BD Time : 21 Jours avant la fin du monde (Fiche – Fin)

Couverture 21 jours avant la fin du monde

Sortie chez Rue de Sèvres
de Silvia Vecchini et Sualzo
Genre : Tranche de vie, Amitié
Prix papier : 16€
Prix numérique : 6.99€
Sortie le 17 juin 2020
200 pages

Résumé :
C’est l’été, Lisa reçoit une visite inattendue. C’est Alex, son ami d’enfance, tous les deux étaient inséparables il y a encore quelques temps. Quatre années ont passé depuis qu’il est parti et pourtant la complicité revient très vite entre eux. Ils reprennent leurs jeux et leur projet de construire un radeau dont les premières pièces sont encore là, abandonnées. Peu à peu, Lisa réalise que pour Alex ce n’est plus un jeu. Quelque chose a changé, des non-dits semblent préoccuper son ami. Cela aurait-il à voir avec le décès de sa mère et le départ précipité d’Alex et son père des années plus tôt ? Que s’est-il vraiment passé le 15 août de cet été-là sur le lac ? Lisa a 21 jours pour le découvrir, 21 jours avant qu’Alex ne reparte pour de bon. Entre cours de karaté, questionnement, événements inattendus et souvenirs enfouis, Lisa et Alex devront affronter leurs plus grandes peurs pour découvrir la vérité, en sortir grandis, et devenir encore plus amis.

Hello Livre : l’opportunité + Rue de sèvres + une couverture qui sent bon l’été

Mon avis/Mes impressions :

Un drôle de titre, une couverture qui fleure bon l’été, le dépaysement, la campagne, et une maison d’édition Rue se Sèvres qui nous réserve souvent de belles surprises.
C’est l’été, mais il est aussi de temps de briser les silences.
C’est quand même toujours aussi terrible les non-dits, on veut protéger, mais est-ce vraiment la solution ?

Dans l’album, nous alternons entre le passé et le présent, ainsi nous suivons les aventures que vivaient les jeunes gens, leur amitié qui a l’air si solide. Le passé est représenté dans une couleur spéciale, du jaune, un peu comme un parchemin, ça fait son petit effet.
Le décompte de 21 jours est expliqué par un mystérieux personnage qui le tient, le jour fatidique sera le 15 août. Un jour de fête et de festival, mais est-ce que cette date cacherait autre chose ?

Des sous-titres de chapitres qui sont également des préceptes de karaté, et même plus largement qui inspirent des préceptes de vie quelque part, et donne des petites astuces, car la vie est loin d’être tous les jours faciles.

Lisa vit avec sa mère, elle a une amie Rima. Elle fait toujours du karaté, comme dans sa jeunesse.
Alors le jour, où son meilleur ami d’enfance revient, Alessandro dit Aless, c’est un peu comme s’il n’était jamais parti, ils retrouvent vite leur complicité, mais en même temps ils ont changé, grandi, et il y a également des zones d’ombre.
C’est aussi étrange que lors des retrouvailles entre Lisa et Aless, ils n’abordent pas grand chose, c’est surtout ce projet qu’ils reprennent des années plus tard.
Pourquoi n’avoir eu aucun contact toutes ces années ? Pourquoi le père d’Aless réagit ainsi en les voyant ensemble ?

Petit à petit, nous voyons la situation de chacun, ce qui s’est passé, mais ce n’est que très progressivement, le tout entrecoupé d’instants de vie, que la vérité se dévoile.
Une vérité longtemps cachée.
L’histoire se révèle au fur et à mesure, elle est plaisante à suivre tout du long.

Le graphisme permet de voyager, il est très agréable, et donne envie de faire un petit tour dans cette campagne, en plein été.

La réflexion sur la fin du monde est également intéressante, surtout la fin de quelque chose, comme cette belle relation d’amitié qui n’a plus pu exister du jour au lendemain.
La conclusion est belle.
C’est une histoire touchante, faite avec tact et sensibilité, qui a plusieurs niveaux de lecture, et regorge de vie et d’espoir.

La dernière image c’est les préceptes. A vous de choisir si vous voulez les lire ou pas.

Graphisme :

Merci à Izneo pour la lecture.

Un commentaire sur « BD Time : 21 Jours avant la fin du monde (Fiche – Fin) »

  1. C’est vrai que la couverture respire bon l’été et le dépaysement 🙂
    Le décompte apporte un petit truc qui me tente bien comme cette idée d’insérer des préceptes de karaté bien que je n’en aie jamais fait. Quant à l’alternance présent/passé, si elle est courante dans les romans, elle me semble bien plus rare dans les BD…
    Bref, tentant et à ajouter à ma trop longue liste d’emprunts à faire.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s