Manhua Time : L’enfant ébranlé (Fiche – Oneshot)

Couverture L'enfant ébranlé

Edition : Kana
Dessin : Tang Xiao
Scénario : Tang Xiao
Collection : Made In
Seinen : Oneshot (terminé en un tome).
Genre :  Tranche de vie, Drame
Prix papier : 19.95€
Prix numérique : 11.99€

Annonce de Kana

Résumé :
Yang Hao, 10 ans, partage son temps entre l’école et les inévitables compositions à rédiger, ses copains, avec qui il joue aux jeux video, et sa vie à la maison.
Yang Hao est à l’âge où l’on fait des choses dont on n’est pas toujours fier et dont on aimerait se repentir. L’âge où l’on fait des rencontres que nos parents n’apprécient guère.
Son père, absent depuis de long mois pour son travail, est enfin de retour à la maison. Ce père qui va venir le chercher après les cours, celui qui va le protéger des plus grands, celui qui va le comprendre…
Du moins, c’est ce qu’imaginait Yang Hao. Mais les choses vont prendre une autre tournure. Une dernière rédaction, avec pour thème « décrivez votre père » va être l’occasion pour Yang Hao de se confronter à la réalité. Faire descendre de son piédestal son père pour s’en construire un « idéal » fait de ses rencontres.
Yang Hao va tout simplement grandir.

Hello Livre :
En bref : en avoir l’occasion assez rapidement + Kana + Collection Made In + Il m’intéressait beaucoup. Et je pleure de joie d’y avoir eu accès. C’est un honneur de m’en occuper.

Mon avis/Mes impressions :

« L’enfant ébranlé » est une nouveauté de la collection Made In de Kana. C’est un oneshot, et un manhua, ce qui nous donne également une ouverture sur un autre pays, une autre culture.
Si certains points peuvent y être propre, il y a également plein d’éléments que l’on peut retrouver partout, dans tous les pays.

C’est une belle, touchante, et bouleversante histoire, surtout la fin qui donne un impact au récit, et donne envie de pleurer au lecteur.

Le graphisme a une douceur, et un réalisme en même temps, tout comme l’histoire. Le livre est dans le sens de lecture occidental. Il y a quelques pages couleurs au départ, qui sont du plus bel effet, ensuite c’est en noir et blanc. Il fait également près de 400 pages, mais le lecteur se laissera facilement porter et happer par l’histoire.
En ce qui concerne les décors, ils sont magnifiques, et c’est un régal de se promener en Chine.

Même si tout n’est pas si facile comme pour tout le monde et partout, nous sentons que les élèves témoignent d’un grand respect à leurs enseignants.
Ils ont beaucoup de rédactions à faire, ce qui exerce leur expression, orthographe, etc.
C’est aussi un exercice délicat selon qu’on connait le sujet ou pas, ce que l’on veut raconter ou pas. Est-ce grave si ce n’est pas la pure vérité ? Est-ce que c’est parce qu’on désire autre chose ?
Un exercice qui rappellera des souvenirs à tout le monde, et qui est très bien abordé et intéressant dans cette histoire.

Yang Hao a 10 ans, il est très vite attachant. Sa vie se partage entre l’école, ses devoirs, des parties de jeux vidéo, etc.
Là aussi, cela peut faire des souvenirs, l’utilisation des cassettes de jeux. On peut voir aussi que c’est réglementé par sa mère de sorte à ne pas abuser du temps passait dessus.
Il est adorable et intéressant de voir qu’ils s’associent souvent à un ami pour jouer, qu’ils vont chez l’un ou l’autre, et parfois en salle d’arcade également.
D’ailleurs, nous pouvons y croiser de multiples situations familiales.
Il est également question de nos fréquentations, de leurs influences, etc.
Mais attention, les apparences peuvent être trompeuses.

Le père de Yang Hao est absent au début de l’histoire car il travaille loin. Il va revenir. Comment cela va-t-il se passer ? Va-t-il rester ? Comment restaurer le lien avec lui ? Yang Hao est au départ content, et lui demande de le chercher à la fin des cours.
Sa mère, elle est toujours là pour veiller sur lui, mais également soutenir la famille. C’est vraiment une femme intelligente, admirable.
Mais parfois ça explose avec son père, notamment à cause du fait qu’il se laisse influencer par les autres.

Yang Hao va évoluer au fil du récit, se confronter à l’image qu’il a de son père entre autres, faire ses propres choix, tenter de voir au-delà des apparences. Ce n’est pas simple de grandir, de comprendre ses sentiments, d’accepter la réalité.

Un très beau titre intelligent, percutant, réaliste, bien fait. Si vous avez l’occasion de le lire, je vous le conseille.

Un grand merci à Izneo de m’avoir permis de lire cette pépite.
Coup de coeur ❤

Concentrez-vous bien sur ces compositions/rédactions et ce que vous voyez de sa vie.

Graphisme :

Et vous ? Il vous tente ?
Aimiez vous les rédactions ?

16 commentaires sur « Manhua Time : L’enfant ébranlé (Fiche – Oneshot) »

  1. Alors, le titre me tente depuis qu’il a été annoncé mais je pense que ce sera pour plus tard.

    Et pour ton autre question, j’aimais beaucoup les rédactions à l’époque du collège, même si je pense que ça ne devait pas voler très haut ce que j’écrivais 😅

    Aimé par 1 personne

      1. Je l’ai lu comme prévu hier et j’ai a-do-ré ! ♥ Comme toi j’ai trouvé Yang Hao très attachant, on sent cette bascule difficile du passage de l’enfance à l’adolescence, le fait de réaliser que ce père qu’on admire tant n’est finalement pas celui que l’on croit, il n’est pas parfait et il a des défauts qui nous marquent. Même si je lis peu de manhuas (il faut dire qu’il n’y en a pas des masses à être publiés en France et que le régime chinois ne laisse pas une grande place à la libre créativité), je suis très souvent convaincue. Ils sont porteurs d’une pudeur qui me touche infiniment et d’une délicatesse très appréciable. Beaucoup de choses se passent en sous-texte et m’impactent beaucoup. Une très belle lecture ! (Je n’ai plus qu’à me plonger dans la rédaction de la chronique. ^^)

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s