Manga Time : The world’s best boyfriend Tomes 3 & 4

Fiche

Couverture The world's best boyfriend, tome 3 Couverture The world's best boyfriend, tome 4

Tome 3

Une couverture toute douce pour un manga qui l’est aussi, et un tome remplit de premières fois et de réflexions sur l’amour.

Le miracle de Yusa s’est produit. Elle sort avec Kaede. Elle a même du mal à croire que c’est bien réel. La voilà motivée à fond pour réussir ses examens de fin de semestre et éviter les rattrapages.

Le graphisme est tout doux et comme bien souvent, le lecteur a le droit a des moments tendres, adorables dans plein de lieux différents, plein de premières expériences. Pour Yusa, c’est comme un miracle de partager les mêmes sentiments que l’être aimé.
Ce qui est par contre assez différent dans cette série, qui nous fait sourire également, ce sont les réactions très décalées de Kaede. Il a l’air simple, vrai, sincère. Il étudie même toutes sortes de documentation pour étudier l’amour, sortir ensemble, être un petit ami, y compris des manga.
Il a ses idées théoriques, qui vont se confronter à la pratique. Ils en discutent également pour savoir ce qu’ils veulent faire, leurs visions des choses. Ils regardent les autres couples, mais vont aussi expérimenter, voir ce qui leur convient. Il la touche par des petites attentions, comme de considérer que leur couple va durer. Il détonne par d’autres, où il ne se rend pas compte, comme quand il veut essuyer quelque chose qui se trouve au niveau de sa poitrine. Puis à la fin, c’est encore un autre Kaede avec lequel nous faisons connaissance, et voyons qu’il semble bien sensible à quelque chose.

Passer Noël ensemble, c’est une journée magique. Premiers rendez-vous, premières expériences, premiers cadeaux, mais aussi discuter et passer du temps ensemble pour apprendre à connaître l’autre.
Kaede prend les choses si sérieusement et à coeur qu’il va se présenter à la famille de Yusa, où le comportement du père n’a rien à voir avec celui de la mère. Le père a un côté surprotecteur et exclusif avec sa fille, la prunelle de ses yeux. Ainsi il prend le temps de faire les choses dans les règles, de se présenter, mais aussi de mieux connaître l’environnement de sa petite amie, la maison dans laquelle elle a grandit, les parents qui l’ont éduqué et aimé. C’est beau et très touchant.

Quelques bonus sont également réservé pour découvrir ce que Tani a fait au réveillon, comment son chat est entré dans la vie de Yusa et d’où vient son nom.

La fin donne envie de vite découvrir la suite. En plus, ils sont agréables à suivre.

Tome 4

Ce quatrième tome a une couverture toute mignonne, avec des airs de vacances. Quand à la première illustration, elle a des airs de conte de fée et de printemps.
En tout cas, leur maître mot est que c’est adorable, et c’est exactement ce qu’est ce manga, qui met du baume au coeur.
Dans le tome précédent, Kaede a franchi une étape avec Yusa, alors qu’il était éméché, et dit quelque chose qui a totalement troublée Yusa. De non-dits à malentendus, leur relation est compliquée, jusqu’à ce qu’un peu d’aide leur permette de mettre les choses à plat, de mieux se comprendre, et la raison est aussi mignonne qu’amusante. L’air de rien, cette situation met en avant l’importance de la communication.
De son côté Yusa a envie d’être amie avec Yae. Oui, malgré tout, elle voit au-delà, au-delà des apparences, au-delà des mots, et elle lui rappelle même un personnage de son manga favori, ce qui va également entraîner une situation amusante.
En parlant de son manga favori, il est aussi touchant qu’amusant de voir qu’il leur sert de référence, mais il va également se passer un événement important, celui-ci va être adapté en film, et c’est par le plus grand des hasards que Yusa en premier va faire sa connaissance. Un beau jeune homme mais très suffisant, arrogant, au grand orgueil, qui apparemment trouve normal que tout le monde soit en adoration devant lui, alors autant dire que le comportement de Yusa lui donne de sacrées surprises, et est très rafraîchissant, pour commencer. Et il n’est pas au bout de ses surprises en se mêlant plus ou moins de sa vie.

Yusa et Kaede portent ce manga comme jamais. Au-delà du graphisme, de la mignonnerie, de leur innocence, et de tout ce qu’on retrouve habituellement dans les shojo. Leur comportement à tous les deux est sincère et touchant, cela rafraîchit et c’est très plaisant. Quelque part, le manga casse les codes, et le fait d’une belle manière.

La mangaka Ayase Umi joue avec nos nerfs nous faisant encore terminé à un moment où le lecteur a très envie de lire la suite, mais elle nous offre aussi une histoire sur Tani, un des amis masculins du groupe, et montre qu’au départ ce n’était pas le grand amour entre Kaede et Tani, à cause entre autre de leurs différences de caractères, d’occupations, et de cette façon spéciale de Kaede de voir les choses, qui rend ce manga tellement plaisant.

Merci à Izneo pour cette très belle lecture qui met du baume au coeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s