Manga Time : Demon Slave Tome 1 (Fiche)

Couverture Demon Slave, tome 1

Edition : Kurokawa
Autre titre : Mato Seihei no Slave
Dessin : TAKEMURA Yôhei
Scénario : TAKAHIRO
Shonen  : 1 tome en France, 3 au Japon. En cours.
Genre :  Aventure, Fantastique
Prix papier : 6.90€
Prix numérique : 4.99€

Hello Livre : Je me suis dit que si j’en avais l’occasion je tente. C’est quand même le scénariste de Akama Ga Kill / Red Eyes Sword, dont d’après mes souvenirs j’ai vu tout l’anime mais pu lire d’après LA que les 5 premiers tomes.
Ma curiosité sur les mangas est presque sans limite ^^. J’ai aussi vu l’équipe de Kurokawa dans les Kurolive (ils sont super sympa) qui avait l’air bien hypée.

Résumé :

Sur Mato, une cité venue d’une dimension démoniaque, existe un fruit appelé Pêche. Une ressource spéciale qui a la particularité de donner des super-pouvoirs à celles qui les mangent. Ces femmes sont des membres des escadrons antidémons.
Le jeune Yûki Wakura se retrouve plongé dans la dimension de Mato. Acculé par une horde de monstres, il est sauvé de justesse par une jeune femme capable de le transformer en une créature surpuissante. Mais l’activation de ce pouvoir comporte une condition : il doit devenir son esclave…

Mon avis / Mes impressions :

« Demon Slave » est un manga qui utilise un concept original. Nous y retrouvons le scénariste de « Red Eyes Sword » : Takahiro.
Ce sont les femmes qui sont au pouvoir. Ceci fait suite à un évènement, l’apparition de la dimension démoniaque Mato, il y a quelques années, qui a totalement inversé le rapport des forces, un point très intéressant. Ainsi, c’est vraiment la force qui décide de tout.
Les femmes peuvent manger la Pêche et acquérir des pouvoirs, ils sont divers et variés. Nous en savons un premier aperçu avec les femmes de la 7ème section de l’escadron anti-démons.

Nous voyons le monde comme totalement inversé. Les femmes sont au sommet, les hommes n’ont pas grand-chose à espérer. Yuki, un lycéen en dernière année, sait que sa route est déjà tracée et pas glorieuse. Il rêve de mieux.
Il a acquis des compétences en ménage, un des éléments entre autres qui va lui ouvrir une nouvelle opportunité, mais ce sera pour le meilleur et pour le pire.

Nous découvrons TAKEMURA Yôhei au dessin, et le graphisme est un point fort du manga. Il est très plaisant et nous happe totalement. Nous avons également le droit à de belles pages couleurs qui font plaisir pour commencer.

Le tout donne un manga dynamique, stylé, intéressant, énergique, et clairement il y a pas mal d’éléments dont nous avons seulement des bribes et qui nous donnent envie d’en savoir plus.
Certains moments sont prenants et forts sur la réflexion dégagée, comme la première page de l’histoire.

Yûki Wakura va se retrouver en très peu de temps plonger dans Mato et soumis à une étrange proposition.
Les combats sont énergiques, nous happent, nous en mettent clairement plein les yeux.
Lui qui rêvait de se rendre utile, c’est l’occasion ou jamais.
Il va également pouvoir participer aux combats mais pas comme les autres, en étant partenaire avec une des filles de l’escadron : Kyôka Uzen, plus précisément en étant son esclave.
Kyôka est dite puissante mais sans aucun talent, elle rêve de faire taire ces rumeurs et de devenir la commandante suprême.
C’est la première fois qu’elle fait d’un homme son esclave. Son pouvoir l’oblige à récompenser son esclave selon le travail effectué. Plus il a fait du bon travail, plus il sera récompensé.
Chacun est récompensé selon ses envies. Et là par contre notre jeune homme a des tendances perverses, il y a donc un côté nudité, scènes perverses …
Plus un côté harem, vu qu’il va vivre entouré de toutes les filles de l’escadron.

Une histoire qui est intéressante sur le changement de rapport de forces, qui a encore bien des éléments à nous révéler. D’ailleurs la fin intrigue et donne envie de savoir la suite. De plus, un bonus revient comme une analyse de séquences sur chaque chapitre, c’est intéressant, et ça permet de se remémorer, prendre du recul même à ceux qui ne font pas cet exercice habituellement.
Un très beau graphisme et de très bonnes scènes d’action, beaucoup de dynamisme, par contre il va également falloir supporter le côté pervers et les scènes qui en découlent. Il vaut mieux être informé sur ce point pour faire son choix en toute connaissance de cause. Ils savent également nous faire rire à certains moments.

Le scénario est intéressant et me donne envie d’en savoir plus.

Merci à Izneo pour la découverte et lecture.

Graphisme

Affaire à suivre
Mais à ne pas mettre entre toutes les mains, et ne passera pas avec tout le monde.

Bonne lecture
Très beau graphisme
Un scénario qui peut être prometteur
On s’en met plein les yeux

En perso, je préférerai qu’ils trouvent une autre façon de faire que de jouer ainsi.
Concept intéressant

Et toi ? Il te tente ? As-tu lu Red Eyes Sword ? Vu l’anime ? Les scènes limites (perverses) sur lesquels les mangaka peuvent jouer (fanservice …) c’est redhibitoire ? ça passe ? selon les circonstances ?

3 commentaires sur « Manga Time : Demon Slave Tome 1 (Fiche) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s