Manga Time : Baltzar – La guerre dans le sang Tome 5

Fiche

Couverture Baltzar : La guerre dans le sang, tome 5

Un très bon et très prenant tome concentré sur la bataille. Il regorge de tactiques, de décisions, de scènes de batailles d’envergure.
Le personnage de la couverture, le capitaine Nielsen de l’armée du Holbaek, va leur donner du fil à retordre, surtout qu’il a vraiment la guerre dans le sang, et qu’il ne semble pas vouloir respecter les traités en vigueur. Lui, ce qu’il veut, c’est exterminer l’ennemi, livrer des batailles. Il se montre sans aucune pitié.

Certaines batailles sont énormes et en mettent plein les yeux, cela concerne beaucoup de personnes. Parfois, on a même l’impression que leurs montures, les chevaux sont atteints de cette folie meurtrière.

L’histoire est très complète, ce qui est agréable, car on voit tous les différents niveaux à affronter lors de la guerre, autant les combats, mais également l’importance de la stratégie, de l’observation, de l’analyse, de connaître le terrain, de connaître l’ennemi. Ainsi que les problèmes de communication, d’approvisionnement, etc.

Une guerre n’est jamais facile, cela n’a rien de drôle. Il faut savoir motiver et tenir ses troupes, ainsi la désertion est sévèrement punie.

Qui sacrifier ? Qui sauver ? A quel prix ?
Fuir ou se battre ?
Une mauvaise décision peut très vite se révéler fatale.

Les paysages sont toujours aussi beau, exquis, que ce soit les villages, les ponts, les montagnes, les forêts, etc.
Tout comme l’ensemble du graphisme, qui est très beau, un régal pour les yeux du lecteur.

La dernière stratégie que met en place Bernd, avec un petit zeste de hasard, est superbement menée. Elle a de quoi faire frémir le lecteur.

Comme toujours nous commençons avec une belle page couleur, résumé et présentation des personnages, et nous finissons avec un petit bonus explicatif sur certains points, c’est toujours intéressant, et enfin un petit chapitre un peu drôle pour nous apaiser. Celui-ci est consacré à un nouveau sport qui fait des ravages : le football.

Je vais attendre comme toujours avec impatience la suite, c’est une très bonne série historique de Meian autant pour son beau graphisme, le soin apporté aux détails, que l’intelligence du traitement, et d’exploiter toutes les facettes de la guerre.

Quelques citations :

« Pour le Holbaek, la bravoure est la gloire suprême. Alors que le Baselland honore la loyauté par-dessus par tout. C’était une bataille passionnelle, où dignité et fierté s’entrechoquaient comme au bon vieux temps. Encore loin de la guerre rationnelle que tu affectionnes mon cher Bernd. »
« Vous qui apprenez tant à son altesse et ces enfants. Vous avez déjà leur avenir entre vos mains. Vous avez des responsabilités, en tant que guide. Je vous fait confiance, commandant Baltzar. »
« Cette école a été fondée pour former des militaires qui assureront l’avenir de leur nation, mais les élèves ne sont encore que des adolescents. Bien sûr, ils réalisent des manœuvres et apprennent des tactiques militaires, mais ils suivent aussi des cours classiques comme tout élève à leur âge. »

Merci à Meian pour la lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s