Manga : Nos Précieuses Confidences Tomes 3, 4 & 5

Fiche

Ils sembleraient que les chroniques se sont un peu perdues en cours de route, on va donc remettre de l’ordre là dedans. Ils feront également un bon mardi conseil. La série étant finie maintenant (7 tomes au total), qui sait, peut être de nouvelles occasions de se lancer. Connaissez-vous ? Appréciez-vous ? Elle vous tenterait ?
Je vous rappelle que la série fait partie de mon univers : Des romances adolescentes surprenantes et modernes en mangas
En discuter : ici
Lire l’article : ici 

Couverture Nos précieuses confidences, tome 3

Aikawa et Azuma sont toujours aussi compliqués et adorables.
Plusieurs jeunes gens se questionnent sur l’amour.

Il y a un questionnement sur qu’est-ce qu’avoir le cœur qui fond, et encore une fois, ils partent dans les différences filles et garçons.
Certains se servent également comme base du manga « Fururu est amoureuse« 
Il est également intéressant de les voir au club de littérature, mais là encore elle ne s’attendait pas à se retrouver là. Sauf que cette fois-ci, dans ce lieu, ils ne sont pas seuls.

Quelque part, c’est assez terrible la différence, le décalage que ce soit entre les apparences et la vérité, ou bien encore entre les pensées et ce qu’on dit vraiment.
Elle continue à passer du temps avec lui, lui parler, mais elle se sent incapable de lui redire, ce serait comme refaire sa déclaration et risquer d’être rejeté.

Mais qu’a-t-il vraiment compris lui ? Comment se sont-ils rencontrés ? C’est intéressant de revenir sur certains points.

Heureusement ou pas, parfois les amis donnent quelques coups de pouce plus ou moins volontaire pour comprendre la situation.

Une autre interrogation est amenée par le frère de Aikawa, vu son côté collectionneur de femmes.
Pour cela, notre jeune couple en recherche va interroger un autre jeune homme à succès : Tamaki.
Comment tombe-t-on amoureux ? Le physique ? Des choses qui plaisent chez l’autre et donne des points ? L’instinct ?

L’amour fait-il perdre la raison ?

Cela dépend comment on le prend, mais c’est plutôt assez épique, mignon, ils sont plein de bonnes intentions, à la recherche d’eux-mêmes et de mieux comprendre l’amour.
Notre jeune couple est attachant, et le lecteur se demande s’ils vont un jour mieux se comprendre, et sortir ensemble.

Ils se retrouvent séparer à un moment donné pour cause d’examens à passer, mais on voit que le manque se fait sentir.

Les sentiments des jeunes gens est bien retransmis à travers le dessin.

En tout cas, on voit qu’il se passe quelque chose entre ces deux là mais qu’ils ont de gros soucis de communication.

Nous finissons par un tout petit oneshot, où nous rencontrons la mère Noël et un jeune homme, c’est assez attendrissant et c’est fait avec une certaine subtilité.

Couverture Nos précieuses confidences, tome 4

Robico a une manière de raconter cette histoire qui est vraiment un régal et original.
Les sous-titres sont vraiment très drôles et prendront leur sens au fur et à mesure.
Nous avons le droit à un résumé et un récapitulatif des personnages, n’oubliez pas de regarder la phrase au-dessus de chaque personnage.

Cette fois-ci, nos lycéens sont en vacances d’hiver. Nozomi et Azuma progressent lentement mais sûrement.
Ils ont décidé de se voir tous les jours pendant cette période et de partager un moment autour d’un café.
Cela leur permet de se voir souvent, de se voir dans un lieu neutre. Ils peuvent discuter, échanger, partager.
Ils sont toujours aussi adorables, comme sur la couverture, parfois il y a des décalages dans leurs pensées, des incompréhensions, ils sont aussi mignons que maladroits, mais plein de bonnes intentions.
Il est aussi bien de voir le coût de ce moment, le coût des sorties, surtout pour de jeunes gens qui vont à l’école, et ne gagnent pas encore leur vie.
Cela limite les possibilités.
Ils réfléchissent également à ce qu’ils vont porter, vu que cette fois-ci ils seront en habits de ville, et non en uniforme.

Il est également intéressant et sympathique de les voir avoir des relations avec tous leurs autres camarades, partager des moments.
Nous allons également nous concentrer sur une amie de Nozomi : Marin Hamada dit également Hamarin, et elle quand elle s’intéresse à un jeune homme, elle est au comble de la maladresse, et fait totalement l’inverse de ce qu’elle voudrait avec des réactions assez vives.
Elle est très touchante.

Azuma est vraiment très marqué par sa vie avec ses tantes, parfois il nous sort de ces choses.
Mais c’est toujours aussi intéressant, mignon, et croustillant de les voir réfléchir sur les sentiments amoureux.

En tout cas, les pages défilent comme un rien, et nous en ressortons avec le sourire, et parfois ces décalages nous font même bien rire.

Ly’s week : Très bonne lecture. Cette série est un coup de coeur pour moi, grâce à la façon dont Robico a mis tout cela en place <3.

Couverture Nos précieuses confidences, tome 5

Une couverture toute mignonne et chaleureuse. Aizawa a l’air rayonnante et Azuma de l’observer en secret en lisant.
Dans ce tome, nous allons rencontrer Suzu, une des tantes d’Azuma, mais qui a pratiquement le même âge. Elle introduit beaucoup d’énergie et de dynamisme. Elle ne se laissait déjà pas faire enfant, seulement Azuma semble quand même traumatiser par ses tantes. Il nous dit même qu’il n’a pas d’autres choix que leur obéir.

Aizawa de son côté s’inquiète de ne plus voir assez Azuma. Nous y retrouvons un peu son comportement de stalkeuse, et elle va avoir quelques inquiétudes.
Mais pourquoi elle ne le voit plus ? Pourquoi il est à la bibliothèque ? Et qui est cette jeune femme près de lui ?
A propos de se faire suivre, nous allons également revoir Tamaki, dit le prince, qui n’en peut plus de toutes les exigences de ses fans féminines.
De manière générale, Aizawa sait être là, à l’écoute des autres, et compte bien rester près de son chéri.

Azuma cherche comment lui demander un rendez-vous, il s’y reprend à plusieurs fois, se rate, et après il va falloir se décider.
Sortir ensemble ? Ce n’est pas si simple, de comprendre les sentiments, de savoir qu’ils sont partagés et de demander.
Nous allons également parler d’écriture, d’un roman perdu, de comment le texte à changer, croiser d’autres personnages qui font de leur mieux, et parfois s’emmêlent, passer des moments doux et tendres avec Azuma et Aizawa.
Et également nous interroger sur ces histoires entre un prof et une élève, car un personnage est concerné.

Les dessins sont beaux, expressifs, chaleureux.

Une belle lecture qui passe toujours aussi vite et nous entraîne dans bien des émotions.

Ly’s week : Bonne lecture. Quel plaisir d’enfin les retrouver <3.

Lu avec Izneo
Merci pour ces lectures. Je suis ravie de porter cette série 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s