Lecture Time : Wild Child (Fiche)

Couverture Wild Child

de Neil Connelly
Editions : Bayard Jeunesse
Prix papier : 14.90€
Prix numérique : 9.99€
Sortie le 21 avril 2021
Genre : Jeunesse
416 pages
Oneshot

Résumé :

Eddie est un lutteur hors-pair.
Battu pendant toute son enfance par son père, il écume sa rage sur le ring.
Un jour, il explose et s’en prend à l’arbitre. Sa vie bascule. Il est exclu de son lycée et risque la prison.
Mais Sunday, l’organisateur des plus grands combats illégaux du pays, a repéré depuis longtemps le talent de Mac, et souhaite qu’il rejoigne ses combattants.
En échange : la richesse et la liberté.
Eddie rentre alors dans un monde de violence et de fureur, un univers sans pitié soumis à la loi du plus fort.
Pour l’entraîner, il est confié à Khadjee, une jeune adolescente qui évolue dans ce milieu depuis sa plus tendre enfance.
Elle connaît les combats et les lutteurs mieux que quiconque.
Si elle n’était pas une femme, elle serait, elle aussi, sur le ring.
Ensemble, ils vont tenter de survivre et de ne pas laisser leurs démons prendre le contrôle.

Hello Livre

Babelio m’a proposé ce livre. C’est intéressant de sortir de sa zone de confort, et si en plus on nous le propose ça règle un aspect. Ayant connu l’anime de Rainbow voire d’autres choses, je sais aussi que la force des poings peut être un moyen de s’en sortir pour certains. Le résumé semble tenir quelques promesses.

Edition

Nous avons des poings c’est la première chose qui nous saute aux yeux. Tout est dans un fond rouge et noir. La titre, la couverture, quelque part donnent l’ambiance. Tout est coup de poing, incisif, sans fioriture. Nous avons le titre Wild Child qui est comme craquelé. Avec un texte en dessous « On lui a tout pris sauf sa colère ». C’est séparé en chapitre, juste le numéro.
Nous avons également un glossaire pour les termes techniques.
Un épilogue. Des remerciements.
Si ce n’est pas ma texture et couleur préféré niveau édition, y a pas de souci à la lecture.
En tout cas, elle est bien travaillée pour correspondre avec ce qui nous attend.

Mon avis/Mes impressions :

C’est un livre coup de poing, choc, incisif, qui va droit au but. Mais qui sait également nous intéresser, nous happer, nous faire peur, nous faire réfléchir et nous surprendre.

Eddie est un lutteur hors pair. On parle assez souvent du sport qui permet de canaliser ses sentiments, de s’exprimer, de déstresser, etc.
Il pratique un des sports, sur le ring, qu’en tant que personne j’aime le moins et qui est le plus difficile pour moi.

Eddie n’a pas tellement de demi-mesure, il a une rage folle en lui, une violence en lui. Sur le ring, et heureusement, il y a des règles. Il est coaché, guidé, mais un jour il va trop loin. Ainsi tous ses espoirs partent en fumée, et il se sent coupable envers sa mère. Cette mère qu’il aime, qu’il n’a pu sauver dans le temps, où il s’est senti si impuissant face à son père.
Il a aussi cette peur de ne pas échapper à son ADN.
Eddie nous dit également qu’il a des flash sur l’avenir immédiat par moment, des petites visions.

Le jour où il est allé trop loin, où il a perdu le contrôle, il va être entraîné dans une spirale encore plus infernale. Sunday le prend sous son aile, si l’on peut dire, là il va pouvoir lutter, sans règle, sans protection, les gens en veulent pour leur argent. L’argent pourrait couler à flot pour lui, mais il est également entraînés de plus en plus loin dans l’horreur. Il va découvrir un monde encore plus brutal, de nouvelles chaînes. Cette rage et cette violence qui bouillonnent en lui vous la verrez s’exprimer sur le ring, vous verrez ce que cela donne sans règle. Le lecteur est tenu en haleine, et ça a quelque chose de déplaisant mais également d’intéressant et fait partie de l’histoire.

Dans sa nouvelle vie, il va être amené à rencontrer Khadjee, chargée de l’entraîner. Leur rencontre et leur alliance a une beauté et est très intéressante, car petit à petit, nous apprenons à les connaître, mais également à voir sous les craquelures, sous les masques.
Khadjee est encore lycéenne, elle est tombée sous l’emprise de Sunday, je vous laisse découvrir pourquoi et comment. Elle est une très bonne entraîneuse, et a les idées bien en place. Un personnage intéressant.
Avec elle, nous allons également apprendre à connaître et découvrir les histoires de Rosie, la chienne et Than, son oncle. Et quelle famille intéressante et attachante.
En même temps, Khadjee lance pas mal de pistes, de réflexions intéressantes et nous fait découvrir une autre langue, une autre culture, un peu de bouddhisme. Rien que pour cette famille, c’est clairement une lecture qui vaut le coup.

Wild Child, enfant sauvage, ça va plutôt bien à Eddie.

C’est une belle et intéressante relation qui se nouent entre Eddie et Khadjee.
Un roman coup de poing, intéressant, brut de décoffrage, qui fait réfléchir.
Des personnages qui n’ont pas eu une vie tendre, qui sont devenus prisonniers de Sunday, un homme d’argent et de pouvoir, et qui vont tenter de s’en sortir, tracer leur route, et préserver leurs âmes.

Un autre avis chez Lightandsmell
Je suis d’ailleurs en accord avec ma collègue et sa conclusion 🙂

Merci à Babelio et Bayard Jeunesse pour cette découverte.

Vous l’avez lu ? Il vous tente ? Sortez vous de votre zone de confort ? Sous conditions ?

3 commentaires sur « Lecture Time : Wild Child (Fiche) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s