Manga Time : Angolmois Tome 4

Fiche

Juste, vous avez vu la beauté de cette couverture ? Elle est magnifique, on est d’accord ?
Rien de majeur sur l’histoire n’est révélée 😉

Teruhi, la jeune femme de la couverture, nous fait l’honneur d’être assez présente et active. Elle tente de faire de son mieux, de ne pas se laisse trop emportée.

La couverture est magnifique. Elle brille, mais elle est aussi somptueuse à regarder. Au fur et à mesure, on se rend compte de détails : le dragon derrière, les dessins sur l’éventail.

La première partie nous livre une guerre sans pitié, des scènes d’action.
Attention, cela peut être difficile à voir pour certaines personnes : têtes tranchées, etc.
Ce sont de gros enjeux avec risque de mourir. C’est intense, haletant, prenant à suivre.
C’est également intéressant, car nous ne sommes pas tous les jours avec des Mongols, de voir les habits, les tenues de combat, le matériel de combat, les stragégie de combat, les armes disponibles, comment chaque responsable se débrouille avec ses troupes.

La deuxième partie est tout aussi intéressante, même si nous ne sommes plus en pleine bataille. Elle se déroule en fait un certain temps avant la bataille. Elle met justement en avant l’art de la guerre, du combat, de la stratégie. En plus, d’une réflexion pour rapprocher l’art de la guerre du shogi, et plus largement elle interroge ce qu’il faut faire pour gagner, et le sacrifice des pions.
C’est toujours compliqué, une guerre n’a rien de beau, mais elle met en avant différents éléments, y compris l’importance d’avoir une bonne stratégie.

La stratégie compte dans tous les combats. Et certains combats politiques menés ne sont pas en reste non plus. Le lecteur a de quoi être happé, être surpris, s’interroger.
Nous pouvons également par là-même mettre en avant et s’interroger sur l’art de la manipulation, qui peut consister en plein de choses, dire des mensonges, se faire passer pour faible, etc.
Tout cela dans le but d’aboutir à certaines réactions, et par là-même à son but. Justement, parfois c’est cette méconnaissance du but, de savoir voir plus loin que l’horizon actuel qui peut tromper.

Certaines pages peuvent impliquer beaucoup de personnages, notamment des scènes de combats.
La ligne temporelle est emmêlée pour nous faire vivre des événements et mieux comprendre.

Le détail sur les décors, les montagnes, les villages, les tenues, les armes, etc est très intéressant également, et donnent de la force au récit.

Si vous aimez les séries historiques ( et que vous n’avez pas peur les têtes coupées), la stratégie, les retournements, réfléchir, c’est tout bon pour vous 🙂
Vous pouvez vous plonger au coeur de l’invasion mongole.

Quelques citations à méditer :

« Au beau milieu d’une bataille, quiconque a des doutes sur le sens de celle-ci, n’est pas un général. Ce n’est rien de plus qu’un poète ! »
« A la guerre comme au shogi, il est important de bien saisir la situation sinon on ne fait qu’avancer bêtement les pièces devant nos yeux. Bien qu’un tant soit peu adroit au combat, un pion reste un pion. »

Merci à Meian pour la lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s