Manga Time : Spe Ope Tome 1 (Fiche)

Couverture Spe Ope, tome 1

Edition : Noeve Grafx
Dessin : Kia Asamiya
Scénario : Kia Asamiya
Seinen : En cours avec 1 tome en France. En cours avec 3 tomes au Japon. Il fera au minimum 5 tomes.
Genre : Aventure, Science-fiction
Prix papier : 7.95€
Prix numérique : 5.99€

Histoire :

La Fondation Koen a confié à l’équipage du « Fragile » une cargaison bien particulière… qui attire la convoitise de crapules en tous genres ! Entre courses-poursuites spatiales et crash de vaisseaux, les ennuis ne font que commencer. Qu’à cela ne tienne ! De Vénus à Jupiter, Opéra et ses compagnons livreront leur « marchandise » coûte que coûte. Alors en avant, la « Team Fragile » ! Et vogue la galère interplanétaire

Hello Livre : Je l’ai un peu fait en mode soyons fous, quitte à prendre le coffret de Veil, autant essayé aussi leur premier manga officiel à Noeve Grafx. Je peux soutenir ma librairie et j’aime bien l’espace.

Comme toujours avec eux <3, le livre a un insert à conserver, et une carte (et ce ne sera pas que dans les premiers tomes, mais bien tous).
Ils ont également penser à sortir leur livre en numérique, et à leur donner plus d’accessibilité. Par contre, ils ont encore plus fumé que Kurokawa sur le prix proposé o_O.

Mon avis / Mes impressions 

L’édition papier

Ma première impression a été mitigée, du genre oh je ne suis pas top fan du papier. Il est un peu lisse non ? Pas trop blanc … mmh…
Mais à la lecture, je l’ai quand même beaucoup apprécié, en me disant que ce n’était pas si mal que cela, agréable au toucher, les pages se tournent bien, mais alors surtout j’ai noté une certaine souplesse qui fait qu’on peut bien ouvrir son manga, voir les côtés <3, le tout sans avoir peur de le casser, ainsi un meilleur confort de lecture.
La couverture a un côté rugueux étrange au toucher, j’adore toucher le titre « Spe Ope » en relief, et sur la quatrième de couverture l’autocollant « Fragile » avec le chat dessus.

L’histoire commence avec quelques pages couleurs très agréables au toucher. J’apprécie.

L’histoire

Déjà Noeve Grafx ne nous a pas menti, ils nous disent bien à quoi nous attendre finalement. Si vous aimez l’espace, si vous avez aimé Cowboy Bebop, si vous êtes un peu nostalgique de temps plus anciens, ça va bien passer.
Et j’ai passé un bon moment de lecture, ça m’a même fait sourire, certaines références étaient très drôles, d’autres moments m’ont moins fait rire, sans me déranger de trop non plus.
Nous avons trois personnages hauts en couleur à découvrir, et pas de la même « espèce » :
-> Opéra Cat Rune : terrienne de son état et commandante, mais devant aussi aidé pour des tâches moins sympathiques, ou parfois étant la seule à pouvoir agir comme elle est terrienne. Son vaisseau spatiale s’appelle « Le fragile« , ils se nomment Team Fragile, un peu étrange, n’est-ce pas ?
Pour le coup, pour une fois et pour changer : rompre la routine, rompre la monotonie, voici les deux citations que j’ai noté :

« Un client satisfait, c’est la garantie d’accroitre encore plus la notoriété de notre « team fragile » »

« Elle a toujours eu des hauts et des bas émotionnels, mais en plus elle a grandi dans un milieu préservé d’où l’étiquette « fragile » que les gens lui ont très tôt collée.« 

Ce qui nous rend quand même assez curieux au sujet d’Opera.
Parfois maladroite, mais attachante, avec des principes et des valeurs.

-> Mir Simon, un martien, un docteur, mais surtout il a une tête de chien, et genre bouledogue pas content. C’est un personnage marrant que je prends plaisir à suivre et à connaître.

Et pour finir
-> Kamon le robot : un robot se nourrissant du fameux ether, de l’ELT, qui a changé la face de leur monde, mais qui peut donc avoir des soucis techniques.

Ether
Vous allez voir on apprend à le connaître de manière plutôt humoristique :
« Il était une fois l’espace. Dans ce futur tant fantasmé, l’univers est complètement saturé par un fluide appelé l’éther. Mais depuis l’invention de l’ELT, ou Ether Link Tube qui transforme l’éther en énergie. La vie de l’homme a été bouleversée. En effet, ce dispositif qui permet d’utiliser au mieux l’éther de l’espace a rendu l’homme plus libre.« 
Eh oui, à moins d’être astronaute, c’est bien le seule moyen pour qu’on puisse aller dans l’espace pour le moment, virtuellement à travers des histoires.
J’aime bien le « Il était une fois l’espace… »

Le tout forme une équipe de coursiers interplanétaires, que nous allons pouvoir suivre dans leur mission (la première pour nous), qui n’est pas vraiment ce qu’on croit. Et comme ce mangaka a été frustré par les cliffhangers, c’est bon, on n’en a pas, on finit la mission et en même temps nous serions bien curieux de lire la suite des aventures et d’apprendre à plus les connaître.

Mais n’oublions pas ce qui charme toute personne aimant l’espace, ce sont les images de celui-ci, qui elles ravissent les yeux <3.

De l’humour, de l’action, et comme ils ont dit on met la main dans la cambouis. Même si ce n’est pas une lecture prioritaire, j’ai passé un bon moment, et je ne serai pas contre continuée l’aventure si j’en ai l’occasion.

Graphisme

Et vous ? Il vous tente ? Vous avez déjà lu des manga de ASAMIYA Kia ? Etes-vous sensible au space opéra ? à l’humour un peu rétro ?

14 commentaires sur « Manga Time : Spe Ope Tome 1 (Fiche) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s