Manga Time : Dead Company Tome 1 (Fiche)

Manga - Dead Company

Edition : KiOon
Dessin : TONOGAI Yoshiki
Scénario : TONOGAI Yoshiki
Josei : 1 tome en France. Terminé au Japon en 3 tomes.
Genre :  Suspens, Horreur
Prix papier : 7.90€

Hello Livre : Je lis des survival game, tout comme du thriller, du policier, surtout parce que c’est intéressant, la réflexion aussi et de garder une forme d’alerte.
Ici, j’en ai eu l’opportunité, sinon cela aurait été plus tard normalement.
Les survival game mettent vraiment au pied du mur des gens, mais ils offrent également des réflexions intéressantes, par contre ce n’est clairement pas à mettre entre toutes les mains.

Résumé :

Ryosuke est le seul survivant d’un terrible massacre. Il ne sait pas pourquoi il s’est retrouvé impliqué dans cette tragédie, ni qui se cachait sous le masque de lapin porté par le responsable… Ces événements traumatisants lui permettent trois ans plus tard de décrocher un emploi de rêve dans la célèbre firme Dead Company, spécialisée dans la production de jeux vidéo de survie. Elle recrute sur un critère étrange : avoir vécu une expérience hors norme…
Le jeune homme est ravi de travailler dans un environnement décontracté, chaleureux et valorisant. Ses propositions pour rendre la tâche plus ardue aux joueurs qui s’entretuent à l’écran sont saluées par sa hiérarchie. Pour la Dead Company, son expérience vaut de l’or ! Mais les mignons personnages qui évoluent à l’écran dissimulent en réalité des humains de chair et de sang, contraints de participer à un véritable jeu de mort…

Mon avis/Mes impressions :

Dead Company sera un manga en 3 tomes de TONOGAI Yoshiki, qui a également fait Doubt, Judge, Secret. On y retrouve son univers, mais de l’autre côté de la barrière, la touche originale qui pourrait totalement vous intéresser.
Il est original, prenant, surprenant, horrible, intéressant, diabolique, terrifiant.
Si vous avez peur d’avoir des redites, il n’y a pas de souci, vous allez être bien dépaysés.
Evidemment, si vous ne lisez pas du survival horror game, si c’est trop difficile pour vous, ne vous en approchez pas.

Pour les autres, c’est dingue. Vous allez en tomber de votre fauteuil/chaise. Il faut dire qu’être dans le monde de l’entreprise ajoute également une saveur totalement inédite au titre.
Mais jusqu’où sont-ils capables d’aller pour offrir le meilleur jeu de survival horror game, la meilleure expérience à leurs clients ?
Très très loin, on parle souvent de la réalité qui dépasse la fiction. Oui, mais eux, ils vont se la créer, la façonner, car finalement rien ne vaut la réalité.
Comment peut-on laisser faire cela ?

Ryonosuke est un jeune homme très vite attachant. Il a vécu une expérience traumatisante. Il y a certes survécu, mais ce n’est pas anodin.
Il doit déjà s’affronter lui-même, mais en plus il y a eu le regard des autres, toutes les conséquences qui en ont découlais.
Il est traumatisé. Alors que pour lui, c’est difficile de garder espoir, de garder foi en l’avenir, une opportunité étrange et qui semble en or s’offre à lui.
Une compagnie (EDC) côté et spécialisée en jeux vidéo de survie (survival horror game) va lui offrir un travail, le prendre sur dossier, car son expérience va leur être précieuse pour affiner leurs jeux.

C’était intéressant de le voir faire des efforts, avoir ses premiers succès, de voir comme quelqu’un qui croit en nous, laisse une opportunité, cela peut changer la donne. Cela offre également une réflexion intéressante sur le monde du travail.
Seulement, le jour où il va savoir la vérité, c’est bien plus compliqué.
Ne pas savoir qu’il y a quelque chose grandeur nature qui se joue derrière son écran c’est différent. Quand on ne connaît pas les gens, certainement aussi.
Mais pour lui, c’est sa dernière chance d’avoir une vie.
Pauvre Ryonosuke. Que va-t-il faire maintenant ?

Le tout est géré d’une manière surprenante, cela foisonne de rebondissements. Nous ne savons pas vraiment à quoi nous attendre, et nous sommes curieux de savoir la suite, tout en étant épouvantés.
L’idée est aussi géniale que diabolique, en tout cas, elle est puissante.

La victime qui devient bourreau ?

Le graphisme est agréable, prenant, il a ce côté mûr, et participe à l’ambiance du titre.
Et c’est vraiment très intéressant de voir l’envers du décor, tout comme de se questionner sur la vie après un traumatisme.
L’édition papier est très agréable à tenir en main.

Merci à KiOon pour la lecture.

7 commentaires sur « Manga Time : Dead Company Tome 1 (Fiche) »

    1. Je comprends. Il faut dire que même les habitués des survival game ont de quoi innover avec le fait d’être de l’autre côté. Il est en 3 tomes.
      Cela apporte même une certaine réflexion sur le monde du travail, les limites …
      J’espère que tu pourras le lire, et que je pourrais le continuer 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s