Roman graphique Time :Eat, and Love Yourself (Fiche)

Eat, and Love Yourself - Sweeney Boo

Edition : Ankama
de Sweeney Boo
Oneshot
Genre : Fantastique, Contemporain
Prix papier : 19.60€
Prix numérique : 13.99€

Exrait

Hello Livre :
Un titre et une couverture qui intriguent. Un résumé qui donne envie. Un graphisme qui tente. Après l’opportunité a fait le reste.

Résumé :

Mindy a 27 ans et travaille dans un café de Montréal. Timide et mal dans sa peau, elle souffre d’un trouble du comportement alimentaire depuis l’enfance. Un soir, dans son épicerie de quartier, elle achète une tablette de chocolat qui va lui permettre de revisiter son passé et lui offrir une chance de reprendre sa vie en main. Mais sera-t-elle capable de retrouver le chemin vers son présent, pour enfin s’accepter avec amour et bienveillance ?

Mon avis/Mes impressions :

Quand nous commençons l’histoire, nous rencontrons Mindy alors qu’elle est jeune adulte, 27 ans. Elle est dans une soirée, avec sa meilleure amie, Shae, qui va se lâcher un peu trop, et qu’elle va aider à rentrer. Mindy travaille dans un café, elle a un appartement, elle est indépendante, et elle a un chat Jabba, une boule de poils attachante.
Le graphisme est agréable, moderne, énergique, coloré.
Mindy a un certain embonpoint, elle en culpabilise. Il s’est inscrit dans une routine métro, boulot, dodo.
Un jour, elle va acheter du chocolat qui a une étrange promesse.

Il nous apparaît assez vite qu’elle cache son mal-être, qu’elle prend sur elle, que les remarques même pas forcément méchantes des autres lui font quelque chose. Et ceci dure depuis des années.
Elle a un trouble alimentaire qu’elle traîne comme un boulet depuis son enfance, et cela malgré tout. Cette situation se répercute sur son estime d’elle-même et quelque part la bloque dans sa vie, dans son processus pour avancer et vivre sa vie.
Mindy est une jeune femme attachante, qui touche le lecteur. Nous avons envie de la voir s’en sortir, elle nous fait de la peine.
C’est toujours la même chose, elle mange, un peu trop, un peu trop de mauvaises choses pour se sentir mieux, cela marche quelques instants, avant qu’elle se soulage. Elle est tombée dans un cercle vicieux.

Ce chocolat va réellement lui rappeler son passé, la replonger dedans comme spectatrice, et nous avons mal au cœur avec et pour elle. Bien sûr, nous voyons aussi la méchanceté des gens qui en rajoutent, ceux qui veulent aider mais s’y prennent mal, etc.
Cette replongée va la toucher, la faire réfléchir, et lui donner envie de revoir ses parents pour de vrai.

Mindy aimerait croire les paroles de certains et se voir à travers leurs yeux. Elle aimerait aller mieux.
La fin reste un peu ouverte, incomplète mais pleine de bonnes volontés.
Le processus vicieux est bien démontré.
Une histoire touchante.

Merci à Izneo pour la lecture

Graphisme

thumbnail_1F6849C7-2384-410F-AD21-81C31DB1AD56

Bilan

Bonne lecture

Un thème fort
Une idée originale pour plonger dans le passé
Un graphisme agréable
Un chat 
Mindy est attachante
On aurait eu envie d’en savoir plus
Histoire touchante
Trouble alimentaire. Cercle vicieux bien montré.

Vous connaissiez ? Il vous tente ?

3 commentaires sur « Roman graphique Time :Eat, and Love Yourself (Fiche) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s