moyen, passable.

Sylvie’s Love / Pour l’amour de Sylvie

Résumé : 

Fin des années 1950-début des années 1960. New York.
Sylvie rencontre le saxophoniste en herbe, Robert. Ce dernier est employé au sein du magasin de disques du père de son père à Harlem. Après une romance estivale, les deux tourtereaux doivent se quitter. Ils se retrouvent des années plus tard et constatent que les sentiments qu’ils ont l’un pour l’autre n’ont pas changé…

Avis / Impressions 

C’est une jeune femme, déjà promise a un homme, vivante, qui aime regarder la télévision, la musique. Elle rencontre un jeune homme plutôt doué en musique, qui pourrait être promis à un grand avenir mais cela reste une partie risquée. Ce sont les étincelles entre eux, le temps passé ensemble, le grand Amour, la passion, les discussions, le respect.
Mais c’est aussi des tonnes de non-dits, des actes manqués, des années qui passent, et toujours cette passion dévorante quand leurs yeux se croisent.
C’est aussi un manque de discussion, de la fierté.
Un côté classique dans son genre, mais qui se laisse regarder
J’ai particulièrement aimé la relation que Sylvie entretient avec sa cousine, beaucoup de complicités, une ouverture des horizons.
Et également le côté très classe, élégant de nos deux amoureux, ainsi que leur sens moral. J’aime la façon dont ils réagissent, font les choses, …

Bon visionnage, note moyenne (classique, romance où on y va fort).

Minuit dans l’univers / The Midnight sky

Résumé : 

Dans ce film post-apocalyptique, Augustine, scientifique solitaire basé en Arctique, tente l’impossible pour empêcher l’astronaute Sully et son équipage de rentrer sur Terre. Car il sait qu’une mystérieuse catastrophe planétaire est imminente…

Adapté du livre Good Morning, Midnight de Lily Brooks-Dalton

Avis / Impressions 

Un film apocalyptique un peu étrange, mais également fascinant, avec de superbes plans dans l’espace. Ici, pas de grandes épopées, mais ils font quand même face à une situation diabolique.
Nous suivons plus ou moins trois groupes, sans savoir s’il y a des liens, que nous les verrons, et si c’est la même période.
Un vieil ermite qui semble être le seul survivant, tout est si vide, et quand il sort, ça fait froid dans le dos. Il se fait des transfusions sanguines, et tousse beaucoup. On se demande combien de temps il va encore tenir et ce qui est arrivé exactement, ce sur quoi finalement nous voyons que la planète a périclité, mais sans vrai visuel ou explications sur la question, juste des petits morceaux.
De l’autre, nous suivons une mission spatiale. Ils sont partis de la Terre voir si une autre planète serait viable. J’ai adoré découvrir les images de l’espace, de l’univers, la vie dans le vaisseau, mais également l’unité et le respect dont ils font preuve les uns avec les autres.
Une expérience assez différente, qui certes ne nous emporte pas totalement, ne nous marque pas de manière forte, mais quand même un beau, étrange et fascinant voyage. Mais également une réflexion sur un futur possible de la planète le tout sans rien vraiment montrer, juste la situation de ce gars.
Beau et triste à la fois, un peu longuet, mais vaut quand même le visionnage. Contemplatif en partie, mais moi je ne me lasse pas des images dans l’espace, univers.

Bon visionnage, note moyenne (pas emportée).

9 commentaires sur « Cinéma : Quelques films »

  1. « C’est le genre de film qui va vous prendre aux tripes et vous révolter. » C’est exactement ce que j’ai ressenti avec le roman, alors je ne suis pas étonnée, voire ravie de voir que la réalisation et le jeu des acteurs permettent de ressentir les mêmes émotions.
    Dommage pour la manière de filmer, car Kursk me tente même si j’ai peur que ce soit dur à regarder. J’avais été tellement choquée de l’événement et du sort de ces marins…

    Aimé par 1 personne

  2. bonjour, comment vas tu? j’ai vu le bal des folles et tout comme toi, je l’ai apprécié. certains médecins contemporains n’ont pas évolués depuis et c’est bien dommage. j’en ai récemment fait l’expérience. je note qu’il existe une bd. passe un bon lundi et à bientôt!

    Aimé par 1 personne

      1. non je ne connais pas. en fait je regarde peu de productions françaises (si c’en est une?) mais le bal des folles me tentait après avoir lu pas mal d’avis positifs. passe un bon mardi et à bientôt!

        Aimé par 1 personne

      2. Non série américaine, ça m’y a fait penser comme on parlait de médecins douteux (qu’on se demande si on peut qualifier de médecin) et comme je le regarde actuellement.
        Je limite également ce que je regarde en français.
        Merci, de même ++

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s