Manga Time : Parasites amoureux Tome 1 (Fiche) – Collection Moonlight

Manga - Parasites Amoureux

Edition : Delcourt / Tonkam
Titre japonais : Koi suru Kiseichû
Dessin : HOTATE Yûki
Scénario : MIAKI Sugaru
Seinen : 1 tome en France, 3 au Japon. Terminé.
Genre :  Suspense, Tranche de vie, Fantastique
Prix papier : 7.99€
Prix numérique : 4.99€

Le light novel est sorti en même temps. C’est pour de pures raisons financières que je ne l’ai pas pris.

Résumé :

Kengo Kosaka, un jeune homme au chômage. Hijiri Sanagi, une adolescente qui ne va plus à l’école. Alors qu’ils cherchent tous deux à se réintégrer à la société, ils finissent par ressentir une attirance l’un pour l’autre et tombent amoureux. Mais leur bonheur ne durera pas longtemps. Ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’ils ne sont que des marionnettes, manipulées par des «insectes»

Mon avis / Mes impressions :

Pourquoi il est venu jusqu’à moi ?

Les thématiques de la collection Moonlight m’intéressaient énormément.

Histoire :

Les éditions Delcourt viennent de lancer une nouvelle collection, intitulée Moonlight et promettant des titres touchants, mélancoliques et oniriques. Elle commence avec : « Derrière le ciel gris », « Parasites amoureux » et « Le prix du reste de ma vie », tous avec des histoires fortes, intrigantes, et originales. La même personne est derrière leur scénario : MIAKI Sugaru.

« Parasites amoureux » est une série finie en 3 tomes au Japon. Il y a également un light novel qui sort  simultanément en France. A la fin du manga, nous avons une postface, où nous retrouvons MIAKI Sugaru qui a adapté le light novel, du point de vue du scénario, et Yuki Hotate qui s’est occupé du graphisme. La couverture, très jolie, avec un peu de neige, met en avant Hijiri Sanagi, puis s’ouvre sur une belle page couleur qui nous régale les yeux, suivie d’une magnifique double page couleur centrée sur Hijiri Sanagi.

Les illustrations de chapitre représentent une scène, et il n’y a pas de sous-titre, juste le numéro du chapitre. Le graphisme est accrocheur, avec un ton mûr, réaliste. Les décors sont particulièrement beaux et bien travaillés. De plus, nous avons quelques scènes sous la neige du plus bel effet.

Kengo Kosaka est un jeune homme au chômage, mais le lecteur ignore pourquoi il ne fait plus partie de la société, mais se rend très vite compte de son trouble obsessionnel compulsif, et combien il tient à l’hygiène. Il se sent très vite sale, ne supporte pas qu’on le touche, etc. Bref, cela lui complique singulièrement la vie en société. Mais un jour, quelqu’un sait ce qu’il a fait, et le fait chanter. Il lui demande de garder un enfant, contre une certaine somme.

Cet homme est mystérieux, et comment sait-il tout cela sur lui ? Il s’avère que la personne dont il doit s’occuper, devenir son ami, mais pas plus si affinités, est une jeune demoiselle, qui ne va plus à l’école : Hijiri Sanagi.

Il y a toute une phase où ils apprennent à se connaître, passent du temps ensemble. Alors de quoi souffre cette jeune demoiselle ?  ils pourraient s’entraider tous les deux et elle a l’air d’en connaître un rayon sur les insectes, les parasites.
C’est un peu comme si deux rejetés sociaux se trouvaient et s’aidaient à avancer. Le tome nous réserve quelques surprises, et se finit à un moment, où le lecteur aura juste envie d’avoir la suite immédiatement. Leurs sentiments ont l’air pur, sincères, mais à la fin, tout prend une autre dimension, et intrigue.
En tout cas, c’est deux exclus sociaux sont très touchants, nous avons de la peine pour eux, car nous avons envie qu’ils aient une place. Nous suivons avec délice les moments où ils s’apprivoisent, font connaissance. L’amitié, l’amour, la solitude, trouver sa place dans cette drôle de vie dans ce monde étrange qui est loin de nous épargner. Des personnages attachants, une réflexion profonde et intéressante Une histoire originale et intrigante, qui donne envie de continuer l’aventure.

Si vous cherchez une lecture mâture, prenante, réaliste, exploitant de graves faits de société avec une touche de fantastique. Ne passez pas à côté de la collection Moonlight.

Merci à Izneo pour la lecture.

 

 

8 commentaires sur « Manga Time : Parasites amoureux Tome 1 (Fiche) – Collection Moonlight »

  1. Tu me donnes vraiment envie de tester cette nouvelle collection ! Mais entre ça et la nouvelle chez Kana dont j’ai oublié le nom, ça va devenir compliqué de s’en sortir.
    Du coup j’ai hâte qu’ils débloquent les budgets de la médiathèque pour qu’on puisse repasser quelques commandes !

    Aimé par 1 personne

    1. Ravie de te donner envie 🙂
      Ce serait très bien de le faire entrer à la bibliothèque, tu pourrais le promouvoir et en parler aux gens.
      Série en 3 tomes. Tu devrais réussir à caser 😉

      La nouvelle chez Kana ? Celle que tu as commencé ? Asadora, ou tu en as repéré une autre ?

      J’aime

      1. Chez kana, je parle de la nouvelle collection annoncée, orientée jeunes adultes, elle s’appelle Life.
        Les titres annoncés ont l’air très intéressants, comme pour cette collection Moonlight.

        Et en effet, ces titres me semblent intéressants pour une mediatheque.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s