Lecture Time : Clément Coudpel contre les spectres de Samain (Fiche – Oneshot)

Couverture Clément Coudpel contre les spectres de Samain

Auteur : M. d’Ombremont
Editions : Livr’S
Prix papier : 18€
Sortie le 26 septembre 2020
Genre : Fantastique
Sortir de l’ebook prévu pour février 2021

Résumé :
Clément Coudpel porte un nom de famille un peu étrange, il l’admet. En dehors de ça, il se considère comme n’importe quel garçon de treize ans : il aime les mangas, les jeux vidéo et trainer avec son meilleur ami, Takeshi, dans leur petit village liégeois. Ce qu’il veut dans la vie ? Aucune idée ! Mais une chose est sûre, il n’embrassera pas la malédiction familiale. La magie, les cimetières, les macrales, les fantômes, très peu pour lui. Et toute la pression qu’il subit au quotidien n’y changera rien, peu importe à quel point ses détracteurs vont loin. Il laisse ça à son aînée, Camille, qui s’en sort comme une cheffe. Sauf que quand cette dernière disparait à quelques jours de Samain, Clément craint de ne plus avoir le choix…

Hello Livre : Je ne suis plus certaine à 100% de comment je l’ai rencontré, je suis partagée sur la couverture même si elle dégage quelque chose (mais ça c’est selon la sensibilité de chacun) et l’histoire a su me donner envie. Il est parfait pour la période, c’était un risque, mais j’ai eu une opportunité.

Mon avis / Mes impressions :

Voilà une très belle lecture, un coup de coeur. C’est original, surprenant, tout en gardant un côté réaliste, percutant. Et pour tout passionné de manga et/ou anime et/ou jeu vidéo, il a une saveur particulière.

Nous sommes avec une autrice, qui est aussi une collègue de la blogosphère et en Belgique, cela va nous changer.

Nous sommes dans la période idéale pour le lire comme c’est le temps d’Halloween, des fantômes, des lectures frissonnantes, que certains font le PAC (pumpkin autumn challenge).
Niveau magie, cimetière, fantôme, pouvoir, école, nous avons de quoi faire, être surpris, avoir des frissons.

Clément a 13 ans. Il est encore jeune, passionné par les manga, anime, jeux vidéo, et il a son meilleur ami Takeshi, d’origine japonaise. Il va souvent à sa librairie préférée, Kazabulles, qui est donc une vraie librairie et celle de l’autrice. J’ai adoré le fait que cette passion soit exploitée de manière réaliste, percutante, et ingénieuse.
Et ça c’est clairement très agréable et intéressant. Il y a de multiples références qui m’ont fait très souvent sourire. 

Ombrebones a l’art d’utiliser des codes bien connus, tout en les cassant. Et justement il a seulement 13 ans, il fait des erreurs, il ne peut pas tout savoir. Et surtout, il n’a pas forcément envie de devenir un « héros », d’avoir une si lourde tâche. Nous voyons aussi combien dans les siens du coup on le culpabilise, rejette, le regard et jugement terrible de l’autre.
On vous laisse une place si vous faites ce qu’on attend de vous et sinon on vous laisse de côté. Toujours très sympathique.
Nous voyons aussi comment en anime, manga, jeux vidéo, cela se passerait, mais ce n’est pas si simple dans la réalité.

La plume de l’autrice est fluide, agréable. Le livre se laisse lire très facilement, il est constitué de courts chapitres qui s’enchaînent comme un rien. Oui, il ne faut pas se fier à moi qui prend souvent mon temps avec les livres.
Elle m’a fait passer par une valse d’émotions.
A aucun moment, elle ne choisit la facilité et ce jusqu’à la fin. Elle a gardé ce côté surprenant, réaliste, percutant.

Merci à Simplememot Pro pour la découverte et belle lecture, ainsi que la maison d’édition Livr’S (que je découvre) et à son autrice M. d’Ombremont connue sous le nom d’Ombrebones (et je te souhaite une bonne continuation).

Comme je suis l’autrice, il me semble avoir vu que le livre papier a un petit dessin beaucoup trop mignon sur le dessus des pages, qui fait référence à un personnage attachant de l’histoire. J’étais là : « o_O ohhh trop dommage que je ne l’ai pas ». Oui, je l’ai lu en numérique.
A part des petites tournures de phrases au début, et le fait d’avoir utilisé manga (pour celui qu’on visionne) au lieu d’anime qui moi me fait pâlir, même si c’est du détail, pas de souci. On a déjà eu l’occasion d’en parler et ce sera corriger.

En tout cas, je suis très contente de contribuer à le faire connaître.

Citations :

« Clément entend son réveil sonner.
Il ne bouge pas. S’il l’ignore suffisamment longtemps, l’appareil le laissera tranquille. CQFD. »
« Il est presque certain qu’en se cachant suffisamment bien sous la couverture, il disparaîtra pour de bon dans un monde où il peut se coucher à l’heure qu’il souhaite, où l’école n’existe pas, où aucun ancêtre spectral ne dicte sa loi d’un autre temps. »
« Y a de nouveaux mangas qui sont arrivés chez Kazabulles, j’ai vraiment envie d’aller les chercher. Faudra attendre vendredi sinon, t’imagines ? »
« Sauf qu’il commence à imprimer que si son plan fonctionne dans un manga, ça ne marche pas toujours dans le monde réel. »
« Sauf que, du haut de ses treize ans, Clément n’a pas envie de devenir adulte. Il emmerde le destin et toutes ces conneries. Il veut rester maître de sa vie. »

Et vous ? Il vous intéresse ?

6 commentaires sur « Lecture Time : Clément Coudpel contre les spectres de Samain (Fiche – Oneshot) »

  1. Merci beaucoup pour cette belle chronique ** ♥ Je suis contente que tu aies apprécié ta lecture et que tu aies trouvé autant de qualité au roman, ça me touche beaucoup !

    Deux petits détails que je me permets de relever :
    Mon nom d’autrice c’est M. d’Ombremont tout court depuis que je suis chez Livr’S (2018), celui que tu cites c’est l’ancien et il n’est plus du tout d’actualité 🙂 J’ai même demandé à Babelio à ce qu’ils scindent les deux, ce qu’ils ont gentiment accepté de faire. Le changement symbolise un passage et une évolution pour moi donc j’y tiens beaucoup j’avoue..
    Pour le petit Coudmou sur les pages, c’était malheureusement impossible de le mettre sur la version numérique (on a essayé mais ça foutait le bordel dans la mise en page) puisqu’il s’anime en tournant les pages manuellement justement. Puis il faut bien que ceux qui investissent dans la version papier aient de petites surprises supplémentaires :3 Merci de l’avoir mentionné en tout cas !

    Je programme le partage de ta chronique sous peu 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. 🙂

      Ok, j’ai changé. Dis le à Livraddict aussi.
      Merci pour la précision sur Coudmou, et c’est bien dommage, mais du coup je comprends mieux et j’ai bien fait d’en parler. Oui j’ai vu, trop mimi <3.
      Vends tu aussi la version numérique, car j'ai trouvé que la version papier de mentionner et son prix ?

      ça marche, de mon côté je l'ai ajouté sur amazon aussi
      et comme toujours je vais la mettre sur livraddict et babelio.

      Aimé par 1 personne

      1. Je passe mon temps à contacter et à faire changer ça sur tous les réseaux alors qu’il est clairement inscrit M. d’Ombremont sur la couverture, je ne comprends pas trop comment ils fonctionnent… Merci pour l’info sur Livraddict je vais les contacter du coup 🙂

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s