Manga Time : Ragnagna et Moi Tome 1 (Fiche)

Couverture Ragnagna et moi, tome 1

Edition : Akata
Dessin : Ken Koyama
Scénario : Ken Koyama
Seinen : 1 tomes en France. Terminé en 4 tomes au Japon
Genre : Tranche de vie, Social
Prix papier : 15€
Pas d’édition numérique

Extrait du manga
Trailer

Hello Livre :
Quand Kioon a fait l’annonce de cette licence, ça m’a directement intrigué. Je savais que ce ne serait pas le graphisme qui me ferait envie, mais oser une telle thématique donnait envie, intriguait, et les mangas ont un côté magique et permettent vraiment d’aborder tout.
Il faut oser le sortir. Il faut oser le chroniquer. Mais ça reste bien de briser des tabous.

Kit Presse :
Le kit presse est totalement assumé et très osé tout comme le fait de faire paraître ce titre. Je vous le montre après les deux premières images si vous voulez voir.

Résumé :

Ponction de sang, coup de poing dans les entrailles, effet chloroforme : quand Ragnagna débarque, elle ne fait jamais dans la dentelle. Son arrivée est aussi redoutée que son absence prolongée peut inquiéter… Elle sait qu’on la déteste et, pourtant, elle remplit sa mission mensuelle avec un professionnalisme sans faille !

Ragnagna a toujours fait partie de la vie des femmes et, contre toute attente, elle pourrait bien être leur meilleure alliée. Tensions dans le couple, stress au travail, combat contre le mal… telle une héroïne de l’ombre, Ragnagna est toujours du côté des femmes car, malgré tout, elle les comprend mieux que personne. Mais vous, la connaissez-vous vraiment ? Elle partage un bon bout de notre existence, alors autant apprendre à l’apprivoiser !

Ragnagna et moi brise le tabou des règles avec un humour dévastateur et une candeur désarmante ! Que vous soyez une femme ou un homme importe peu : cette série décalée ne laisse personne indifférent. Cible d’un engouement massif dès sa sortie au Japon, elle a remporté le prestigieux prix Tezuka en 2019, nouvelle preuve s’il en est que les menstruations concernent tout le monde !

Mon avis / Mes impressions :

Une couverture gaufrée qui dégage quelque chose au toucher.
Une drôle mascotte qui symbolise Ragnagna.

Derrière Ragnagna prend le café avec une femme.
Et si on regarde bien on y voit les différentes personnifications représentées.

Ragnagna et Moi sera un titre en 4 tomes, qui est drôle, décomplexé, décalé et instructif.
Il a fallu oser l’écrire, oser le sortir, oser le chroniquer, voire oser l’acheter ?
Un titre pour briser un grand tabou (?).

Nous allons suivre différents personnages dans des histoires courtes, différentes vies, à différents âges, mais toujours, chaque femme depuis la nuit des temps se fait attaquer par une Ragnagna cruelle et sans pitié. Les femmes ont leurs règles, et le pire c’est que chaque mois, elles reviennent.
Ragnagna les personnifie et la première fois, nous ressentons le coup de poing et sommes surpris par la façon de présenter, mais également d’avoir d’autres personnifications d’autres phénomènes naturels qui arrivent aussi à la longue.
Il n’est pas pour autant question de niveau ou quoi que ce soit, c’est juste ce que chacun affronte dans la vie. En tout cas, c’est comme ça que je l’ai ressenti.

Les histoires percutent, fouettent, touchent, sont intéressantes. On y met en avant différentes choses qui sont intéressantes.
Le graphisme est très simple, très minimaliste, mais c’est le propos qui percute. De plus, c’est amené d’une sacrée manière.

C’est fait d’une manière qui vous fait rire sur le coup, qui fait un drôle d’électrochoc mais quelque part c’est vraiment pas mal.
Par exemple le fameux Ragnagna Punch symbolise quand même bien cette douleur atroce au ventre, ces coups de couteaux sans pitié.
Elle arrive, on ne peut pas choisir le moment, et ça c’est également montré, dans le côté sans pitié, dans le côté elle ne va pas partir, elle va être violente.
Par moment, certaines disent non stp, pas maintenant, mais c’est la vie, et quand il faut, il faut.

Les femmes doivent faire avec et ne peuvent pas vraiment le dire, s’en plaindre, se serait mal vu.
Une histoire fait vraiment un drôle de choc, quand on voit cette femme dite impure pendant cette période, obligée de s’isoler
Nous pouvons également apprécier que Ragnagna agit par moment, et a quelques tours dans son sac.

Tout est fait sur le ton de la comédie, ça passe mieux, mais quand on y réfléchit, ça change. Dès qu’on prend un peu de recul, on voit aussi ce qu’il y a derrière.
Nous sommes sur un ton léger, donnant des pistes, montrant des cas, montrant également l’évolution et les gens qui se sont battus pour cela.
Encore une fois, et comme souvent, l’ironie de la vie n’est jamais loin.

On n’a pas le choix, autant l’accepter. Nous voyons bien ces femmes faisant face à Ragnagna tous les mois, mais également l’influence que cela peut avoir sur le reste, vu que ça peut mettre dans un mauvais état, que ça empêche certains actes, quelque part tout le monde est concerné.

Nous abordons vraiment des choses diverses et variées, tout comme les situations. La personnification majeure est donc Ragnagna, attendue et redoutée à la fois, elle n’est pas un choix, elle est subie, les femmes doivent faire avec. Par ailleurs, d’autres choses ont été personnifiés comme premières règles, libido, puceau …
En aura-t-on d’autres par la suite ?
Comme pour beaucoup de choses, on n’est pas égaux, même les femmes entre elles. La douleur n’étant pas pareil chez tout le monde. Ragnagna n’hésite pas à donner des coups, à susciter l’empathie, voire à la provoquer (elle fait un super coup à deux rivaux : un jeune homme et une jeune femme).

Cela peut paraître assez violent et déstabilisant de voir les Ragnagna Punch, mais ça symbolise la douleur qu’elle entraîne, du coup c’est plutôt bien vu, et pas exagéré.
Ragnagna donne des coups (et pas seulement à la femme qu’elle visite, elle est de son côté à sa manière), ponctionne du sang …

Un titre décalé, surprenant et instructif.
Il parle autant des attaques de Ragnagna, que de ce qu’affronte les femmes et de différentes situations.

Il n’est pas que drôle, leurs histoires nous touchent aussi.

A mettre dans les biblio et à faire lire.

Je n’ai pas particulièrement fait attention avant qu’on me le dise qu’un homme était aux commandes, et rien ne dit qu’il n’a pas discuté avec des femmes.
La personnification de Ragnagna c’est quelque chose mais en plus il y en a d’autres (c’est très surprenant sur le coup). Je n’ai pas eu l’impression qu’on voulait spécialement comparé l’un à l’autre (heureusement pour moi).
C’est ludique, instructif, et coup de poing quelque part.
J’ai été très touchée par les différentes situations de ces femmes, trois petites histoires m’ont spécialement marqué : la femme qui doit s’isoler, celle qui demande à ne plus les avoir comme personne ne pourra l’aimer, celle qui a participé à un progrès.
Ce n’est que le 1er tome
On voit que Ragnagna est là pour le meilleur comme pour le pire, et pour la cause des femmes. Elle a quelque chose d’attachant.
Grande facilité de lecture malgré les thématiques justement grâce au côté humoristique
Fait de plein d’histoires courtes de tout genre
Peut servir d’outil pédagogique, permettre d’entamer du dialogue
Au fond, tout le monde est concerné

Bonne lecture surprenante, d’intérêt public, osée et faite sur le ton de l’humour, tout en exploitant différentes situations intéressantes.

Citations

« Elles te traitent comme une nuisance, mais tu dois quand même revenir tous les mois.« 

Reel (pour feuilleter, vous allez voir moi aussi j’ai de l’humour parfois (choix de la chanson))

Graphisme

Merci à KiOon pour l’envoi de cette lecture surprenante et d’intérêt public.

Avis de mes collègues (hommes et femmes)

L’Apprenti Otaku
Catz in Wonderland
Les Blablas de Tachan

8 commentaires sur « Manga Time : Ragnagna et Moi Tome 1 (Fiche) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s