Manga : La Guerre des Mondes Tome 2

Fiche

Couverture La Guerre des mondes, tome 2

Il est l’heure de retourner dans cette histoire dans son bel écrin. Je vous en ai déjà parlé dans le tome 1, mais l’objet livre est vraiment bien, beau, un joli travail.
A la fin, en bonus, nous avons une galerie d’illustrations et des entretiens des mangakas, c’est toujours intéressant et les rend plus proches de nous.

L’histoire est dynamique, intéressante, stylée, certaines scènes ont de quoi nous faire faire des cauchemars. On est dans les peurs primales. Il y a également quelques doubles pages superbes. L’invasion martienne est sans pitié et nous voyons les différentes réactions des gens. Néanmoins, c’est un peu comme si nous restions extérieur, observateur, après nous ressentons les choses différemment certes, mais malgré la force du propos, je ne suis pas sous tension, comme je le suis par exemple dans « Gannibal », ou « Bâtard ». Si jamais c’est des sensations communes, on peut aussi peut être le faire lire plus facilement, attention quand même pas à tout le monde, si la force est moins vive émotionnellement. Après les deux que j’ai cité, ce n’est pas tous les jours qu’on a des émotions autant à fleur de peau.

J’aime beaucoup le graphisme (et le toucher des pages). C’est toujours quelque chose de voir les tripodes.
Nous nous retrouvons comme toujours avec des vies mises en danger, avec le fait de ne pas vraiment savoir quelle est la solution (moi ça me rappelle aussi notre situation sanitaire actuelle mais sans l’horreur visuelle dehors).
Chacun fait son choix, en son âme et conscience, avec ses informations.

Chaque victoire fait sourire, chaque défaite fait perdre le moral et inquiète. Tout ce qui est mouvement des foules a toujours un côté qui fait froid dans le dos mais intéressant.
L’effroi se lit bien sur le visage des gens.
Dans ce tome, j’ai particulièrement aimé voir les gens de Londres qui n’y croyaient pas, ils en étaient extérieurs, mains commençaient à être inquiets pour les leurs surtout s’ils ont des proches dans les endroits cités. Difficile de croire sans voir, sans y être confronter de plein fouet.
Et justement à Londres, nous y trouvons aussi le frère de notre photographe, dont j’ai aimé faire plus ample connaissance, suivre dans sa vie, le processus, parler du couple de son frère.

L’invasion martienne continue, on est confronté à l’horreur de ce qu’ils affrontent, à différents points de vue, on est intéressé. Des scènes difficiles, crues, implacables, une sorte d’impuissance qui se dégage. Difficile de savoir quoi faire. Difficile d’y croire. Mais pour ma part, tout en restant comme notre photographe assez extérieure et observatrice.

Vivement la suite !

Merci à KiOon pour l’envoi de cette lecture et la confiance.
Je rappelle que le prochain tome sera le dernier,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s