Manga Time : Le couvent des damnées Tomes 1 & 2 (Fiche)

Manga - Couvent des Damnées (le) Manga - Manhwa - Couvent des Damnées (le) Vol.2

Edition : Glénat
Titre japonais : Hengoku no Schwester
Dessin : TAKEYOSHI Minoru
Scénario : TAKEYOSHI Minoru
Seinen : Terminé en 6 tomes
Genre :  Historique, Suspense
Prix papier : 7.60€
Prix numérique : 4.99€

Résumé :

Au XVIe siècle, dans le Saint-Empire romain, l’inquisition condamnait de nombreux innocents au bûcher. Privée de sa famille, Ella se retrouve envoyée dans un couvent qui rééduque “les filles de sorcières”. Tortures et miracles viendront-ils à bout de la flamme de vengeance qui brûle en elle ?

Mon avis / Mes impressions :

Titre/Couverture/Résumé/Graphisme ou Pourquoi il est venu jusqu’à moi ?

J’ai repéré cette série depuis longtemps à son intéressante histoire. Et je la prenais quand c’était possible. Je me suis retrouvée avec presque toute la série (pas le tome 5).
Je m’en suis occupée pour la mettre sur le devant de la scène et avoir une version indestructible.
Allan, quand il bossait sur le blog de Xander en avait parlé. Pareillement Tachan suite à cela l’a pris et lu.
J’ai fini. Lisez là si vous en avez l’occasion et pouvez lire ce genre de série. Ames trop sensibles, ce n’est pas pour vous.

Histoire :

Tome 1

Le couvent des damnées est un manga sorti chez Glénat en 6 tomes. Aux dessins et au scénario, nous avons la mangaka TAKEYOSHI Minoru dont c’est le premier manga. L’histoire se place au XVIème siècle en Allemagne, en pleine chasse aux sorcières, risque de pestes, etc. Elle se mélange également avec l’Histoire. Ce premier tome est très fort, prenant, le graphisme est superbe. C’est une véritable réussite de bout en bout, mais attention aux âmes sensibles.
Ella appartient à une famille pauvre, a priori gentille, avec de nombreux enfants. Il est très dur à cette époque de nourrir tout le monde. L’église a également une très, et même bien trop forte influence. Pour son « malheur », Ella est plutôt une jeune demoiselle intelligente, mais sa famille va méprendre ses actions et subir une mauvaise influence. Elle sera vendue. Ella a soif de se défendre, elle a également la rage au ventre. Pour son plus grand bonheur, elle va croiser la route d’Angelika. Angelika sait comment soigner, elle connaît beaucoup de choses, et elle est d’une grande gentillesse. Elle s’occupe d’Ella comme de sa fille. Elle n’hésite pas non plus à lui inculquer de fortes leçons de la vie, dont une très marquante. Malheureusement, quelques temps plus tard, elle va être accusée de sorcellerie. Ella, considérée comme fille de sorcière, va être amenée au partage des eaux, qui en trois ans vont « rééduquer » les filles de sorcières. La plupart vont subir, s’avouer vaincue, mais Ella tente à tour prix de garder pied. Elles sont sous un strict régime, avec des risques de coups, d’humiliation, des règles à suivre, etc. Mais elles peuvent aussi trouver des points positifs, un peu de bonheur, des alliés, se soutenir. Bien qu’Ella va y voir plus clair dans certains éléments, et si les mères sont au courant, ce serait catastrophique pour elle. Mais comment Ella va tenir 3 ans ? Déjoué tous les pièges ? Avoir la force nécessaire ? Ella montre force et courage face à l’adversité au quotidien, et quelque part nous inculque une bonne leçon de vie, tout en nous offrant une histoire très prenante et par moment très glaciale. Il y a de quoi avoir le corps parcouru de frissons. Elle est d’ailleurs très déterminée sur la couverture du manga.

Le premier tome dès son introduction nous présente également la vierge de fer, qui nous glace d’effroi rapidement également. Une lecture immersive, prenante, intéressante, sous un superbe trait graphique, dont nous nous ressortirons pas indemne. A découvrir d’urgence si vous l’osez. Vivement la suite !

Tome 2

Avec son superbe graphisme, nous retrouvons le couvent des damnées. Celui-ci, tout comme l’histoire nous percutent de plein fouet. Nous suivons la vie des filles au couvent. Sur la couverture, Ella est toujours aussi déterminée, mais comme prisonnière, tout en tenant la clé dans sa bouche. Ella est-elle la seule à vouloir s’opposer à eux ? Mais attention, elle le fait en finesse, et parfois fait comme si elle ne savait pas, comme si elle ne comprenait pas vraiment, elle joue un rôle. Avec ce qu’elles ont compris lors du tome 1, il leur faut trouver un moyen de s’alimenter, mais comment sortir ? Avec quoi ? Et si elles se faisaient prendre ? Et si elles se faisaient trahir par l’une d’elles ? Tout le monde est-il bien utile ? Mais comment peut-on en décider si simplement ? C’est l’occasion de découvrir les différentes tâches, les filles verront-elles la cause, la face cachée ?
Parfois, la vie d’avant bien différente de nos jeunes demoiselles nous sont contées, c’est toujours aussi intéressant. Il y a également le mur du repentir, et le peu de gardes, mais apparemment personne n’a vraiment réussi à s’échapper. Pourquoi ? Que se passe-t-il avec ce mur ? Nous rencontrons une nouvelle fille Théa qui jouera un rôle décisif, tandis que Hilde nous inquiétera. Mais nous rencontrerons également un homme décidé, devenu un assassin. Pourrait-il aider Ella ? Le faire à sa place ? Y arrivera-t-il ? Et le chapitre bonus revenant sur un instant de vie d’Ella et sa mère adoptive est aussi fort intéressant. La survie est difficile, et comment faire quand on a franchit les limites ? Que franchir ou ne pas franchir ? Attention aux expressions du visage. Un tome à nouveau haletant, intéressant.

En association avec Izneo.

 

 

3 commentaires sur « Manga Time : Le couvent des damnées Tomes 1 & 2 (Fiche) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s