Manga : Beastars Tome 12

Fiche

Couverture Beastars, tome 12

Vous croyez que j’étais tellement sous le choc et l’intensité du dernier tome ?
Non, parce que j’ai quand même pris pas mal de retard dans cette série au fort impact que je suis au fur et à mesure.

Ce tome a été d’une intensité redoutable, et il a surtout ajouté le monde adulte. En tout cas, je l’ai ressenti ainsi, car les enjeux deviennent plus importants, plus colossaux, et ça a été très intéressant, très fort, une nouvelle claque, et sur certains aspects cela rappelle terriblement notre propre société.

Ce qu’ils ont fait, c’était pour gagner. Mais ce fait, une partie a été étouffée, car la vérité dérange. La version publique a donc des différences. Mais Legoshi a le prix gravé sur son corps.
Il est donc obligé de rejoindre plus vite que prévu le monde des adultes, de se débrouiller tout seul, et il commence très mal. Marqué, et sans vraiment de diplôme.

Legoshi et Louis sont très mûrs par moment, et à d’autres comme des enfants. C’est superbement retracé par leurs différentes interactions avec d’autres personnages.

Legoshi va également être amené à réfléchir sur certains points et se renseigner alors qu’il ne l’avait pas fait avant. Les amours, pourquoi pas, ils sont jeunes, ils découvrent, ils expérimentent, mais aller jusqu’à se marier, faire sa vie, cela n’entre plus dans la même catégorie.

En étant plus proche de la vie active, des adultes, du fait de devoir trouver de l’argent pour se nourrir, se loger, etc.
Cela nous montre comment sont les relations entre herbivores et carnivores dans la vie active.

Nous allons rencontré Seven. Seven subit un harcèlement vicieux qui la mine de plus en plus chaque jour, qui lui a fait adopté un étrange comportement.
Nous l’avons souvent dit le harcèlement c’est complexe. Mais malheureusement, elle montre également la limite des efforts. La passion, le vouloir, avoir fait des études, ne l’a pas préservé des horreurs, d’être maltraitée, dévalorisée. Il y a même quelques détails comme de ne jamais utiliser son prénom.

Seven va également devenir la voisine de Legoshi alors qu’elle traverse des moments difficiles.

Nous aborderons aussi le souci des pervers, des attouchements dans les transports en commun, et des wagons réservés pour tenter de s’en prémunir. Mais on peut par fierté, et d’autres choses, s’y refuser, ne pas vouloir de cela.

L’autre cas d’entreprise traitée sera en quelque sorte le travail la chaîne, la déshumanisation de la ressource humaine, et le rendement à outrance.

Dans ces différents cas, nous voyons ce que nous appelons fort, faible, ou plus exactement celui qui a le pouvoir, qui maintient l’autorité, qui bride les plus petits voire les considère en être inférieur.
C’est assez glaçant, mais c’est aussi comme le miroir de notre société, et cela peut nous rappeler plein de choses.
Très souvent, celui qui va être en position de force est le carnivore, fort physiquement, etc.
Celui qui donne l’impression qu’il peut vous dévorer à tout instant.

D’ailleurs Legoshi a bien du mal depuis à se passer totalement de manger de la viande, il est hanté. Tellement, que son comportement peut être mal interprété, et qu’il peut passer pour un goujat, un malapris, un malpoli.
Heureusement il a aussi forgé des liens qui quelque part ne compte pas pour des prunes, mais avec une interdiction formelle de révéler la vérité.
Si vous n’êtes pas dépourvu de conscience, c’est quelque chose de difficile par moment, d’insidieux.

Nous allons également rencontré le Beastar actuel, et là aussi on se prend un claque monumentale. Il a un peu des airs de super-héros, mais en même temps pour un herbivore il est baraqué.
En découvrir plus sur lui sera très intéressant, et un de ces liens avec une autre personne fort surprenant.
Il est un peu comme une sorte de héros solitaire, mais ça pose des questions également.

Nous finirons par un dernier point faut-il laisser faire ? Ne pas agir/réagir face un comportement abject ? Vous voyez pour ne pas s’embourber dans la violence, mais après comment défendre son beefsteak ?
Interroger le concept de non résistance.

Vous êtes là : « Wow ». C’est prenant, brutal, immersif, intense.

Citations
Pourquoi c’est aussi compliqué de maintenir un lien entre espèces ?
Je voulais devenir Beastar pour encourager la paix entre les espèces mais j’ai trouvé une autre façon de coexister.

On rappelle le mini avis du Ly’s week : Très bonnes lectures. Impossible de ne pas proposer de chroniques complètes au tome *o*. A venir. Alors vous avez regardé la saison 2 sur Netflix ?

2 commentaires sur « Manga : Beastars Tome 12 »

  1. bonjour, comment vas tu? j »ai commencé la lecture mais j’attends que ma bib achète la suite. du coup, j’ai regardé les deux séries netflix et je me suis régalée (pour patienter) si ça t’intéresse, j’ai rédigé deux articles sur mon blog. passe un bon week end et à bientôt!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s