Cinéma Time : Dark Waters

Dark waters

Résumé :
Robert Bilott (dit Rob) est un avocat spécialisé dans la défense des industries chimiques.
Interpellé par un paysan, voisin de sa grand-mère, il va découvrir que la campagne idyllique de son enfance est empoisonnée par une usine du puissant groupe chimique DuPont, premier employeur de la région.
Afin de faire éclater la vérité sur la pollution mortelle due aux rejets toxiques de l’usine, il va risquer sa carrière, sa famille, et même sa propre vie…

Mon avis/Mes impressions :

Rob est avocat. Nous le voyons bien intégré à sa firme, avocat associé, assisté à des réunions. Belle entreprise, beau bureau. Il est plaisant de le suivre en tant qu’avocat et en tant qu’homme. Il a une place, il semble méticuleux. Ses collègues lui parlent avec respect.
Un jour débarque à son bureau un fermier, vague connaissance de sa grand-mère. Si l’affaire ne lui dit rien, qu’il ne s’occupe pas de cela d’habitude. Il va quand même voir le fermier, qui lui aussi s’est quand même bien débrouillé, il parle bien, a fait des vidéos, explique bien, et on voit de nos yeux ces choses étranges.
Il décide exceptionnellement de s’en occuper, persuadé que cela sera vite réglé, que le fermier se fait de fausses idées sur la grande firme DuPont. Et même si jamais c’était vrai, que la firme serait heureuse de le savoir pour régler le problème là-bas.

Mais petit à petit, les tons changent. Il va analyser des documents, cherchait à comprendre ce qui lui échappe, rencontrait des gens, etc.
Ce processus d’analyse, les notes qu’il prend, … c’est très intéressant. Mais c’est là qu’en recoupant les données, il y voit une aberration, une abomination sans nom à laquelle il ne peut croire et sur laquelle il est humainement inenvisageable de fermer les yeux. Elle touche la santé publique, et il veut faire ce qui est le mieux pour l’humanité, le plus juste.

Le système va le broyer sous la paperasse, les données, les années, le système judiciaire déficient, et humainement, son traitement (par les autres gens).

Il est marié. Sa femme était également avocate, mais elle a tout abandonné pour s’occuper des enfants. Beaucoup de sacrifices. Ils parlent, mais elle met également en avant le poids de toute cette affaire sur leur famille.

Mais vous allez également voir le changement d’attitude chez diverses personnes.

La film a une réalisation sobre et puissante sur une affaire réelle et encore une fois atroce. Mark Ruffalo joue cet avocat qui pour une fois va regarder de l’autre côté et découvrir une réalité terrifiante. En voulant la mettre à jour, il joue énormément de choses : stress, vie, carrière, famille, temps, etc.
Broyer sous des années d’analyse, sous un système judiciaire très imparfait alors qu’il a décelé quelque chose de très important et extrêmement grave si c’est avéré. Les puissants semblent toujours tout tenir. Il est intéressant de le voir chercher, analyser, etc. Il est humain et attachant, tout en prenant beaucoup de recul, analysant quand il rencontre des gens, traite des données mais c’est terrifiant. Il sait également écouter les gens.
Le prix à payer pour l’avocat est également très lourd, très difficile, malgré tout.

Le film s’étale sur des années. Il y a de quoi halluciner sur certains passages d’années, rien de rassurant pour le monde en général.

Vous pourrez également noter plein de choses qui vous vont rappeler votre passé au niveau des équipement utilisés : VHS, ordinateur, etc.

Si vous en avez le courage, un film à voir.
Mark Ruffalo est un régal à suivre
Anne Hathaway joue sa femme, un régal de la revoir.

Un commentaire sur « Cinéma Time : Dark Waters »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s