Manga Time : A sign of affection Tome 1 (Fiche)

Couverture A sign of affection, tome 1

Edition : Akata
Dessin : Suu Morishita
Scénario : Suu Morishita
Shojo : 1 tome en France. En cours avec 4 tomes
Genre : Tranche de vie, Romance, Handicap
Prix papier : 6.99€
Prix numérique : 4.49€
Egalement prépublié au chapitre

Présentation

Histoire

Yuki est une étudiante qui, comme beaucoup d’autres, construit son quotidien autour de ses amis, des réseaux sociaux et de ce qu’elle aime. Mais quand un jour, dans le train, elle croise un jeune homme qui voyage à travers le monde, son univers va être chamboulé : ce dernier, bien que trilingue, ne connaît pas la langue des signes. Pourtant, très vite, il manifestera pour elle un intérêt bien particulier… Comment réagira-t-elle face à ce camarade d’université entreprenant et communicatif ?

Hello Livre

C’est Akata, on nous parle d’une romance bienveillante, on va y inclure le délicat sujet du handicap. Evidemment qu’il me le fallait ^^.

Pour info : Sous le nom de « suu MORISHITA » se cache un duo d’amies qui se sont rencontrées au lycée. Makiro se charge de l’histoire et des story-boards, tandis que Nachiyan gère les dessins. Le duo écrit principalement des shôjo.

Mon avis / Mes impressions

« A sign of affection » est une nouvelle série proposée par Akata. Ils ont commencé à la prépublier au chapitre, et depuis lors j’attendais impatiemment d’avoir le tome en entier et de pouvoir enfin le découvrir. Surtout qu’Akata est un gage de qualité, et nous propose souvent des histoires qui sortent des sentiers battus et abordent pas mal de thématiques fortes et intéressantes. C’est le duo de mangaka MORISHITA Suu qui est aux commandes. Sa précédente série est le manga « Hibi Chouchou – Edelweiss & Papillons » qui fait 12 tomes. Cette série est en cours au Japon avec 4 tomes de paru.
Le graphisme a un côté un peu étrange, surtout les traits du visage, à certains moments il me plaît bien et à d’autres un peu moins, mais on s’y habitue pas trop mal.
Quand Yuki rencontre Itsuomi, son monde va changer, et elle dégage quelque chose de particulier immédiatement. Yuki est sourde. Et Itsuomi a des réactions assez innovantes, du moins pas communes. Il est très à l’écoute et en même temps très direct. Il n’hésite pas à communiquer avec elle, apprendre d’elle et trouver le moyen de le faire. Tout comme, il pose des questions sans détour, si quelque chose ne lui convient pas il le dit. C’est également un grand voyageur, dès qu’il le peut, il prend son sac à dos, et s’évade dans d’autres pays. Il a appris de multiples langues, apprendre la langue des signes serait une nouvelle expérience et découverte pour lui. En tout cas, il est très ouvert d’esprit, semble dialoguer facilement avec les gens, et il a une certaine curiosité.
Il nous offre donc une rencontre assez épique quelque part, et comme ils sont dans la même université, ce sera l’occasion de se revoir.
Nous voyons également très vite que très souvent, ça m’a marqué, il lui caresse la tête. Il n’a rien demandé, il le fait tout naturellement à certains moments.
Très vite Yuki va commencer à éprouver des sentiments pour Itsuomi, sauf qu’elle a une interrogation intéressante et légitime, elle se demande si c’est de l’amour, ou bien de l’admiration.
Nous voyons également les personnages qui gravitent autour d’elle.
L’histoire est constituée de beaucoup de bienveillance, elle promet comme on le pensait d’être intéressante, prenante, différente, originale.
Rin semble toujours là pour Yuki et de bon cœur. Elles échangent beaucoup ensemble, y compris sur les histoires d’amour.
Par contre, l’ami d’enfance de Yuki, Oshi, rappelle quelque part la différence de Yuki, ce qu’elle a à affronter, il a même des réactions assez vives qui permettent de s’interroger, du moins de réfléchir sur certains points.
Quand Yuki et Itsuomi sont ensemble, il y a beaucoup de tendresse, de bienveillance, de compréhension. Évidemment Yuki ne peut s’empêcher de s’inquiéter à d’autres moments, notamment quand elle le voit entouré de belles femmes.
Itsuomi est très prévenant, il a des gestes attentionnés. Par exemple, il prend garde à ce qu’elle ait le temps de comprendre ses paroles en lisant sur ses lèvres, sinon il reprend et les détache bien.
Les sentiments et ce à quoi on peut faire face sont bien capturés, la relation est intéressante, la situation de Yuki a forcément des implications, et les autres vont forcément avoir des interventions.
Elle a fait le choix d’aller à l’université, là aussi il y a une réflexion intéressante.
Nous apprenons même des détails, comme il n’y a pas une seule langue des signes au Japon.
Une série prometteuse. Vivement la suite.

-> Beaucoup de bienveillance
-> Abordé le délicat sujet du handicap de multiples façons et à travers plusieurs personnages
* Nous voyons la jeune femme Yuki, ce qu’elle vit. Nous faisons tranquillement connaissance avec elle. Elle est sans doute un peu fleur bleue par moment, mais aussi volontaire, elle a tenu à aller à l’Université.
* Nous avons la meilleure amie, Rin, qui semble toujours là, toujours à l’écoute, elles semblent avoir une relation chaleureuse
* Nous avons Itsuomi qui offre des réactions qui nous changent. Le langage des signes comme un autre langage, il se met à son niveau, il est ouvert, à l’écoute, mais n’hésite pas à dire ce qu’il pense. Il s’assure qu’elle comprenne, il se prend le temps. 
Alors que souvent, on a des questions maladroites, les yeux qui se détournent …
* Nous avons l’ami d’enfance, Oshi, qui a priori peut sembler méchant, sauf que si c’est son ami d’enfance, ça veut dire qu’il l’a suivi, connu depuis un moment, vu tout ce qu’elle a traversé, vu les agissements des agissements des autres … donc il devrait également apporté pas mal. Un peu comme dans « Comme les autres ». Il rappelle aussi que ce n’est quand même pas rien.
-> Voir le langage des signes et en apprendre plus

Présentation chapitre : Sign + numéro de chapitre

Graphisme

Très bonne lecture. Personnellement, le graphisme m’est un peu bizarre tout en étant doux. Mais l’histoire est prometteuse, bienveillante, intéressante, il y a du respect, c’est vraiment le genre d’histoire que j’ai envie de faire découvrir aux gens, et sur laquelle on a plein de choses à dire.

Lu avec Izneo
Merci pour la lecture (en plus ça permet de mettre en avant le manga <3, de le porter, et il me tenait à coeur)

Autres avis (dites moi si vous en avez écrit un)

L’apprenti otaku
Pommy

Et toi il te tente ? Sensible à ce genre d’histoire ?
Quels livres/mangas as-tu lu sur le sujet du handicap ? ou même de la maladie ? Et uniquement sur ce qui évoque la langue des signes ?
Vous saviez/rappelez que c’était un duo de mangaka ?

La dernière fois je réfléchissais : on en a pas tant que cela, en fait que ce soit sur la maladie ou le handicap. Sujets délicats. D’ailleurs j’y avais déjà pensé y a quelques années : ici.

5 commentaires sur « Manga Time : A sign of affection Tome 1 (Fiche) »

  1. Sympa, gentil et très bienveillant mais un peu lisse pour ma part. J’espère qu’on aura plus de tension et de relief dans les prochains tomes parce que c’est un peu léger pour le moment même si plein de bons sentiments et attachant.

    J'aime

  2. Je connaissais suu Morishita grâce à Hibi chouchou (qu’il faut que je reprenne) mais j’ignorais qu’il s’agissait d’un duo XD

    Pour ma part, j’ai beaucoup aimé ce premier tome (découvert en anglais) et je pense que la VF me plaira tout autant.

    C’est vrai qu’il y a beaucoup de bienveillance et qu’on se questionne pas mal sur un bon nombre de choses. ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s