Manga Time : Banana Fish Tomes 1 & 2 (Fiche)

Manga - Banana Fish Manga - Manhwa - Banana Fish - Perfect Edition Vol.2

Edition : Panini
Perfect Edition 
Dessin : YOSHIDA Akimi
Scénario : YOSHIDA Akimi
Shojo : En cours avec 2 tomes en France. Sera terminé avec ?? tomes. (9-10 ?)
Genre : Suspense, Policier
Prix papier : 16€

Infos Panini

Hello Livre :
Pour le coup, j’ai connu l’anime, j’ai adoré l’anime, et sans cela à moins de me le mettre entre les mains, et me connaissant, rien n’aurait pu me convaincre ou très difficilement.
On a parlé de l’anime ici
Il a fait partie de mes meilleurs/plus marquants animes de 2018. Oui, comme le temps passe.
Et qui aurait pensé, osé espérer que finalement je pourrais quand même découvrir le manga *o* <3.
Edité une première fois dans les années 2000 mais stoppée.

YOSHIDA Akimi est également connue pour Kamakura Diary
Banana Fish lui date des années 1980. « Les japonais on pu découvrir ce manga de mai 1985 à avril 1994 dans le magazine Betsucomi puis chez Shogakukan en relié. »

Résumé :
En 1973, au Vietnam, un soldat américain perd la tête et tire sur ses camarades. Dès lors, il ne parle plus, si ce n’est pas pour laisser échapper parfois ces deux seuls mots : »Banana Fish ». Douze ans plus tard, à New York, la police enquête sur une série de suicides pour le moins douteux. Un jour, un homme est abattu froidement dans la rue et, avant de mourir, remet à un jeune chef de bande nommé Ash une mystérieuse substance. Quel lien y-a-t-il entre ces morts suspectes ? Ash tente de découvrir la vérité. Mais un certain Dino Golzine, parrain de la pègre new-yorkaise n’hésite pas à lui mettre des bâtons dans les roues…

Mon avis / Mes impressions :

Connaître la qualité de l’histoire est sacrément une grande aide pour la décision.
J’ai aussi pu voir le plaisir de plein de gens sur les réseaux sociaux.

Edition : Chaque tome est un gros bébé, et a le droit a une carte, on peut donc dire des tomes doubles. Ils sont plus grands qu’un manga classique, ainsi cela permet de plus en profiter et s’immerger.
Le dessin a lui un côté vieillot, daté, bref des années 80. Cela n’empêche pas l’histoire d’être très forte et l’action de très bien passée.
Les couvertures sont d’un jaune canari, une couleur qu’à la base je fuirai lol, bon elle peut rappeler le soleil.
Nous y voyons Ash Lynx, et comme une cible, des balles, d’ailleurs toucher il y a un effet sympathique, le titre, la mangaka, le numéro de tome. Le toucher particulier vise juste : cible et balles.
On vise droit au but : la mangaka, le résumé, les personnages, et on y va, d’ailleurs on n’a aucun chapitre, tout s’enchaîne.

Histoire
Celle-ci est très qualitative et intense. Je me suis retrouvée plusieurs fois « ah mais oui »…Vous allez faire des « Wow », « Oh », « Fuck », etc. Bref, préparez-vous à des émotions très intenses par moment.
Avec ces deux tomes, vous pouvez parfaitement sentir sa qualité et sa montée crescendo. 
Attention, on y aborde des choses très difficiles, mais on ne va pas s’amuser à vous montrer des scènes gores et laides en détails. Des mots qui vous feront des électrochocs.
Gang, jeunes en détresse, prostitution, drogue, se battre pour survivre, voyager, confronter des gens très différents…
Et le fameux Banana Fish mais qu’est-ce que c’est ? Un lieu, une personne, un objet, autres ? Poisson-banane, non mais qu’est-ce que c’est que cette plaisanterie ? Qui va parier là dessus. Une référence à Salinger.
Les choses ne sont pas forcément ce qu’elles semblent être.
Armée, médecine, gang…Toute une pléthore de personnages.
Dont un groupe va finir par se détacher pour trouver la vérité et cela à leurs risques et périls. Mais cette unité, cette diversité, est également un des grands charmes et point fort de l’histoire et ce qui fait que ça fonctionne du tonnerre.

Les personnages

Le personnage majeur est celui de la couverture : Ash Lynx. Eh non, ce n’est pas son vrai nom. En deux tomes, nous découvrons un jeune de 17 ans, chef d’un gang, qui n’a pas la langue dans sa poche, qui est très intelligent, qu’il a une répartie exquise, une belle gueule d’ange. Et qu’il se sert de toutes les armes qu’il possède. Il en a trop vu, il est prévenant, méfiant, redoutable, mais il a aussi une forme de gentillesse, et clairement il porte la série Banana Fish comme personne. Il vous fera passer par une valse émotionnelle, et vous aurez également l’occasion de découvrir son histoire au cours de ces deux tomes, et d’être dans tous vos états face à celle-ci.
A part lui, nous avons énormément d’autres personnages, mais également de tous genre et nationalité : gang, mafia, policier, journaliste, médecin, etc.
Japonais, Américains, Chinois …
Des personnages qui vont feront passer là aussi par des valses émotionnelles, vous demandant les liens qu’ils entretiennent, ce qu’il va advenir, si on peut vraiment leur faire confiance, comment ils sont liés …
Charisme, charme, de tout genre, de tout lieux, qui utilise qui ? Qui veut quoi ?

Et bien sûr, l’autre élément qui va faire tout le charme de la série, et nous permettre de maintenir un équilibre si précaire c’est Eiji. Un japonais qui accompagne un journaliste. Pendant ces deux tomes, nous aurons également l’occasion de plus le découvrir, en savoir plus sur son histoire, mais un lien particulier semble se former avec Ash. Le même âge, mais si différent. Eiji est préservé du monde cruel d’Ash, et il faudrait que cela reste ainsi. Eiji est japonais, d’ailleurs quand il parle dans sa langue, cela apparaît d’une manière particulière. Leur relation a un peu une beauté cruelle, mais quelque part c’est un peu elle qui préserve l’équilibre aussi.

Banana Fish

Nous sommes en pleine guerre au Vitenam, en 1973. Un homme semble avoir pété un câble d’un coup et joue de la gâchette puis il dit « Banana Fish ».
Nous sommes en 1985, des morts, des suicides pourtant apparemment. Puis quelque part un homme donne quelque chose à un jeune homme qui n’est autre que Ash Lynx…A nouveaux des mots « Banana Fish ».
Des mots qui vont changer à jamais la vie de Ash Lynx, et entraîné plusieurs autres personnages.
Quel est le lien ? Qu’est-ce que c’est ?

Une histoire énorme qui monte crescendo avec le temps. Une enquête qui n’a pas fini de jouer avec nos nerfs. C’est très prenant, c’est très intéressant. Actions, réparties, faire face à son passé, avancer, résoudre le mystère de « Banana Fish ». Des liens insolites entre des personnages, des liens qui font tout le charme de la série aussi. La relation unique entre Ash et Eiji qu’on suit avec plaisir.

Graphisme :

Il te tente ? Tu l’as vu ? Tu l’as lu ? Si oui, qu’est-ce qui t’a plus plu ?

Très bonne / excellente lecture qui joue avec nos nerfs. Nous sommes partagés, et en même temps nous allons de surprise en surprise.
Le tout monte en intensité au fil du temps.

16 commentaires sur « Manga Time : Banana Fish Tomes 1 & 2 (Fiche) »

      1. Effectivement t’es déjà très gâté. J’ai pris Eden aussi. D’ailleurs entre Banana Fish et Eden, ça explique que j’ai reculé le tome 2 de Bâtard.
        Hâte que tu puisses le lire, être surpris, avoir plein d’émotions et d’en reparler avec toi 😉

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s