Manga Time : Blue Thermal Tome 5 (Fin)

Fiche

Blue thermal, tome 5 par Ozawa

C’est avec une Tsuru rayonnante qui fait la couverture que je finis cette série avec beaucoup d’émotions. Et oserais-je dire enfin, avec toutes les difficultés qu’elle a eu à venir jusqu’à moi.

Une série qui pour moi, en tout cas, est une pépite du début jusqu’à la fin, et bien trop méconnue. En finesse, en sensibilité, avec des plans sur le ciel magnifique. Si un jour, vous avez rêver de voler, elle est faite pour vous.

Chacun sa route, chacun son chemin, chacun son destin, chacun sa vie, chacun ses choix. La passion du ciel, de voler, c’est quelque chose qu’on ressent au fond de nous-mêmes. Notre liberté étant sommes toute relative, le cours de nos vies peut dépendre de beaucoup de choses.

Daisuke rêve d’être pilote de ligne. Aura-t-il encore du temps pour le vol à voile ? Qu’est-ce qui serait le mieux ?
Nous en apprenons plus sur Jun, sa situation, mais également ce contrat qui le lie à un autre personnage. Tout comme nous apprenons, pourquoi celui-ci persiste à trouver quelqu’un pour réaliser ce à quoi il tient.

Tsuru a maintenant cette passion. Elle rêve d’aller toujours plus haut, mais également de transmettre ses connaissances et sa passion. Ce n’est pas facile quand elle est face à d’autres personnes. Tout le monde ne voit pas, ne ressent pas les choses de la même manière.

Et certains rêvent encore plus fort, de conquérir le ciel mondial.

Tsuru a apporté bien plus à certains personnages qu’on ne pourrait le croire. Elle a donné la force. C’est beau et touchant. Le lecteur verra aussi d’où vient le titre du manga du coup.

S’ils aiment le ciel, voler, cela restera dans leur vie d’une manière ou d’une autre.

Citations :

« Le principal est d’aimer ce qu’on fait. Qu’il s’agisse d’aimer le ciel ou d’adorer partager des moments avec ses amis. Chacun ses raisons. »
« Je suis bien placé pour le savoir. Les hommes ont cette faculté à surmonter les épreuves, mais sont aussi capables de donner aux autres la force nécessaire pour rebondir. »
« La pratique du vol à voile consiste en une série de décisions, quand on est en l’air. De quel côté planer, sous quel nuage passer. De même, la vie revient également à une série de choix. Chacun mène sa vie en choisissant le chemin qu’il souhaite emprunter. Les personnes qui croisent notre chemin sont peu nombreuses au final. Pour moi, chacune de ces rencontres est un petit miracle en soi. »
« Je ne pensais qu’à une chose : montrer aux nouveaux venus la beauté du ciel et leur transmettre le bonheur que c’est de piloter un planeur. »
« Maintenant que j’y pense, je ne me suis jamais posé aucune question au sujet des règles en vigueur et des ordres reçus. »
« Ça me rend heureuse. J’espère que je pourrai transmettre également la passion du vol à voile aux autres étudiants de première année. »
« C’est incroyable ! Il n’y a rien à part nous et le ciel ! Le vol a voile est vraiment super ! »
« Rien n’est certain dans le royaume du ciel. C’est pourquoi, tant que tu continueras à voler personne ne pourra prévoir ce qui t’attend par la suite. »
« Chacun fait ses propres choix. Ce qui me tient à cœur ne l’est pas forcément pour les autres. »
« Les nuages blancs continuent de dériver le long de cet unique ciel bleu. Rien ne pourrait le remplacer. C’est le chemin que nous avons tous choisi d’arpenter et qui nous donne le sentiment d’être vivants. »

Bilan :

– Une petite série trop méconnue, qui est une pépite en seulement 5 tomes.
– Le lecteur rêve
– Le lecteur a le droit à de beaux paysages époustouflants. Des vues du ciel ❤
– Si le lecteur a un jour rêvait de voler, de piloter lui-même, il sera encore plus enchanté
– L’histoire est sensible, délicate, touchante
– Le lecteur passera par bien des émotions
– Certains éléments ne seront révélés que dans le dernier tome
– L’histoire met bien en avant aussi la passion, la liberté relative, les choix à faire, les difficultés de toutes sortes qu’on peut rencontrer
– Le dessin est agréable, beau. Les sentiments bien retransmis. Et le ciel magnifique.
– Tsuru a une belle énergie communicative
– Il y a des phrases fortes
– L’amour du ciel est cette passion qui les lie
– L’édition de Komikku est qualitative. Des couvertures dans le bleu du ciel, des bonus sympa, des jaquettes à soulever. Des pages blanches, et une bonne épaisseur de papier.
– Juste dommage de ne pas avoir au début des tomes suivants (après le tome 1) un résumé, fiches personnage pour resituer. Mais je ne sais pas qui décide de cela (?)

Tous les tomes ont été chroniqués :).

3 commentaires sur « Manga Time : Blue Thermal Tome 5 (Fin) »

  1. Cette série fait partie des très nombreuses qui me tentent depuis le début, mais que je n’ai pas commencé du fait d’un trop grand nombre de séries en cours.
    Mais je suis content de voir, à lire ton avis, que tout se tient du début à la fin et qu’elle ne semble pas trop courte.

    Aimé par 1 personne

      1. Je n’ai pas le sentiment que vous soyez invisibles l’une comme lautre 😉
        J’avais repérée ce titre dès son annonce, mais comme cest édité par komikku qui est une petite structure, je suppose que ça ne fait pas trop parler.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s