Le renard emprivoisé : apprivoisé ou emprisonné ? (Fiche)

Couverture Le renard emprivoisé

Sortie chez Le Grand Jardin
de Marie Tibi et Rebecca Roméo
Genre : Jeunesse, Forêt, Animaux
Prix papier : 16€

PS : N’hésitez pas à aller voir la fiche de l’éditeur surtout si vous voulez le travailler avec des petits enfants. Jolie initiative de l’éditeur.

Hello Livre
Dès que mes yeux se sont posés dessus, il me faisait envie. Je suis contente d’avoir pu l’apprivoiser et découvrir grâce à une masse critique de Babelio, et d’avoir quelque chose à celle qui m’intéresse le plus pour une fois XD.

Résumé :
Virgile est passionné par la nature et la photographie. En forêt, il découvre un renardeau pris au piège, dans les ronces. Virgile le dégage avec soin puis l’emmène chez lui. C’est le début d’une belle relation, d’une complicité entre Fauve et Virgile, mais aussi d’incompréhensions. Fauve n’est pas heureux, il ne comprend pas pourquoi cet humain qui l’a libéré l’a aussi emprisonné. La forêt appelle Fauve et Virgile ne perçoit pas son désarroi… C’est la voix de la Nature que porte cet album, la voix du respect, de l’amour et de la liberté. Un texte long, fin, délicatement écrit par Marie Tibi et magnifiquement illustré par Rebecca Romeo.

La phrase de la quatrième de couverture : « La nature ne crée que des êtres libres. »

Mon avis / Mes impressions :

Ce livre est une véritable merveille est cela à plusieurs niveaux. Dès que mes yeux se sont posés dessus, il m’a donné une terrible envie. Je suis ravie d’avoir pu la concrétiser.
Tout d’abord : l’objet. Un livre très grand avoir une sublime couverture, mais également des pages de grande qualité au toucher. On est totalement appelé et happé dedans.
Le graphisme est magnifique, il régale les yeux. le lecteur aimera toucher, s’attarder sur les détails, admirer, se promener en forêt, voir les animaux, et faire connaissance avec le renard.
Mais l’histoire n’est pas en reste. Déjà nous avons un titre qui veut tout dire. Une seule phrase en résumé en quatrième de couverture.
Il est très intelligent et bien vu. Nous avons comme un savoureux jeu de mots entre apprivoisé et emprisonné.
Le texte a une certaine poésie. Et l’histoire est très belle et rappelle l’importance de la liberté même si on aime un être vivant.
Ici, nous avons Virgile, il aime se balader en forêt, prendre des photos. Il aime les animaux et n’hésite pas un instant à sauver le renardeau.
Il lui fait une place, lui offre son amitié, mais ironiquement et maladroitement le prive de sa liberté, et oublie même de retourner en forêt.
Un beau lien se crée entre eux.
Le renardeau, que Virgile nommera Fauve, est partagé. Au début craintif, il voit que l’humain ne lui veut pas de mal. Mais il est triste de ne pas arriver
à se faire comprendre et privé de sa liberté. La forêt l’appelle.
Un bel hymne à la nature, et surtout à la liberté, et la communication

Au-delà du côté sauvage, que l’animal a besoin de la forêt, on peut le prendre plus largement, en disant que chacun a besoin de liberté, et qu’aimer quelqu’un c’est bien, mais il ne faut pas l’emprisonner.
Mais aussi avoir les yeux qui pétillent avec leur amitié 🙂

Un immense coup de coeur

Merci à Babelio et Grand Jardin pour la lecture

Pour petits et grands enfants, un album jeunesse dont on peut tous profiter. Pour tout le monde 🙂

Très sympa de le part de l’éditeur de me mettre un petit marque-page avec un gentil mot. J’ai apprécié 🙂

Graphisme

Post Instagram
Post Twitter

Et vous ? Il vous tente ? Connaissez vous son existence ? Tombez vous déjà sous le charme du graphisme ?

5 commentaires sur « Le renard emprivoisé : apprivoisé ou emprisonné ? (Fiche) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s