BD Time : Ma vie de licorne (Fiche)

Sortie chez Marabout / Marabulles
de Caroline Gaujour
Genre : Humour, Tranche de vie, Société
Prix papier : 17.95€
Prix numérique : 12.99€

Résumé :
La licorne, c’est l’avatar de l’autrice. Jamais tout à fait sûre d’elle, toujours en questionnement, parfois sarcastique, mais souvent tendre et dans son monde. C’est une maman imparfaite, une voyageuse en décalage horaire, une parisienne de banlieue, fan de mode. Sous le vernis des réseaux sociaux, la vie moderne est souvent plus compliqué ! Elle aborde la maternité, la féminité, les inquiétudes face à un monde en pleine mutation, la place des femmes aujourd’hui qui doivent naviguer entre leurs vies de mères, de conjointes, d’amies, tout en restant cool, sexy, calmes, cultivées… Un gros défi que son personnage tentera de relever pour être une Wonder Woman doublée d’une Wonder Mum, tout en se plantant lamentablement… Ou en réussissant, parfois…

Mon avis / Mes impressions :

« Ma vie de licorne » est un album sorti chez Marabulles de Caro Gaujour, une illustratrice de talent, qui a failli devenir autre chose.
Cet album se révèle être une très bonne surprise, très intelligent, très bien croqué. Il est très réaliste, ce qui le rend doux et amer à la fois, comme peut l’être la vie.

Comme pour « Calpurnia« , sauf que là c’est tout le temps, tout est écrit à la main, d’une écriture assez jolie et lisible, ce qui donne un côté plus intimiste, personnel à l’histoire.
Le graphisme est magnifique, il est très beau, coloré et capture à merveille cette famille, sa vie, ses amis, ses amours, ses emmerdes. Avec un petit sous-titre bien pensé pour chaque épisode.

La maman est illustratrice, un peu comme une licorne, et toute sa famille avec. Il y a de la joie, mais aussi des moments plus compliqués. Elle est finalement devenue illustratrice, alors que son mari a un travail socialement plus important et qui doit rapporter bien plus. Elle a deux filles, autant anges que démons.
Ils voyagent à travers le monde, également pour le travail du mari.

C’est intéressant car on a des points de vue d’ailleurs. Ils vivent majoritairement à Istanbul, bien loin des clichés. Il y a de bonnes choses comme de mauvaises choses partout dans le monde.
Ils ont vécu des expériences passionnantes, alors que sur d’autres détails ils sont tombés de haut, mais il leur a fallu faire avec.
Grâce à la technologie, ils peuvent rester en contact, et parfois ils prendront l’avion pour voir la famille, les amis, se ressourcer.

Elle parle bien également de la difficulté d’être femme dans ce monde, d’assurer sur tous les fronts : mère, le travail, et avec son homme. Y compris des problèmes qui surviennent dans notre monde de fou, notamment l’écologie, et parfois ce sont les enfants qui leur rappellent des choses.
Elle montre bien également la différence entre avant d’avoir des enfants et après avoir des enfants.
Oui, il faudrait être pratiquement Wonder Woman.

Il y a un certain cynisme par moment, mais qui est inhérent à la nature humaine. Parfois elle a besoin de se relâcher, et parfois avec d’autres personnes y a des échanges de remarques pas très sympathiques.
Mais il y a quand même beaucoup de joie et de bonne humeur.

C’est retracé avec intérêt, énergie, l’album passe tout seul. Ainsi c’est vraiment une belle découverte que je vous encourage à faire de votre côté aussi.

Merci à Izneo pour la découverte et la lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s