Manga Time : Running Girl Tome 1 (Fiche)

Couverture Running Girl, ma course vers les Paralympiques, tome 1

Edition : Akata
Autre titre : Blade Girl – Kataashi no Runner
Titre fr complet : Running Girl, ma course vers les paralympiques
Dessin : Narumi Shigematsu
Scénario : Narumi Shigematsu
Shojo : 1 tome en France, 3 au Japon. Terminé en 3 tomes.
Genre :  Handicap, Tranche de vie
Prix papier : 6.99€
Prix numérique : 4.49€
Sort également chapitre par chapitre en numérique au prix de 0.99€ le chapitre
Vous remarquerez qu’au chapitre le tome 1 revient un peu plus cher sans avoir vraiment un livre de bout en bout (5 * 0.99 = 4.95).

Résumé :

Une nouvelle héroïne avance sur la ligne de départ ! Après « Perfect World », découvrez le nouveau manga sur les handicap des éditions Akata. Dans Running Girl, ma course vers les paralympiques , Narumi Shigematsu met en scène le parcours d’une adolescente courageuse, qui se relèvera toujours malgré les épreuves que la vie lui impose. (Contient les chapitres 1 à 5) Rin, suite à un sarcome osseux, a dû être amputée d’une partie de sa jambe droite. Depuis, la lycéenne a bien du mal à retrouver goût à la vie. Mais grâce à sa découverte des lames, des prothèses adaptées aux sportifs, la jeune fille va se fixer un nouvel objectif : participer aux jeux paralympiques de Tokyo !

Rappel : 5 % est reversé à Handi sport pour l’achat du tome 1.
Running Girl soutient la fédération de Handisport | Les News Akata

Mon avis / Mes impressions :

Les éditions Akata ose sortir des sentiers battus, nous dévoiler des histoires avec des thèmes très forts, et voire même dérangeant.

Après « Perfect World« , voici un autre manga dans le monde du handicap « Running Girl« .

Le début, les toutes premières pages semblent annoncées que les efforts ont payé.
Running Girl est un manga intéressant, qui peut avoir un côté édifiant, être difficile à lire, mais également plein d’optimisme, de promesses pour le futur.
Je reste très mitigée sur le graphisme, qui passe à certains moments, et d’autres ne m’emballe pas. Il est assez spécial, cela n’empêche pas l’histoire de nous donner envie de découvrir la suite, surtout avec une telle fin.

Rin, suite à sarcome osseux, a dû être amputée d’une partie de sa jambe droite. Elle semble le vivre très mal. Après un an, beaucoup d’efforts restent à faire.
Elle est comme une mort-vivante, et son père ne sait plus quoi faire.
On lui propose de rencontrer Monsieur Shiraï, car sa prothèse est peut être mal adaptée. Seulement c’est là que sa vie va changer, car son laboratoire est dans un centre d’athlétisme.

C’est là bas qu’elle va faire la connaissance de Kazami, un sacré personnage, très investi dans la conception des lames pour les jeux paralympiques. Mais également de personnes qui souffrent du même genre d’handicap, chacun ayant son histoire, ils en parlent très naturellement.

Rin fait passer beaucoup de sentiments par les expressions de son visage, c’est ce qui donne la véritable force à l’histoire. Quand elle peut courir, sauter, quand elle découvre ce que la lame peut faire, cela lui apporte quelque chose de magique. Une nouvelle raison de vivre.
Il faut quand même la surveiller, elle a autant l’innocence d’une gamine, de son âge, mais également l’imprudence. Elle a également plus la force d’y croire et de se relever.

Il est intéressant de voir que malgré le handicap, les gens peuvent faire du sport. Et que pour certains, comme pour les valides, cela leur apporte quelque chose de précieux, dont ils semblent avoir besoin. Un déclic semble se faire en Rin, presque un peu trop vite.
Nous voyons que très légèrement ce qu’elle a vécu suite à sa maladie, l’attitude des autres, mais ce serait bien que cet aspect soit plus développé, que le lecteur en voit et apprenne plus.

Après, Kazami vise également quelque chose d’assez fou, mais l’association entre lui et Rin pourrait-elle être magique ? Elle a dû être un peu précipitée.

Il est également important et intéressant de voir que la mangaka SHIGEMATSU Narumi a fait des recherches, interrogeaient des gens qui s’y connaissent. D’ailleurs si vous faites des recherches, vous verrez qu’il existe bien des lames pour les sportifs.

Un manga prometteur, à voir vers quoi il nous emmène sur la durée.

J’ai bien aimé ma lecture, par contre j’ai beaucoup de mal à y croire, beaucoup plus que dans Perfect World. Il y a une bonne probabilité que les lames soient réservées à ceux qui sont déjà sportifs avant.
Par contre, c’est bien pour avoir de l’espoir, une sorte de magie.
J’aimerai en savoir plus sur elle, sa réaction a changé trop vite, mais il y a une forte probabilité qu’on se concentre sur les jeux paralympiques.
Beaucoup de facilités, mais on va dire que c’est plaisant à lire et vraiment porteur d’espoir.

Merci à Izneo pour la lecture.

Publicité

2 commentaires sur « Manga Time : Running Girl Tome 1 (Fiche) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s